Kingdom Hearts RPG New Generation

15 ans après, l'aventure continue...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le goût de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Le goût de la liberté   Lun 22 Déc 2014 - 1:04

Dans les sous-sols de la forteresse du Jardin Radieux se trouvait une sorte de prison où dans une cellule était enfermé un jeune garçon aux longs cheveux rouges qui était assis, la tête baissée. Aujourd'hui, c'était son anniversaire, il allait une fois de plus devoir affronter Maître Xéhanort pour pouvoir sortir, enfin, s'il gagnait, ce qui a toujours été mal parti car il s'est toujours fait battre comme si rien n'était. Mystaerica, qu'il surnommait Myst car il trouvait ça moins compliqué à prononcer, vient le chercher et ouvre la porte de sa cellule en disant : "C'est l'heure, Aérrow".

Myst semblait un peu inquiète. Aérrow soupire et se relève en gardant la tête baissée. Ils se rendent dans un sorte de salle d'entraînement où se trouvait Xéhanort ainsi que Warxéro, son clone, qui avait un sourire au coin et dit :
"Alors, Aérrow, tu es venu te faire une nouvelle fois écraser? Tu comprends toujours pas que tu n'as pas la moindre chance, espèce de minable?"

Aérrow se contente de serrer les poings et les dents, n'aimant pas sa remarque. Xéhanort le regarde de toute sa hauteur et dit :
"Warxéro, ne l'embête pas, donne-lui son épée".

Warxéro hausse les épaules et prend une épée accrochée au mûr et le donne à Aérrow qui la tient un peu maladroitement, comme d'habitude. Xéhanort fait apparaître sa keyblade et se met en garde. Quand il lui fait signe de commencer, sans hésiter, Aérrow fonce vers lui pour tenter de lui donner un coup. Mais Xéhanort l'évite aisément et lui donne un violent coup de pied qui le fait s'écraser contre un mûr. Aérrow tombe ensuite à plat ventre au sol en serrant des dents tellement il avait mal. Il se relève tant bien que mal et fonce à nouveau vers Xéhanort pour tenter de lui donner plusieurs coups que le maître de la keyblade pare sans problème avant d'enchainer des coups rapides que Aérrow ne parvient pas à éviter. Ce qui fait qu'il eut plusieurs coupures, bleus et blessures. À la fin, Aérrow est à terre et désarmé et ne parvient pas à se relaver cette fois. Myst s'approche de lui et s'agenouille près de lui, inquiète.


"Aérrow!"


Aérrow se redresse en tremblant et en grimaçant de douleur.


"T'en fais pas, ça ira".


"Tu as une nouvelle fois perdu, Aérrow. Tu sais ce que ça veut dire?"


Aérrow baisse la tête et ferme ses yeux bleus.


"Oui, malheureusement".


"Ramène-le dans sa cellule, Mystaerica".


Myst prend un bras de Aérrow et l'aide à se lever et à marcher jusqu'à sa cellule. Alors qu'il quittait la pièce, Warxéro manque pas l'occasion de l'enfoncer encore plus en disant :
"Ho! Aérrow, joyeux anniversaire! Héhéhé!"

Aérrow ne préférait pas répondre à ses provocations à cet arrogant. Une fois dans sa cellule, Myst le soigne alors que Aérrow était encore triste.


"Je me fiche de ce qu'ils peuvent dire, je sortirais un jour de cet endroit, je découvrirais les autres mondes et je découvrirais d'où je viens et qui sont mes parents!"


Myst termine son sort soin et dit :
"Je vois. Tu finiras bien par y arriver. Tu es quelqu'un de bien et on n'enferme pas quelqu'un de bien".

"C'est pourtant ce qu'a fait maître Xéhanort alors que je n'avais que deux ans et que j'ai refusé d'entrer dans ses combines".


Myst le regarde, elle n'aimait pas quand il était triste. Elle affiche un doux sourire et dit :
"J'ai quelque chose qui te changera les idées".

Elle sort un petit gâteau avec une bougie qu'elle allume. Aérrow regarde en penchant sa tête sur le côté d'un air curieux.


"C'est quoi?"


"Ho! J'oubliais que tu n'as pas l'habitude d'en avoir. C'est un gâteau pour ton anniversaire. Normalement, j'aurais dû prendre un plus grand avec 17 bougies vu que tu fais 17 ans, mais c'est plus discret comme ça".


Touché, Aérrow fut troublé sur le coup, avant d'afficher un beau sourire et la prendre dans ses bras.


"Ho! Merci, franchement, je sais pas ce que je serais devenu si tu n'étais pas là!"


"Bon, maintenant, fais un voeu et souffle cette bougie. Attention, tu dois faire ce voeu dans ta tête et le dire à personne, sinon, il ne se réalisera pas".


Aérrox hoche la tête, ferme les yeux et souhaite sortir d'ici et retrouver sa famille, puis il souffle et la bougie s'éteint. Myst lui passe alors le gâteau.


"Tiens, ça se mange".


"Ha bon?"


Il prend d'abord la bougie, la croque, mais la recrache de suite.


"Beurk! C'est dégoûtant!"


Myst rigole et dit :
"Pas la bougie, idiot! Le gâteau".

"Ha!"


Il mange le gâteau. Il ne connaissait pas ce goût, mais il aimait beaucoup.


"Hmm, c'est très bon, ça chatouille la langue".


"C'est le chocolat et le sucre qui te fait cet effet. Bon, je te laisse, je vais faire les courses pour te faire un repas".


Myst sort de la cellule en la refermant derrière elle et s'en va. Aérrow se relève et regarde par une des toute petites fenêtres l'extérieure. Il voyait pas grand chose, juste du sol, mais ça lui suffisait pour s'aérer un peu et rêver de l'extérieur qu'il voulait parcourir et découvrir.


Xéhanort :
 
Warxéro :
 
Mystaerica:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 22 Déc 2014 - 1:37

Cela faisait un petit moment que Mélina tournait en rond dans les sous-sols en prenant bien soin de ne se faire surprendre par personne. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? En faites, elle avait voulu aller au Pays Imaginaire, mais elle avait fait une erreur en créant son portail, erreur qui avait coutée cher puisqu'elle l'avait fait atterrir dans un endroit qu'elle aurait préféré évité. Tout en continuant de tourner en rond, elle fini par entendre des voix, alors elle se cacha. Depuis sa cachette, elle pouvait apercevoir un garçon très mignon qui se faisait ramener dans une cellule et qui apprenait à manger un gâteau d'anniversaire. Oh le pauvre ! Comment pouvait-ont fêter son anniversaire dans un lieu aussi sordide ?! Mélina ne comprenait pas, par contre, ce qu'elle comprenait, c'était qu'il fallait qu'elle fasse quelque chose pour lui venir en aide. Dès que Myst fût partie, la miss attendit quelques, puis elle sorti de sa cachette et se dirigea vers la cellule du jeune homme ne lui faisant un grand sourire.

"Hey salut beau gosse ! Aujourd'hui, c'est ton jour de chance, car je vais t'aider à t'échapper d'ici !"

Mélina ferma les yeux en lui faisant un immense sourire, puis elle les ouvrit à nouveau et fit apparaître son pinceau magique pour dessiner une clef à partir de la serrure. Lorsqu'elle l'enfila, la cellule eût un peu du mal à s'ouvrir, mais fini tout de même par céder. Maintenant, le jeune homme était libre d'aller où il le désirait. Elle plaça le pinceau dans sa poche, puis s'approcha du jeune homme et lui prit le bras avant de se rendre compte que son visage lui disai quelque chose.


"Tient, c'est drôle, ton visage me fait penser à celui de mon papa, enfin bref on s'en fou, vient je t'aide à sortir ! Au faites, c'est quoi ton nom ? Moi c'est Mélina, je suis ravie de te connaître, même si je ne m'attendais pas à voir quelqu'un d'aussi charmant dans ces lieux aussi décrépits et immondes !"

Passant pour quelqu'un d'un peu survoltée, car elle ne voulait pas trop perdre de temps, elle lui prit le bras pour l'emmener avec elle loin d'ici. En marchant d'un pas rapide, elle aperçu une cage d'escalier. Voulant l'emprunter avec le jeune homme, elle se dirigea dans cette direction, espérant qu'il ne s'agissait pas d'un pièce, car si c'était le cas et qu'en-haut en leur tendait une embuscade, elle serait mal, surtout vis-à-vis du fugitif qui n'avait sûrement pas plus envie qu'elle de rester ici. Tout de même, ça devait quand même lui faire drôle à ce jeunet qu'une demoiselle aux allures d'un ange bienfaiteur vienne lui sauver la mise alors que jusqu'à présent personne n'avait put le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 22 Déc 2014 - 11:49



Après avoir regardé par la fenêtre pendant plusieurs minutes, il se rassit sur un banc en pierre qui lui servait aussi de lit, pose ses coudes sur cuisses et sa tête sur ses mains. Il se met alors à chanter tout ce qu'il ressentait, ses désirs de liberté, de parcourir le monde, de rencontrer des tas de gens, les gens qu'il entendait parfois dans la rue par sa fenêtre, avec qui il aimerait parler. Quand il finit de chanter, il voit son corps s'illuminer d'une légère lumière. Il le voit à ses mains. Il se redresse, surpris, en disant :
"Mais...qu'est-ce qu'il se passe? Que m'arrive-t-il?"

Soudain, il eut un horrible mal de tête. Il se tient alors la tête par simple réflex, ne comprenant pas ce qu'il lui arrivait car c'était la première fois qu'il ressentait un douleur pareille. Peut-être qu'il a été plus gravement blessé que d'habitude et que Myst n'a pas su le soigner correctement. La douleur finit par se calmer et son corps...s'éteint. Il lâche alors sa tête en soupirant de soulagement en se demandant ce qui venait de se passer. Soudain, il entend une voix féminine. Il redresse la tête et voit une fille aux cheveux roses qu'il n'avait jamais vu ici. Il se relève d'un air confus et dit :
"Beau gosse? C'est à moi que tu parles?"

Il n'avait jamais entendu ce genre de vocabulaire si familier, du coup, il ne comprenait pas très bien quand elle l'avait interpelé. Puis, quand elle dit qu'elle va l'aider à s'enfuir et qu'elle parvient à ouvrir sa cellule avec un étrange objet, il affiche un air inquiet, de peur que si son maître l'apprenne, il s'en prenne à elle. Il recule alors et dit :
"Je pense pas que ça soit une bonne idée, mon maître risque de pas être content et va s'en prendre à toi. Je m'en fiche pour moi, j'ai l'habitude, mais toi, j'ai pas envie qu'il t'arrive la même chose".

Mais cette fille semblait bien têtue car elle lui prend le bras et le force à sortir. Par contre, il a été un peu intrigué par une de ses phrases, quand elle a dit que son visage lui rappelait celui de son papa, ne sachant pas ce qu'était un papa. Bon, il sait ce qu'est un père ou une mère, mais il ne connaissait pas les mots "papa" ou "maman" vu qu'il ne les a jamais utilisé. Puis, elle se met lui demander qui il était et se présenter.


"Je m'appelle Aérrow. Dis, que fais-tu ici? Il n'y a jamais personne d'habitude. Tu es ma marraine la bonne fée qui est venue réaliser mon voeu?"


Vu qu'elle semblait vouloir l'aider et qu'il ne voyait aucune explication à sa présence dans cet endroit, il a de suite sorti une histoire stupide en repensant aux histoires que lui racontait Myst parfois. Un fois qu'ils eurent monter les escaliers, ils arrivent à un couloir. Seulement, Aérrow entend des bruits. Il tire alors Mélina pour qu'ils se cachent derrière un mûr alors que des sans-coeurs patrouillant passaient. Il ne savait pas se battre et n'était même pas armé et il ne savait pas du tout que Mélina était une élue de la keybladde capable de se défendre, du coup, son premier réflex était de se cacher pour éviter que les sans-coeurs le ramènent à maître Xéhanort. Quand il est sûr qu'ils étaient loin, il soupire et sort.


"Voilà, on peut continuer".


Il se met à avancer et regarde les deux intersections en se demandant où aller, en espérant ne pas encore se perdre comme il savait si bien le faire le peu de fois où il avait réussi à sortir de sa cellule. Il prend alors un chemin au hasard en espérant que ce soit le bon chemin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 22 Déc 2014 - 14:55

Ce jeune homme n'avait pas l'air de comprendre ce qu'elle disait, ce qui la fit rire, en voilà un drôle de bonhomme qu'elle venait de rencontrer ! Elle pensait qu'avec lui elle allait bien s'amuser. Il semblait être réticent à s'échapper, mais ce n'était pas grave, ce n'était pas 4a qui allait la faire renoncer. En chemin, il lui dit comment il s'appelait, puis lui demanda si elle était sa marraine la bonne fée, ce qu'elle trouva assez touchant de sa part, se disant qu'il la surestimait un peu trop, car elle n'avait rien d'une fée.

"Désolée de te décevoir, mais je ne suis pas une bonne fée, encore plus une marraine, surtout qu'on a l'air d'avoir a peu prêt le même âge. Je peux créer des portails qui me permettent d'aller où je veux, mais cette fois-ci, je me suis trompée dans mes calculs, ce n'est pas grave, car cela m'a permit de te rencontrer. Ah et quand une fille te dit "beau gosse", c'est parce qu'elle te trouve mignon, c'est un compliment"

Suite à ses dires, ils montèrent à l'étage, puis durent se cacher pour éviter des sans-coeurs, il aurait mieux fait de la laisser faire, car elle pouvait le défendre sans soucis, mais bon peut-être n'était-il pas au courant que l'on puisse se défendre contre ses créatures. Ils continuèrent ensuite leur chemin, bien qu'il hésita un peu sur le chemin à prendre à cause d'une intersection.


"Quoi que tu choisisses comme chemin, on peut toujours revenir en arrière et si c'est trop dangereux, je peux toujours créer un portail pour nous permettre de nous enfuir. Au faites, tu as des affaires privées à récupérer ? Parce que si ce n'est pas le cas, on peut s'enfuir directement"

Bien évidemment, elle aurait pût y penser tout de suite, mais avec toute cette obscurité, elle avait du mal à réfléchir, car elle commençait à avoir un peu la migraine, signe que les ennuis n'allaient pas tarder à débarquer, ce qui fût le cas, car les sans-coeurs revinrent dans leur direction. Cette fois-ci, Mélina fit apparaître sa Keyblade et se mit devant Aerrow.


"T'en fait pas, je te protège !"

Elle parti alors à l'attaque et entreprit de frapper les ennemis, faisant son possible pour faire le moins de bruits, mais ce n'était pas évident. Lorsqu'ils furent tous morts, Mélina soupira de soulagement, puis se laissa tomber à genoux et entreprit de dessiner avec son pinceau magique. Lorsqu'elle eût terminé, une arme sorti du sol qu'elle tendit à son nouvel ami avec un grand sourire.


"Tient je te l'offre, ça va t'être utile puisque tu n'as pas d'armes avec toi"

Après lui avoir offert l'arme avec un grand sourire aux lèvres, elle se releva et rangea à nouveua son pinceau magique dans sa poche. Normale qu'il la prenne pour sa marraine la bonne fée avec les pouvoirs magiques de son fidèle pinceau. Maintenant, Mélina tenait sa Keyblade d'une main, tandis qu'elle tenait la main d'Aerrow de l'autre. A présent qu'ils étaient équipés, ils pouvaient à nouveau avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 22 Déc 2014 - 23:27

Mystaerica avait finit par rentrer des ses courses et fut choquée en voyant la cellule de Aérrow vide. Xéhanort arrive juste après, derrière elle, Warxéro à ses côtés, et il ne semblait pas content du tout.

"Qu'est-il arrivé, Mystaerica?"


Elle se retourne vivement et dit :
"Je...je ne sais pas, je suis partie une minute faire un peu de courses et quand je suis revenue, il n'était plus là".

"Des courses?! Pff! C'est bien les femmes! On ne peut pas leur faire confiance! Je vous avez bien dit maître que vous auriez dû me le laisser sous ma surveillance!"


"Silence! Mystaerica! Tu as intérêt de le retrouver et de me le ramener rapidement!"


"Oui, Maître Xehanort".


Elle s'en va alors. Pendant ce temps, quand Mélina lui dit ne pas être une fée, ni sa marraine, contrairement à ce qu'elle pensait, Aérrow n'était pas déçu, il était en fait plutôt gêné car il avait un peu l'impression de s'être fait ridiculisé avec cette histoire de marraine fée. Par contre, quand elle lui explique la phrase qu'elle lui avait dit, il rougit légèrement car elle n'avait pas l'habitude qu'on lui dise ça. Puis, quand elle lui dit comme quoi s'ils se trompent de chemins ils peuvent revenir en arrière et lui demande s'il a des affaires à prendre, Aérrow dit :
"Je n'ai rien, rien du tout. Sinon, malheureusement, revenir sur nos pas peut s'avérer dangereux. Ça m'est déjà arrivé de le faire et c'est comme ça que je suis retourné dans ma cellule malgré moi".

Soudain, les sans-coeurs les encerclent. Aérrow regarde alors autour de lui en étant désespéré et en disant :
"Ho non".

Puis, à sa grande surprise, il voit Mélina faire apparaître sa keyblade et se battre avec. Il se dit alors : *Elle aussi se bat avec une clef*.

N'étant jamais sorti, il connaissait que son maître qui se battait avec une keyblade, il ne savait pas que d'autres personnes en magnaient. Elle était forte en tout cas. Il fut surpris quand elle dessine quelque chose avec son étrange objet et que son dessin devient réel, n'ayant jamais vu une chose pareille. Il prend l'arme et dit :
"Heu...merci, mais j'ai un petit soucis, je ne sais pas me battre".

Il affiche un air gêné, ayant l'impression de s'être fait une fois de plus ridiculisé. Il fut troublé quand elle lui prend la main, aimant bien se contacte qu'il n'avait jamais eu dans toute sa vie. Par contre, il eut une douleur au coeur. Il met alors sa main sur son coeur en se penchant en avant, en grimaçant et en lâchant la main de Mélina. Puis, sa douleur finit par se calmer, il se redresse alors en disant :
"C'est rien, c'est passé".

Puis, il apparaît d'autres sans-coeurs et Mytaerica qui affiche un regard impassible. Elle lance un regard noir à Mélina avant de tourner son attention vers Aérrow.


"Hm, je comprends maintenant comment tu as fait pour sortir de ta cellule cette fois. Aérrow, le maître est très en colère, tu dois revenir avant qu'il envoie Warxéro ou qu'il te poursuive lui-même".


Aérrow secoue la tête en reculant et en disant :
"Non, que ce soit n'importe qui qui me ramène, ça ne changera rien. Je...je ne veux plus y retourner, Myst. J'en ai marre de vivre enfermé comme une bête, comme un criminel. Je veux voir le monde et pas que depuis ma fenêtre. Tu as dit qu'on enferme pas les gens biens. Tu dis que je suis quelqu'un de bien, mais tu n'hésites à m'enfermer quand même. C'est quoi la logique dans ta phrase là?"

Aérrow la regarde d'un air suppliant. Il ne pensait pas que ça fasse grand chose, mais il voulait lui faire comprendre comme quoi il était malheureux dans cette cellule. Myst regarde Mélina, puis Aérrow, baisse la tête et les sans-coeurs disparaissent.


"Vas-t-en".


Aérrow écarquille les yeux, surpris.


"Qu...quoi?"


"Tu as très bien entendu. Tiens".


Elle lui jette l'épée qu'il utilisait pour essayer de battre Xéhanort et une pierre invocatrice qu'il reconnaissait. Il la ramasse et regarde Myst.


"Mais...ton invocation..."


"Vu que tu ne sais pas te battre, tu en auras plus besoin que moi. Je vais éloigner les sans-coeur sur le chemin. Pars maintenant et ne reviens plus jamais!"


Elle lui avait parlé sans la moindre sensibilité, ce qui faisait beaucoup de mal à Aérrow qui ne pensait pas qu'elle agirait de la sorte. Même si elle a participé à son enfermement, elle était la seule à s'être montrée gentille avec lui. Il fait un pas vers elle.


"Myst..."


Myst disparaît dans un brouillard de ténèbres sous le regard attristé de Aérrow.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 23 Déc 2014 - 0:25

Lorsqu'elle lui aviat fait un compliment, il avait rougit, ce qu'elle avait trouvé trop mignon de sa part. Par contre,ele trouvait ça un peu triste qu'il ne possède rien, pourtant à son âge on est sensé avoir pleins d'affaires. Ils finirent tout de même par se faire encercler par d'autres sans-coeurs avant qu'une femme ne fasse son apparition. En voyant son regard noir, Mélina lui fit un pied-de-nez en lui tirant la langue, car cette femme lui faisait penser à Karah lorsqu'elle incitait Anarkai à faire une bêtise et qu'au final, ils se faisaient quand même punir tout les deux, d'ailleurs elle s'attendait à ce que son ami reçoive une fessée de sa part, mais il nen reçu pas, il avait de la chance d'avoir une nounou un peu plus compréhensive que l'invocation de Kairi. En l'entendant dire qu'il pouvait partir, elle eût la même réaction qu'Aerrow.

"Quoi ? Elle est sérieuse ?"

On dirait bien que oui puisqu'elle lui donna une épée et une invocation en précisant bien qu'il en aurait plus besoin qu'elle, ce que Mélina confirma en hochant un peu la tête, car s'il ne savait pas ce battre comme il lui avait dit tout à l'heure, sans petite créature pour le défendre, il ne tiendrait pas dix minutes dans le monde extérieur. En voyant Myst partir et Aerrow être aussi triste, elle fit disparaître son arme, puis le serra dans ses bras en lui faisant même un petit bisou sur le front, essayant de le réconforter comme elle le pouvait.


"T'en fait pas, je suis sûre que si elle n'a montré aucunes émotions, c'est parce qu'elle ne pouvait pas te le montrer, mais qu'au fond elle est sûrement très triste. Bon a ce que j'ai compris, il ne faut pas trainer, je vais donc te montrer quelque chose de beaucoup plus joyeux. Tu es prêt ? Tu vas enfin voir ce que c'est le monde réel !"

Mélina le lâcha en riant, puis utilisa une fois de plus son pinceau magique pour créé un portail de couleur dorpé. Elle lui prit la main, puis le traversa sans lui lâcher la main. Le portail s'était refermé, puis avait disparut, ce qui n'était pas le cas du mouchoir de la jeune fille qui était tombé de sa poche. Lorsque le portail s'ouvrit et qu'ils en sortirent, ce dernier se referma tout de suite après leur passage. Ceci étant fait, Mélina lâcha la main d'Aerrow en lui faisant un grand sourire.


"Nous voilà arrivé à destination ! Alors tu en penses quoi ? Maintenant, tu n'as plus rien à craindre, je susi là et je ne te laisserais jamais tomber parce que tu es mon ami et mes amis sont ma force ! Mon père m'a souvent répété cette phrase, il faut que tu t'en souviennes, ça pourrait peut-être t'être utile qui sait. En tout cas, ce n'est pas lâché en pleine nature qu'on va te rattraper, alors éclate-toi et profite de la vie !"

En disant ces paroles, elle se mit à danser avec lui, le faisant des fois tourbillonner sur lui-même, puis elle le lâcha en riant, lui montrant ainsi par ces gestes qu'il pouvait en faire autant sans se prendre la tête, de plus, Sora sera fier d'elle en apprenant qu'elle a sauvé un jeune au fond d'une cellule, mais également qu'elle se souvienne de ce qu'il lui a enseigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 23 Déc 2014 - 1:27

Malgré la tentative de consolation de Mélina, Aérrow ne pouvait s'empêcher d'avoir un baume au coeur car il aurait préféré que les choses se passent différemment. Mais il oublie rapidement ce soucis quand Mélina l'emmène à l'extérieur, dans un magnifique jardin. Il regarde autour de lui d'un air émerveillé. Suite aux parole de Mélina, tous ce que Aérrow trouve à dire c'est : "Je trouve ça magnifique".

Soudain, à sa grande surprise, Mélina se saisit encore de lui pour le faire tourner cette fois-ci. Quand elle le lâche, il eut le tournis, perd l'équilibre et tombe sur l'herber verte sur son derrière. Faut dire qu'il n'a jamais tourné ainsi, il n'a même jamais tourné du tout, donc forcément. Il se laisse s'allonger au sol en croisant ses bras derrière la tête, en inspirant un bon coup et en disant :
"J'arrive pas à croire que je sois enfin sorti. Si c'est un rêve, j'ai envie de ne plus jamais me réveiller".

Il regarde Mélina et dit :
"Dit, au fait, pourquoi tu m'as aidé? On se connaît à peine après tout. Et puis, c'est quoi l'étrange objet au tu as utilisé pour fabriquer l'épée et me libérer? Et c'est quoi un papa? J'ai jamais entendu ce mot".

Il en posait de ses questions. Mais bon, au moins, on pouvait dire que s'il se montrait curieux sur les choses dont il ignorait tout, il apprendra plus rapidement. Pendant ce temps, alors que Myst retournait dans le sous-sol de la forteresse, Warxéro apparaît et dit :
"Je sais ce que tu as fait. Je me demande ce que dira la maître en apprenant ça".

"Il me punira, c'est certain".


Warxéro affiche un sourire au coin, s'approche, prend son menton et dit :
"On peut toujours s'arranger pour qu'il ne l'apprenne pas. Je peux rendre service si on est généreux avec moi".

Myst repousse sa main vivement et dit d'un ton sec :
"Oublie ça de suite, Warxéro".

"Qu'est-ce que tu lui trouves à ce minable? Moi je suis plus fort contrairement à lui qui ne sert à rien!"


"Tu es arrogant et égoïste! Aérrow est gentil et sensible!"


"Ouai, une tafiole quoi".


"Un garçon qui a de vrai valeur! Tu ferais bien de suivre son exemple! Tu as beau être son clone et lui ressembler physiquement, tu n'as rien avoir avec lui!"


Elle le pousse et continue son chemin alors que Warxéro dit :
"Ouai, bah tu vas voir ce que je vais en faire de ton Aérrow! De toute manière, la maître en a marre de lui, il veut s'en débarrasser et vient de me laisser carte blanche et je vais me faire un plaisir de l'éliminer!"

Myst se retourne vivement, choquée, alors que Warxéro disparaît dans un brouillard de ténèbres.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 23 Déc 2014 - 15:10

Le jeune homme tomba sur les fesses après qu'elle l'ait lâché, ce qui la gêna, puis la fit rire, car elle ne pensait pas qu'il perdrait aussi vite son équilibre. Elle s'assit à ses côtés et écouta ses questions, puis eût l'air tout d'un coup très triste lorsqu'il lui dit qu'il ne savait pas ce qu'était un papa, car il n'avait jamais entendu ce mot. , ce qui lui fit comprendre qu'il n'avait pas de famille, il fallait qu'elle fasse quelque chose pour lui et elle espérait que ça serait simple et surtout que ses parents seraient d'accord de l'adopter.

"Bah un papa et une maman, c'est la même chose qu'un père et une mère, ce sont tes parents. Ce sont eux qui te mette au monde et t'élèvent. Ils sont toujours là pour toi quoi qu'il arrivent et surtout, ils t'aiment. Bon plusieurs fois tu peux les trouver embêtant, car il y a des choses qu'ils ne veulent pas que tu fasses, du coup, il arrive qu'ils te gronde ou te punisse, mais ce n'est pas grave, car toi en retour tu les aimes et doit les respecter et aussi les écouter parce que selon eux, ils ont toujours raison."

Elle ne savait pas si elle lui donnait les bonnes informations, mais en tout cas, c'était comme ça qu'elle le ressentait et avait même le sentiment que c'était la meilleure description de ses parents. En espérant qu'il ait comprit, elle recommença à parler.


"Si je t'ai aidé, c'est parce qu'en te voyant, tu avais l'air tellement triste dans ta cellule que j'ai voulu faire quelque chose pour toi et puis, je me suis imaginée à ta place, c'est pas drôle d'être enfermé ! J'ai dû insister pour pouvoir voyager à travers les mondes, car moi aussi je me sentais enfermée où j'étais, j'avais soif de liberté tout comme toi et surtout d'aventures et pis comme je te l'ai dis, tu ressembles à mon papa, mais aussi un peu à ma maman, en tout cas pour le sens de l'orientation"

Elle lui fit un grand sourire en ayant l'air d'être heureuse de pouvoir aller où elle le désirait, mais aussi d'être à ses côtés, elle ne savait pas pourquoi, mais elle se sentait bien, elle avait d'ailleurs l'impression que cela faisait des années qu'ils se connaissaient, ce qu'elle trouvait très étrange. Elle sorti par la suite son pinceau magique de sa poche, puis le tendit à Aerrow pour qu'il puisse mieux l'apercevoir et aussi le toucher.


"Ca, c'est un cadeau que j'ai reçu à ma naissance, ce sont les fées d'un monde que mon père connait qui l'ont créé pour moi. Je ne m'en sépare jamais, car il m'a sauvé la vie plus d'une fois. Il est magique, donc dès que je dessine quelque chose, ce que j'ai dessiné prend vie, tu peux essayer si tu veux, il n'est dangereux que s'il tombe entre de mauvaises mains, mais je pense que je peux te faire confiance pour ne pas faire n'importe quoi avec"

Après avoir dit ces paroles, elle croisa ses bras derrière sa tête et se coucha à côté de lui. Cette brise légère était très agréable. Positionnée comme elle l'était, elle risquait bien de s'endormir s'il ne se passait rien de passionnant ou si Aerrow ne lui posait pas d'autres questions. Pensant qu'il n'y avait plus de danger, la miss était toute détendue, mais ayant de bons réflexes, il était plus que certain que s'il y avait un problème, elle pourrait réagir à temps avant que ça ne dégénère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 23 Déc 2014 - 16:27

Aérrow écoute attentivement ses explications au sujet des parents. Il affiche un air mélancolique en pensant qu'il n'avait pas de parents et ne savait rien d'eux. Il dit alors : "Je vois. Moi, je ne connais pas mes parents, je ne sais rien d'eux et j'ai aucun moyen de les retrouver. Mais maintenant que je suis sorti, en plus de découvrir les autres monde, j'espère bien savoir qui je suis, d'où je viens et qui ils sont. Maître Xéhanort passait son temps à me punir, très sévèrement. Mais je ne pense pas qu'il m'aimait car j'ai toujours eu l'impression qu'il prenait du plaisir à me faire souffrir. Je pense que seul Myst tenait un minimum à moi. J'espère qu'elle ne paiera pas ma fuite pour moi".

Puis, quand elle lui explique la raison pour laquelle elle l'avait aidé, Aérrow se redresse en la regardant d'un air intrigué.


"T'étais enfermée dans une cage toi aussi? J'aurais pas cru. À t'entendre, tes parents ont l'air d'être des gens bien pourtant. Sinon, si j'étais triste, c'est parce que je rêvais de sortir et de découvrir le monde extérieur, mais j'ai manqué une nouvelle fois l'occasion de le faire. En fait, quand j'avais 10 ans, j'ai fait un marché avec le Maître. Si je le battais en combat le jour de mon anniversaire, il me laisserait sortir, seulement, j'ai jamais eu l'occasion d'apprendre à me battre, du coup, les jours J, forcément, je me faisais éclater. Et aujourd'hui, je me suis encore fait battre".


Il affiche un beau et immense sourire, qui devait peut-être être familier à Mélina, et dit :
"Mais grâce à toi, je suis libre maintenant! Merci, c'est le plus beau cadeau d'anniversaire qu'on puisse me faire!"

Puis, Mélina parle de son étrange objet et le lui montre. Il le prend doucement, le regarde dans tout les sens et dit :
"Un cadeau...magique...qui permet de faire des dessins qui prennent vie? Y a pas un nom plus court? Car c'est un peu dure à retenir ça".

Et oui, il ne savait pas non plus ce qu'était un pinceau. Franchement, il fallait beaucoup de patience pour lui apprendre car il ignorait beaucoup de choses. Il tente de faire un dessin représentant Xéhanort, mais tout ce qu'il arrive à faire était une sorte de bonhomme avec la bouche tordue, des sourcils penchés et un corps en bâton. Il se gratte alors la tête et lui rend son pinceau.


"Je suis décidément pas doué en dessin".


Il se relève ensuite en s'étirant avant de dire :
"Bon, on ne va pas rester là pendant des heures. J'ai envie de me dégourdir les jambes moi!"

Sans attendre, il se met à courir partout et dans tout les sens en riant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 24 Déc 2014 - 0:35

Lorsqu'il lui dit qu'il pouvait a présent partir où il le voulait, il pourrait peut-être retrouver ses parents, ce que Mélina trouvait que c'était une bonne idée. Elle ne pût s'empêcher de sourire lorsqu'il lui dit que ses parents avaient l'air de gens bien, ce qui était le cas, car son papa lui avait enfin permit de pouvoir voyager, ce qu'elle avait vraiment trouvé très chouette de sa part.

"Mes parents sont très gentils, mais ils veulent que j'étudie, du coup, à force de tout le temps étudier, je me sentais comme en prison, mais c'est fini maintenant et je veux bien t'aider à retrouver tes parents, mais en attendant, je peux toujours te présenter aux miens, tu peux même venir dormri à la maison si tu veux, je suis sûre qu'ils seront très heureux de t'accueillir"

Par la suite, lorsqu'il dit que le nom de son pinceau est beaucoup trop long, Mélina ne pût s'empêcher d'éclater de rire. Bien évidemment, ce n'était pas très gentil pour le jeune homme, mais elle n'avait pas pût se retenir, c'était plus fort qu'elle. Elle fini par se redresser pour l'observer en train de dessiner. Son bonhomme n'était pas très bien dessiné, mais il prit tout de même vie et s'agita un peu avant que Mélina ne lui tende sa main pour qu'il puisse grimper le long de son bras pour atteindre son épaule en ayant l'air tout fier, comme s'il venait d'escalader le sommet d'une montagne.


"Que tu saches dessiner ou pas n'a pas d'importance, ton dessin prendra quand même vie et puis, moi je le trouves très réussi ton petit bonhomme. Sinon, ce que j'ai dis avant, ce n'est pas son nom. En faites, cet objet est un pinceau, il sert juste à dessiner. Il est juste magique, mais si tu le désires, tu peux lui donner un nom et puis, je suis très heureuse d'avoir pût faire de cette journée ton plus beau cadeau, mais si tu en veux d'autres, tu n'as qu'à demander, après tout c'est ton anniversaire"

N'empêche, le pauvre, il avait dû en baver toutes ces années, il avait eût de la chance qu'elle soit là durant ce jour très important de sa vie. En le voyant sourire, elle eût l'air surprise, car il lui rappelait celui de son père ou celui de sa mère, elle avait de la peine à savoir, car ce sourire la mettait en confiance, mais également la faisait fondre et lui redonnait de l'énergie, elle avait l'impression qu'elle pouvait tout accomplir à ses côtés. En faites, elle avait presqe l'impression d'être plus proche de lui que d'Anarkia en ce moment même, ce qui lui faisait un peu peur, car elle ne voulait pas remplacer son petit-frère par un autre. En le voyant courir dans tous les sens. Elle se leva, puis se mit à faire pareil, car elle voulait lui poser une question, mais à force de faire la même chose, elle s'était mise à rire à son tour, car son bonheur était transmissible. Lorsqu'elle l'eût rattrapé, elle pût enfin lui poser la question fatidique qu'elle avait voulu lui poser tout à l'heure.

"Dit Aérrow, tu as eus quel âge aujourd'hui ? Moi j'ai seize ans"

Ne sachant pas qu'ils avaient un an de différence, Mélina lui avait posé la question assez naïvement. En faites, elle n'était pas très douée, car avec tous ces signes qui lui rappelaient ses parents, elle n'avait pas encore fait le rapprochement, ni n'avait capté qu'il était son frère, comme quoi, il lui fallait du temps pour que ce genre de chose monte jusqu'à son cerveau, en même temps, ce n'était pas entièrement de sa faute, car ses parents ne lui avaient jamais dit qu'ils avaient eût un fils avant sa naissance, mais bon, peut-être qu'à force de le côtoyer, ele finirait bien par comprendre qu'il faisait partie de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 24 Déc 2014 - 1:05

Aérrow se sentait un peu gêner par sa proposition, ne sachant pas vraiment quoi répondre, sans oublier qu'il n'avait pas l'habitude de côtoyer des gens.

"Heu...c'est gentil de me le proposer, mais je ne sais pas si c'est une bonne idée, j'ai peur de me montrer ridicule devant tes parents et de te faire honte".


Il avait été ensuite émerveillé en voyant le dessin bouger. Par contre, il avait refusé sa proposition de lui offrir un autre cadeau, n'ayant besoin de rien. Puis, quand il s'était mis à courir, il s'était finalement arrêté à l'entrée d'une ville pour voir les gens passer d'un air émerveillé. Puis, il s'est mis à ramasser des fleurs de toutes les sortes et de toutes les couleurs qu'il trouvait joli. Bon, il ne savait pas ce que c'était, mais il les ramassait quand même car il trouvait qu'elles étaient jolie et qu'elles sentaient bon juste par réflex, sans se demander s'il pouvait le faire ou pas. Puis, Mélina finit par le rejoindre. Il sourit alors, puis, montre un air intrigué quand elle lui demande son page.


"Moi? J'ai 17 ans depuis aujourd'hui. Hé! Si t'as 16 ans, ça veut dire que c'est moi le plus grand!"


Il affiche un immense sourire en disant ça, puis il affiche un air dépité.


"Quoi que, j'ai pas de quoi être fière, t'es plus jeune que moi et tu sais plus de choses que moi. J'ai l'impression d'être un gros bêta sur le coup".


Il affiche un beau sourire à nouveau, oubliant rapidement ce détail pour un truc plus joyeux et tend son bouquet à Mélina.


"Tiens, j'ai ramassé ces...heu...je sais pas ce que c'est exactement. En tout cas, ça sent bon, c'est pour toi".


Il huma une dernière fois le parfum des fleurs, quand il sent des chatouillement dans ses narines et qu'il éternue sur les fleurs dont les pétales s'envolent dans tout les sens sur Mélina. Il avait à présent dans sa mains que les tiges des fleurrs. Le garçon aux cheveux rouges affiche un sourire gêné et dit :
"Oups! Désolé. C'est dommage, elles étaient jolies"

Puis, il entend son ventre gargouiller. Il se frotte alors le derrière de la tête et dit :
"Heu...je sais pas toi, mais je commence à avoir un petit creux. Dis, on fait comment pour manger ici? Car j'ai l'habitude qu'on m'apporte plutôt à manger".

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 24 Déc 2014 - 2:30

HS : Il est vraiment trop chou Aérrow ♥

Mélina ne pensait pas qu'il était plus âgé qu'elle, bon ce n'était pas grave, ils n'avaient qu'un an de différence. Aérrow semblait s'en rendre compte, puis se rendit compte d'une autre chose, c'est qu'en ne connaissant pas grand chose du monde extérieur, il passait pour un béta, ce que la jeune fille ne pensait pas du tout.


"Ce n'est pas grave si tu n'y connait pas grand chose au monde qui t'entoure, je suis sûre qu'il y a bien des choses que tu connais et que je ne connais pas qui font que tu sois plus mûre que moi, ça s'appelle l'expérience. Et pour mes parents, ne t'en fait pas, tu ne passeras pas pour quelqu'un de ridicule, je t'apprendrais ce que tu as à savoir s'il le faut, ce n'est pas un problème"

Après lui avoir fait un grand sourire pour le rassurer, il lui offrit des fleurs, d'ailleurs il ne connaissait pas le mot. Elle trouvait adorable qu'il lui offre des fleurs, c'était bien le premier qui faisait ça pour elle et c'était aussi le premier qui lui envoyait toutes les pétales à la figure, ce qui la fit bien rigoler. Elle le trouvait gentil et amusant, mais aussi très touchant, de plus, elle avait envie de lui apprendre tout ce qu'elle savait et avait la patience, ainsi que le temps pour le faire, donc elle ne se privait pas de lui apporter ses conseils. Elle enleva les fleurs de son visage, puis lui lança un regard doux.


"Ne t'en fait pas, ce n'est pas grave, il y en bien d'autres pour faire un nouveau bouquet. ça s'appelle des fleurs et les filles adorent quand des garçons leur en offre"

Il lui demanda ensuite comment elle faisait pour se nourrir, car il commençait à avoir faim. Mince elle n'avait pas pensé à ce détail, elle espérait avoir emporté des munnies avec elle, sinon elle allait devoir faire des contrefaçons avec son pinceau et elle risquait d'avoir des problèmes avec sa mère, car sa mère le lui avait formellement interdit, sauf en cas de gros besoin. Fouillant dans ses poches, elle fini par trouver l'argent voulu et elle montra une munnie à son nouvel ami.


"Tout ce qui ce mange ou se boit doit être payé avec ceci, sauf lorsque les gens t'invitent chez eux, là tu n'es pas obligé de payer puisque c'est offert. Reste ici quelques minutes, je vais aller nous acheter à manger. Oh s'il t'arrive quelque chose durant mon absence, ce que je ne pense pas, siffle là-dedans et je viendrais à ton secours"

Mélina avait vite sorti son pinceau pour créer un sifflet de couleur jaune qu'elle plaça dans les mains d'Aérrow en lui montrant l'ouverture où siffler s'il avait besoin d'aide, d'ailleurs elle le lui prit quelques minutes pour lui faire une démonstration. Ceci étant fait, elle le plaça à nouveau dans ses mains, puis s'en alla en espérant qu'il serait encore là à son retour et qu'il ne fera pas trop de bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 24 Déc 2014 - 12:48

Quand Mélina lui dit qu'il devait bien connaître des choses qu'elle ignorait, Aérrow en doutait. C'est pas en restant dans sa cellule qu'il pouvait apprendre beaucoup de choses. Au contraire. Elle semble pas en colère qu'il ait bousillé son bouquet et lui dit même comment s'appelaient ces plantes.

"Des...fleurs...c'est jolie comme nom".


Il affiche un immense sourire. Puis, elle lui montre une pièce et lui explique comment ça fonctionnait pour manger. Il se frotte alors la tête d'un air incrédule.


"Payer? Ça veut dire quoi? Et pourquoi payer? Pourquoi on nous donne pas tout simplement la nourriture ou de l'eau quand on en a besoin et qu'on le demande? Sinon, d'accord, je t'attends".


Puis, il lui passe un sifflet. Il prend l'étrange objet qu'il regarde dans tout les sens. Elle lui montre comment faire avant de lui repasser et partir chercher à manger. Il regarde alors l'étrange objet à nouveau de toute part quand soudain, des sans-coeurs l'encerclent. Il regarde alors de toute part en ne sachant pas quoi faire. Puis, il apparaît au milieu d'eux Warxéro qui dit :
"Bon, la balade t'a plu? Maintenant, c'est terminé".

"Warxéro! Je ne te suivrais nulle part!"


Il met le sifflet dans sa bouche, mais rien ne se passa. Un goutte de sueur apparaît derrière le dis de Warxéro qui le regarde d'un air dépité et dit :
"Mais qu'est-ce que tu me fais là?"

Aérrow retire le sifflet de sa bouche et dit :
"Bah, je siffle, mais c'est bizarre, avec Mélina ça faisait du bruit".

"J'y crois pas, tu ne sais même pas siffler, t'es vraiment qu'un boulet! Faut souffler dedans, crétin!"


"Ha!"


Aérrow le remet dans sa bouche, mais il a inspiré en ayant le sifflet dans sa bouche, ce qui fait que le sifflet se retrouve bloqué et qu'il eut du mal à respirer, suffoquant. Il s'agite alors avant de se laisser tomber à genoux. Warxéro se met alors à pleurer de rire en disant :
"Hahaha! Mais quel manchot! Il vient d'avaler le sifflet! Hahaha!"

Aérrow continuait d'étouffer et de suffoquer, puis se met à taper sa poitrine jusqu'à cracher le sifflet. Il prend alors une bonne bouffée d'air pour retrouver sa respiration, essoufflé. Warxéro arrête de rire, sèche ses larmes et dit :
"Bah mince, dommage, ça m'aurait évité de faire le travail et ça pouvait passer pour un accident, ce qui n'aurait pas été faux d'ailleurs. Maintenant, je suis obligé de faire moi-même le travail".

"De...de quoi tu parles?"


"Maître Xéhanort commence à en avoir marre de toi, tu refuses de le servir, tu es abruti, il a finit ses expérience sur toi, tu ne sais pas te battre. T'es au final devenu un boulet pour lui. Alors il a décidé de se débarrasser de toi, ce que je comprends entre nous".


Aérrow relève la tête, se relève et dit :
"Mais pourquoi m'éliminer automatiquement et ne pas me laisser partir? Il sait que c'est ce que je veux depuis toujours! En plus, je ne sais pas me battre, je ne suis pas un danger pour lui!"

"Pour te faire chier sûrement et peut-être pour t'éviter des souffrances. Regarde-toi et regarde ce qui t'entoure! Tu ignores tout de chez tout! Tu penses pouvoir t'en sortir?"


"Mélina m'aidera, elle me l'a dit".


"Quel naïf tu fais! Tu penses vraiment qu'une fille comme elle peut s'intéresser un boulet dans ton genre? Là, pour le moment, tes idioties l'amusent, mais au bout d'un moment, elle va se lasser de toi, comme le maître et te laissera tomber".


"Non, elle a dit que j'étais son ami et les gens n'abandonnent pas ses amis".


"Elle a dit ça juste parce que tu lui fais pitié, tout comme Mystaerica t'a laissé partir par pitié".


Aérrow baisse la tête en l'entendant dire ses paroles qui lui faisaient mal, pensant qu'elles étaient vraiment ses amis. Mais, en sentant en même temps au fond de lui que ses paroles sonnaient fausses contrairement à Mélina et Myst qu'il avant senti sincère, il se reprend, affiche un regard sévère, fait un geste de balayage avec son bras gauche et dit :
"Non! C'est pas vrai! Elles ont toujours été sincères avec moi et veulent mon bien, pas comme toi! Toi, tu veux juste me faire de la peine et du mal!"

"Hoho! Aérrow se rebelle on dirait! Tu ne veux pas te montrer raisonnable, je vais devoir utiliser les grands moyens".


Soudain, une tentacule de ténèbres jaillit et se saisit de Aérrow qui s'agite dans tout les sens en serrant des dents. La tentacule approche Aérrow de Warxéro qui pointe son épée sous la gorge de Aérrow qui penche sa tête en avant.


"Te tuer sera un vrai jeu d'enfant".


"Ne pense pas crier victoire trop vite".


Aérrow arrive à mettre sa main dans ses poche pour prendre la pierre d'invocation de Myst et essaie de la faire marcher, mais il ne se passe rien.


"Ho non! Ça marche pas!"


"Idiot, double idiot et triple idiot. Pour utiliser une pierre d'invocation, il faut utiliser la magie, ce que tu n'as pas. Encore une preuve comme quoi tu ne sers à rien".


"Mélina va venir et elle va te battre".


"Ho, mais j'y compte bien et je me ferais un plaisir de lui faire regretter d'avoir contrarié Maître Xéhanort, il m'a donné carte blanche à son sujet".


Aérrow affiche un regard noir pour la première fois de toute sa vie.


"Si tu lui fais du mal, je vais..."


"Tu vas faire quoi?"


Il enfonce légèrement sa lame dans le coup de Aérrow qui eut une grimace de douleur alors que du sang coulait légèrement. Warxéro ricane, baisse son épée et s'écarte alors que Aérrow baisse la tête.


"Tu ne peux rien contre moi. Maintenant, on va attendre gentiment ton...amie et je vais m'occuper d'elle".


Warxéro grimpe à arbre d'un saut et s'y cache tandis que Aérrow maudissait sa faiblesse. Il s'agite à nouveau pour tenter de se dégager, mais rien à faire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 24 Déc 2014 - 14:38

Mélina achetait un peu de tout, il devait avoir faim et soif et puis, il devait sûrement avoir envie de goûter des choses bonnes qu'il n'avait jamais eût l'occasion de manger. Lorsqu'elle eût fini ses achats, elle créa un panier et mit le tout dedans, puis sorti du magasin en ayant un grand sourire aux lèvres, mais pas longtemps, car l'expression de surprise se lit sur son visage, lorsque Neru, le jeune homme aux cheveux verts vint à sa rencontre. Depuis que John lui avait bien fait comprendre que la prochaine fois qu'il le voyait tourner autours de Mélina il le tuerait, il n'avait plus osé l'approcher, mais à présent qu'elle était seule, il le pouvait.

- Salut chérie, c'est pour moi ce panier ?

"N... non ! Qu'est-ce que tu fais là ?"

- Mon papa m'a envoyé livré un coli, je t'ai aperçue, alors j'ai voulu te dire bonjour.

"Bon bah maintenant que c'est fait, tu peux t'en aller ?"

- Pas question ! Attend-moi ! Mélina où tu t'en vas ?

"Dans la forêt apporter un peu de beurre et du miel pour ma grand-mère monsieur le loup"

- Te moque pas de moi et puis, tu n'es pas rouge comme le petit chaperon... Mélina ? Oh elle m'a faussé compagnie la fourbe ! Je l'aurais un jour, je l'aurais !

Chaque fois il essayait de la retenir, mais cette dernière faisait en sorte de se faire la belle. Elle réussi à le distraire et à s'enfuir, ce qui l'énerva au plus haut point. Il se mit alors à sa recherche, espérant pouvoir la retrouver. Pendant ce temps, Mélina se dirigeait vers Aérrow. Lorsqu'elle vit les tentacules de ténèbres, elle émit un long cri de frayeur et en lâcha le panier, elle eût de la chance, il ne se renversa pas. Elle se concentra, puis de la lumière jaillit de son corps. Cette lumière était aveuglante et bienfaitrice. Lorsqu'elle eût disparut, les ténèbres s'étaient aussi évaporées. Elle voulu avancer, mais son invocation se manifesta. Tout d'abord, sa pierre d'invocation se mit à briller, puis Aiko apparut. En faisant son apparition, des petites étoiles apparurent et tourbillonnèrent autours de l'invocation avant de disparaître, ce qui eût l'air de dépiter Mélina.


- Princesse, tu ferais mieux de t'écarter, je ne sais pas pourquoi, j'ai le sentiment qu'il va t'arriver malheur si tu approches ce garçon. Pourquoi tu as l'air dépitée ?

"Anarkia il va encore se moquer de moi quand il va voir qu'à chaque fois que tu apparais des étoiles font aussi leur apparition, déjà que j'ai cru qu'il allait s'étouffer tellement qu'il riait quand tu lui as dit que tu avais un mode "fée", je suis sûre qu'il va encore rire de moi. Par contre, je ne vois pas de danger, Aérrow n'est pas une menace. Au fau faites je te présente Aiko, mon invocation. Tient Aérrow je t'ai acheté pleins de bonnes choses à manger et à boire, je suis sure que tu vas adorer"

- Et pour moi il y a quelque chose ?

"Tu es une invocation, tu n'es pas sensé manger je te rappelle. Si tu as vraiment faim, tu peux manger des pommes en-haut de... Vous êtes qui vous ?"

Mélina avait reprit son panier et avait fait un grand sourire à Aérrow en le lui présentant. Elle le lui donna, puis lorsque Aiko lui fit la remarque comme quoi elle pouvait aussi avoir faim, Mélina avait levé les yeux pour voir s'il y avait des pommes en-haut de l'arbre et avait pût en apercevoir une, avant de se rendre compte de la présence de Warxéro, ce qui fit qu'elle avait fait apparaître sa Keyblade tandis que son invocation se tenait prête à intervenir.


HS : Voilà à quoi ressemble Aiko, c'est un Evoli Shiney, quand un shiney apparait, il y a des petites étoiles qui apparaissent et aussi quand ils attaquent, du coup je peux bien m'amuser avec ce petit détail x) http://fc08.deviantart.net/fs71/i/2011/191/d/6/shiny_eevee_by_budgiegirl82-d3lkfq5.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 24 Déc 2014 - 17:15

Aérrow continuait de se débattre, mais n'arrivait toujours pas à se libérer. Il finit alors par arrêter en baissant la tête et en soupirant de fatigue, désespéré. Puis, Mélina finit par revenir. Il eut alors un air paniqué et cri : "Mélina! Ne t'approche pas!"

Mais Mélina ne l'écoute pas, elle le libère, mais Aérrow savait que Warxéro était toujours là, prêt à attaquer. Quand elle lui présente son invocation et lui passe le panier, Aérrow recule et dit :
"Mélina! Ton truc...heu...Aiko a raison, je suis un danger pour toi et tu resteras en danger en restant ici! Pars vite!"

Quand Mélina remarque la présence de Warxéro, celui-ci affiche un sourire mauvais et des sans-coeurs les encerclent à nouveau. Le panier de Warxéro disparaît en un brouillard de ténèbres et réapparaît dans les mains de Warxéro qui mange un paquet de chips.


"Hmmm, merci ma jolie, je commençais à avoir un petit creux".


Aérrow regarde Mélina et lui chuchote :
"C'est Warxéro mon...mon clone. Pars vite pendant qu'il est encore temps".

Warxéro finit le paquet qu'il met en boule et le jette par terre avant de sauter du haut de l'arbre pour atterrir au sol sur ses pieds. Il tend une de ses mains vers Aérrow qui se retrouve enfermé dans un dôme de ténèbres alors que Warxéro s'arme de son épée et fonce vers Mélina avec qui il fait plusieurs échanges de lames dans un bruit métallique. Warxéro était plutôt rapide, fort et ne laissait pas la moindre chance à son adversaire. Aérrow regarde cette scène à travers son dôme en étant impuissant. Au bout d'un moment, Warxéro parvient à désarmer Mélina et se saisit de sa gorge avec sa main entourée de ténèbres. En voyant ça, Aérrow cri en tapant sur la paroi du dôme :
"Non! Ne lui fais pas de mal! Elle a juste voulu m'aider!"

"Je vais me gêner, fallait y penser avant de t'enfuir!"


Il commence à serrer sa prise pour l'étrangler, ce qui choqua Aérrow qui voulait faire quelque chose. Il continue à taper en criant :
"Non! Je ne te laisserais pas faire!"

"Ha ouai? Et que vas-tu...Hein?"


Il s'interrompe en voyant le corps Aérrow briller d'une intense lumière, dégageant une énergie incroyable qui le surpris au point qu'il en lâcha Mélina sans la poser doucement. Le dôme de ténèbres explose en une incroyable lumière qui fait disparaître les sans-coeurs. Cette lumière envahit toute la forêt avant de disparaître. Quand ce fut finit, Warxéro était à terre, comme blessé et Aérrow brillait toujours, lévitant au-dessus du sol. Il se pose doucement au sol et la lumière qui l'entourait disparaît alors qu'il regardait ses mains d'un air stupéfait, la bouche grande ouvert, béat. Warxéro se relève en s'appuyant sur son épée et dit :
"Peu importe ce qui s'est passé, pour moi tu es toujours un minable! Ne pense pas en avoir finit avec moi, Aérrow!"

Warxéro disparaît alors en un brouillard de ténèbres. Aérrow accourt alors vers Mélina et la prend dans ses bras en disant :
"Mélina! Est-ce que tu vas bien?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 25 Déc 2014 - 2:43

Mélina, sa Keyblade en main, s'attendait à tout sauf à ce que le panier disparaisse dans un brouillard. Lorsqu'elle le vit réapparaître dans les mains de cet homme qui ressemblait beaucoup à Aérrow, et qu'elle le vit se servir, puis manger un paquet de chips qui se trouvait à l'intérieur sans demander l'autorisation, on pût voir apparaître une grosse veine d'énervement sur la tempe de la jeune fille aux cheveux roses, ce qui contraria également son invocation qui se transforma en un Voltali, donc en type foudre, mais avec des couleurs plus claires.

"Voleur ! Rend-nous ce panier il n'et pas pour toi !"

Cria la jeune femme après avoir levé la tête en direction de l'arbre, signe qu'elle n'était pas contente, d'ailleurs son air colérique était accentué par l'électricité que produisait Aiko en ce moment même. Le malfrat fini enfin par descendre de son perchoir et à eux deux, commencèrent à livrer bataile. C'était un combat spectaculaire, aucuns des deux ne semblait vouloir lâcher le morceau. C'était intense et à la fois rempli de suspenses, qui allait gagner ? Qui allait perdre ? Bien évidemment, Aiko espérait de tout son cœur que son invocatrice préférée gagne, mais malheureusement, ce ne fût pas le cas, car elle fini par se faire désarmer. Aiko se précipita pour lui ramasser sa Keyblade, mais c'était trop tard, l'affreux jojo tenait désormais la vie de la jeune fille entre ses mains, ou plutôt sa gorge, car c'était ce qu'il tenait en ce moment, ayant l'air de vouloir l'étranger. A cause des ténèbres présentes à cause des sans-coeurs et de sa main, elle paniqua un peu, ce qui fit qu'elle n'arrivait pas à répliquer. Aiko avait lâché l'arme en ayant l'air pas très contente qu'on s'en prenne à Mélina.


- Lâche-la gredin tu vois bien que tu lui fait mal !

En disant ces paroles, elle envoya des étincelles contre Warxéro, mais ce dernier ne semblait pas les sentir. Aérrow protesta aussi, mais le méchant de l'histoire semblait s'en contrefoutre. Le voyant de plus en plus serrer sa main contre sa gorge, Mélina commençait à suffoquer et surtout à avoir terriblement peur. Elle repensa alors à sa famille, puis à John, espérant qu'il ne serait pas trop triste en apprenant sa mort. Elle pensa aussi à ses amis et à son invocation, la pauvre elle allait se retrouver toute seule si elle mourrait, ce n'était pas drôle, elles venaient pourtant à peine de se rencontrer, elle ne pouvait pas l'abandonner alors qu'elle avant tant d'amour à lui donner. Elle se mit aussi à penser à Aérrow, le pauvre, il sortait enfin du cauchemar, il avait tant à apprendre et elle ne serait pas là, ce qui l'énerva et l'attrista. Soudain, sans qu'elles ne s'y attendent, une lumière émana du corps d'Aérrow, une lumière aveuglante qui dû faire fermer leurs yeux aux filles pour qu'elles ne finissent pas aveugles. Lorsqu'elles ouvrirent à nouveau leurs yeux, elles purent voir un Warxéro qui avait l'air blessé, ce qui surprit Mélina, mais elle avait d'autre choses à penser. Elle se redressa en se mettant à genoux tout en mettant ses deux mains en avant bien posées sur le sol tandis que sa tête était entre. Elle était baissée tandis que Mélina reprenait sa respiration.


- Mélina ? Tout va bien ?

Mélina ne répondit pas. Elle ne fit que se relever en ayant l'air faible. Lorsque Aérrow la prit dans ses bras et lui demanda si elle allait bien, Mélina commença à trembler, puis elle se mit à pleurer sur son épaule, réaction assez naturelle après un gros choc émotionnel.


"J'ai... J'ai vraiment eût très peur ! Je... Je voulais pas te laisser tout seul ! Et puis, ton double, il a tout gâché notre pique-nique c'est terrible ! Il ne respecte donc rien ? La prochaine fois que je le vois, je le tabasse et il aura tellement peur qu'il osera plus jamais s'approcher de nous ! Merci de m'avoir sauvée, tu as été très courageux, tu es mon héros !"

- Mais non ! Qu'est-ce que tu racontes Mélina ? Tout est rangé !

"Oh Aiko ! Tu es un ange ! Le tout est abimé, mais ça doit être encore mangeable, alors sert-toi, tu l'as bien mérité !"

Mélina avait fini par arrêter de pleurer, puis avait fait un bisou sur la joue à Aérrow pour le remercier. Pendant le cours laps de temps où Mélina avait exprimé ses sentiments au jeune homme, Aiko avait troqué son mode électrique, voir même foudroyant avec la rage qu'elle avait au ventre, contre son mode plante. Avec ses lianes, elle avait tout rattrapé ce qui était tombé du panier durant la bataille, puis l'avait remit à l'intérieur avant de le présenter à son invocatrice en l'ayant réparé comme elle le pouvait avec ses plantes, avant de retrouver sa forme initiale. En voyant ce qu'elle avait fait pour elle, Mélina l'avait prise dans ses bras pour lui faire un gros câlin. Ceci étant fait, elle se tourna à nouveau vers son ami.


"Pendant que j'y pense Aérrow, tu as maintenant une raison supplémentaire pour que mes parents t'acceptent puisque tu m'a sauvé la vie, ils te seront très reconnaissant. En tout cas, j'espère que ce malade mental ne viendra pas gâcher une fois de plus ton anniversaire ! Dit ça fait quoi d'avoir un clone ? Si j'en avais un, je le dresserais à faire les choses à ma place sans essayer de blesser ou de tuer personne"

Mélina avait toujours rêvé d'avoir un clone. Elle irait aux cours et aux entrainement, tandis que l'original pourrait aller faire la sieste, s'amuser et aller où elle le désirait sans problèmes, mais en voyant ce qu'avait fait Warxéro, elle était un peu plus méfiante à ce sujet, se demandant si c'était une bonne idée d'en avoir un. Toutefois, lorsqu'elle avait de nouveau embêté Sora avec ses parents, elle lui avait fait un grand sourire pour lui faire comprendre qu'elle était sincère et surtout très contente de le compter parmi sa liste d'ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 25 Déc 2014 - 11:29

Aérrow se sent mal en la voyant pleurer, se sentant en partie coupable de tout ce qu'il s'est passé. Il s'écarte alors en baissant la tête et en disant : "Je...je suis désolé pour ce qu'il s'est passé. Mais je te demande de ne rien tenter contre lui, je n'ai pas envie qu'il te fasse du mal. Moi aussi j'ai...j'ai eu très peur. Dire que Warxéro ne respecte rien n'est pas le mot que je qualifierais, il est impitoyable".

Puis, elle lui dit comme quoi il a une raison en plus pour que ses parents l'acceptent, chose qu'il n'était pas certain, puis elle parle du fait d'avoir un clone. Il soupire alors et dit :
"Franchement, je me serais bien passé de clone, surtout un clone maléfique qui fait tout pour me pourrir la vie. Depuis sa création, il passait son temps à me narguer, que ce soit du fait qu'il pouvait sortir faire ce qu'il voulait et moi non, qu'il apprenait à se battre et moi non, sans oublier qu'il me rabaissait tout le temps, il le fait toujours d'ailleurs. Il disait parfois qu'il avait honte d'être le clone de quelqu'un d'aussi faible que moi. Écoute Mélina, je t'ai dit que tu risquais d'avoir des ennuis en me libérant, c'est exactement ce qu'il s'est passé. Je t'ai dit que tu allais en avoir si tu ne partais pas, c'est ce qui s'est passé. Je suis certain que si tu restes avec moi tu vas être à nouveau en danger. Je ne suis pas un héros contrairement à ce que tu penses. Tu penses vraiment que tes parents accepteront quelqu'un qui met en danger leur fille? Je pense pas moi. Le mieux est que je parte, ce sera mieux pour toi".

Il avait mal en disant ces paroles, mais pour lui, c'était la vérité et il valait mieux pas se voiler la face. Il ne avait pas du tout envie que ce qu'il vient de se passer se reproduise encore. Il tourne les talons et court au loin avant qu'elle proteste, laissant des larmes couler de ses yeux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 25 Déc 2014 - 23:57

En entendant les paroles d'Aérrow, Mélina fût plus que surprise. Elle baissa la tête, puis la releva en ayant l'air déterminée puis sorti son pinceau de sa poche et pointa l'horizon. Un long lasso de lumière apparut et attrapa le jeune homme en pleine course.  Pensant avoir fait une bonne prise, Mélina rangea son pinceau, puis se mit à ramener sa prise dans sa direction tandis qu'Aiko la regardait faire avec un regard dépité. Etais-ce vraiment une solution pour tenter de recoller les morceaux et essayer de faire comprendre à ce jeune homme que ça ne valait pas la peine de fuir ? Aiko préféra laisser faire son invocatrice en soupirant. Lorsque son ami fût enfin à ses côtés, Mélina pointa son pinceau dans sa direction, créant ainsi des cordes de lumière qui l'attachèrent à l'arbre.

"Aérrow tu crois vraiment que c'est en fuyant que tes problèmes vont s'arranger ? Où que tu ailles, quoi que tu fasses, il sera là ! Ne le laisse pas gâcher ta vie ! Je t'ai dis que je t'aiderais alors je t'aiderais jusqu'au bout et puis, si ce n'est sûrement pas le seul à vouloir ma mort, alors arrête de t'inquiéter et surtout... Arrête de pleurer, tu es bien plus beau lorsque tu souris que lorsque tu pleures"

Après lui avoir dit ces paroles en ayant l'air très sûre d'elle, la miss ne su pas pourquoi, mais elle l'embrassa en le détachant. Rougissant fortement, la miss dessina un mouchoir et le tendit à Aérrow en s'étant retournée, ne sachant pas vraiment ce qu'il lui avait prit. Lorsqu'elle apprendrait qu'elle avait embrssé son grand-frère, elle pourrait faire passer ce geste pour un entrainement, mais en attendant, ne le sachant pas encore, cela passait plus pour un accident qu'autre chose. Elle se sentait honteuse, mince John il allait être fou de rage s'il l'apprenait ! Elle scruta un long moment ses pieds tandis qu'Aiko la regardait avec un air sévère.

- J'en connais un qui ne va pas être content...

"Tait-toi Aiko ! Il ne s'est rien passé ! Je l'ai... Réconforté... Oui voilà c'est exactement ce qu'il c'est passé !

- En effet, il ne s'est rien passé... Good Night chérie ! Merci de l'avoir occupée quelques instants.

- Voyou ! Qu'est-ce que tu lui veux à Mélina ? J'ai cru que tu étais son ami !

- Je le suis et le serait davantage dans quelques minutes. Ciao !

Neru était réapparût et avait assommé Mélina. Il la regardait dormir durant quelques minutes en ayant un petit sourire tendre, puis il la prit sur ses épaules comme un sac de patate. Aiko n'étant pas en accord avec sa façon de penser, s'indigna, puis balança plusieurs petites étoiles sur Neru qui s'en allèrent à une vitesse fulgurante, mais elles ratèrent leur cible, car Neru avait lancé une bombe fumigène avant de partir dans un portail pour emmener la jeune fille beaucoup plus loin dans le Jardin Radieu. Lorsque les fumigènes  s'évaporèrent, Aiko leva les yeux au ciel en ayant l'air dépitée par l'attitude du jeune homme.

-
Avant que tu dises n'importes quoi, sache que cet enlèvement n'est pas de ta faute. Il tente de lui déclarer sa flamme depuis un certain temps, mais Mélina refuse ses avances, car soi-disant son cœur est déjà prit par un autre jeune homme, vu comme c'est parti, il ne la libérera sûrement pas avant qu'elle dise oui, donc on ferait mieux de commencer à chercher avant qu'il n'arrive un accident à ce jeune homme, car elle n'est pas du genre à se laisser faire, sauf quand elle se retrouve confrontée aux ténèbres, ce qui la fait paniquer ou l'empe^che de réfléchir correctement. Tu m'aides à la retrouver ou tu comptes rester planter là à ne rien faire ?

Aiko pouvait paraître dure avec Aérrow, mais pourtant, si elle l'était autant, c'était pour le bien de tout le monde, surtout de Mélina qui semblait beaucoup l'apprécier. Ne sachant pas s'il allait l'aider, elle se mit à partir à sa recherche. Pendant ce temps, la jeune fille venait de se réveiller. Elle était accrochée à un mur d'une maison qui semblait être abandonnée. Lorsqu'elle vit Neru, la première chose qu'elle fit, fût d'essayer de lui donner un coup de poing, mais elle ne le pût pas, ce qui amusa fortement le jeune homme aux cheveux verts.


- Holà le cobra on se calme ! Ne t'en fait pas, tu ne resteras pas longtemps dans cette position aussi inconfortable. Tout ce que j'attends de toi, c'est que tu quittes cet abruti de John et que tu sortes avec moi, non même que tu te maries avec moi ! Cela fait si longtemps que je t'aime et pourtant tu continues à te moquer de moi ! Un seul oui suffit Mélina...

Mélina lui avait lancé un regard noir, puis lorsqu'il lui avait dit qu'il voulait se marier avec elle, la miss n'avait pas pût s'empêcher de rire en se disant qu'il était complètement fou, mais pourtant, il était très sérieux. Lui disant alors qu'un seul oui suffisait, il eût sa réponse lorsqu'elle lui cracha à la figure. Oui, cela pouvait paraître dégoûtant, mais c'était la première chose à laquelle elle avait pensé, car son papy lui avait dit un jour que si un garçon ne comprenait pas ce que voulait dire "non", il fallait soit lui cracher à la figure ou le frapper, voir même des fois les deux, donc du coup, elle avait suivit les conseils de son grand-oncle, conseils qui lui valurent une claque en retour, ce qui fit ravaler la fierté à la jeune fille qui se dit que lorsqu'elle reverrait Ryo, elle lui dirait deux-trois mots à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 26 Déc 2014 - 11:57

Aérrow est surpris d'être retenu par un lasso et panique un peu car ça lui rappelle un peu son enfermement, comme quoi on ne voulait pas le laisser partir avant de l'enfermer. Et cette situation était un peu similaire. Bon, il ne s'était pas à nouveau retrouvé dans une cage, mais il était attaché à un arbre, mais bon, vu qu'il était incapable de fuir, donc pour lui, c'était tout comme. Il baisse la tête, l'air déçu que Mélina lui fasse une chose pareille.

"Si je fuyais c'était pour te protéger, je sais pas me battre, je n'ai pas le moindre pouvoir, que suis-je sensé faire à part fuir?! Rester gentiment à attendre voir que quelqu'un te tue?! Là, Je n'ai pas du tout envie de sourire! Comment tu peux me faire ça?! Tu m'aides en m'empêchant de partir et en m'attachant comme si j'étais ton prisonnier! Je croyais que tu étais différente, mais je me suis trompé apparemment!"


Aérrow ne comprenait pas que Mélina avait juste fait ça pour le forcer à l'écouter jusqu'au bout. Il a tellement été perturbé par toutes ces années d'enfermement que pour lui, tout ce qui se référait à ça comme les menottes, les chaînes, les cordes, les barreaux et bien d'autres encore. Du coup, il était plutôt en colère contre Mélina. Bon, heureusement, il ne restait pas fâché longtemps. Après tout, chaque fois que Myst le ramenait à sa cage en faisant échouer une de ses tentatives d'évasion, il était toujours en colère contre elle sur le coup, mais finissait toujours par lui pardonner en voyant qu'elle est la seule à être gentille avec lui. Quand Mélina finit par le détacher en l'embrassant, il en fut surpris et écarquille les yeux qui deviennent ronds comme des soucoupes. Son coeur se met à battre très fort, c'était la première fois qu'il ressentait ce genre de sensation. Quand elle arrête, il fut toujours choqué et dit :
"Heu...c'était quoi ça?"

Il se reprend, croise ses bras, fait la mou, se retourne pour lui faire dos et dit :
"De toutes manière, si tu crois que ça va suffire pour que je te pardonne, tu te trompes".

Puis, Mélina parle à Aiko disant qu'il ne s'était rien passé comme si elle était gêné. Aérrow, lui, ne comprenait même pas que ce qu'elle avait fait était sensé se faire entre amoureux, ne sachant pas que c'était un baiser, donc il ne comprenait rien à leur discussion, mais n'y accordait pas beaucoup d'importance, toujours fâché contre Mélina. Par contre, il laisse de côté sa mauvaise tête quand Mélina se fait enlever par un type sous ses yeux sans qu'il ne pu faire quoi que ce soit. Aérrow, se sentant un fois mal, dit :
"Ho non! Tout ça c'est ma..."

Il allait dire que c'est sa faute, mais Aiko l'interrompe en disant que ce n'était pas le cas, devinant la fin de sa phrase. Elle lui raconte ensuite toute l'histoire et il réplique :
"C'est quand même ma faute, il n'aurait certainement pas réussi son coup si je n'avais pas été là. Warxéro a raison, je suis un boulet!"

Il sert les poing et baisse la tête en disant ça. Ensuite, Aiko lui demande ce qu'il compte faire avant de partir. Aérrow relève alors doucement la tête, la suit et dit :
"Mais on est sensés faire comment pour la retrouver? Je connais rien du monde extérieur, tu t'en souviens? Et aucun de nous sait où il aurait pu l'emmener? Bon sang, si seulement on avait un indice!"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 26 Déc 2014 - 22:08

HS : Mon clavier veut m'envoyer à l'asile, je dois tout recommencer mon rp

Aiko n'était pas du tout en accord avec Aérrow, ce n'était pas sa faute, point barre ! Qu'est-ce qu'il fallait qu'elle fasse pour qu'il comprenne ? Qu'elle le morde ? Non Mélina ne le lui pardonnerait pas ! Par contre, il n'avait pas tord, il leur fallait un indice pour la retrouver, car ils ne savaient pas où il l'avait emmenée, elle pouvait être n'importe où en ce moment même. En fixant les environs pour trouver une réponse valable à donner au jeune homme, elle trouva par terre le pinceau magique de Mélina qu'elle apporta à Aérrow en ayant une idée en tête.


- Dit tu crois que tu arriverais à utiliser à nouveau ta lumière ? Parce que si tu l'utilise en tenant le pinceau droit devant toi, normalement une ligne lumineuse devrait te mener à Mélina, en tout cas, c'est ce qu'elle fait des fois lorsqu'elle connait un endroit et qu'elle se perd, alors essaie, ça devrait fonctionner.

Aiko espérait que le jeune homme comprendrait ce qu'elle attendait de lui et qu'il réussirait, car c'était leur seule chance pour arriver à retrouver Mélina et la sauver des griffes de Neru. Pendant ce temps, du côté de la jeune fille, cette dernière lançait un regard noir au jeune homme aux cheveux verts, ce qui lui fit comprendre qu'une fois libre elle se vengerait, mais ce n'était qu'un détail parmi tant d'autres, après tout, ce n'était pas dit qu'elle serait libre de si tôt, donc en attendant, il pouvait continuer à lui parler sans risquer grand chose.


- Mélina, Mélina, Mélina voyons chérie il n'y a pas quoi être fâchée, après tout ce n'est qu'un malheureux accident n'est-il pas ? Je ne te voulais aucun mal, mais tu m'y a forcé, de toute façon, j'ai le sentiment qu'il n'y a que la force qui fonctionne avec toi, alors pourquoi m'en priverais-je tant que tu ne seras pas mienne ? A mes côtés, tu seras traitée comme une reine !

"Paroles, paroles et encore des paroles que tu sèmes au vent comme un mec jaloux que tu es en ce momentprécis !"

- Qu'a-t-il de mieux que moi ?

"Et bien, c'est très simple, je vais te le dire tout de suite !"

https://www.youtube.com/watch?v=oCcR7aRdZwI
Neru était terriblement ennuyé que Mélina préfère John à lui, il essaya même de lui donner l'envie de le quitter, mais il n'y arrivait pas. Se demandant ce qu'il avait de plus que lui, il ne pût s'empêcher de poser la question à la jeune fille qui lui répondit en chantant les sentiments qu'elle avait envers le fils d'Emilie et Démoniaque. Non s'en était trop pour lui, il craquait ! Il émit un cri de rage, puis cogna contre le mur, se demandant comment il allait bien pouvoir s'y prendre pour l'obliger à l'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 26 Déc 2014 - 22:53

HRP-Tu devrais t'acheter un nouveau clavier si tu as un ordi fixe, ça coûte pas cher en plus-HRP

Quand Aiko finit par trouver le pinceau de Mélina et lui demande de faire pareille que toute à l'heure. Aérrow regarde le pinceau un moment. Puis, il referme sa main, ferme les yeux et tourne la tête en disant :
"Non, c'est impossible, je n'y arriverais pas. Et puis, je pense pas que la lumière de toute à l'heure venait de moi".

Aérrow ne croyait pas du tout que la lumière venait de lui et pourtant c'était bien le cas, mais n'ayant pas conscience des pouvoirs qu'il avait en lui, il le pensait. Soudain, il eut une idée, il regarde Aiko et dit :
"Mais au fait, si tu es son invocation? Tu peux pas apparaître près d'elle et revenir à pied pour me guider jusqu'à elle? Ou mieux, me téléporter avec toi auprès d'elle?"

Une lueur d'espoir jaillit dans les yeux de Aérrow espérant que son plan marcherait et qu'il était possible.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Sam 27 Déc 2014 - 0:24

Aiko eût l'air exaspérée, se disant qu'il ne faisait aucuns efforts et était en train de se demander comment il avait fait pour faire apparaître la lumière en ayant des pensées aussi négatives. Toutefois, lorsqu'il lui fit cette proposition, elle eût l'air choquée. Comment pouvait-il avoir l'audace de lui demander une telle chose qui lui paraissait impossible ? Cependant, si elle pensait que c'était impossible, elle serait aussi négative que lui, ce qu'elle ne désirait pas.

- Si je me téléporte prêt d'elle, il va me repérer et je ne pourrais pas la sauver. Je n'ai jamais téléporté quiconque, même pas ma probre maîtresse, mais je peux toujours essayer. Par contre, je ne pourrais pas te téléporter tout prêt d'elle, sinon tu vas te faire repérer et ton plan échouera.

Aiko aspira à fond l'air dans ses poumons avant de prendre sa forme psychique. Sous cette forme, elle ressemblait à une sorte de chat vert avec un point au milieu du front et une queue dont l'embout était séparée en deux parties. Bon malheureusement les shiney ne sont pas tous beau, mais ce n'est pas grave, l'importance c'est l'efficacité et pas la beauté. Lorsqu'elle utilisa ses pouvoirs psychiques, ses yeux devinrent blanc comme si elle n'avait plus de pupilles, puis un rayon en sorti pour happer le jeune homme. Par chance, cela fonctionna, car Aérrow se retrouva téléporter une ruelle à côté de la maison où la jeune fille était accrochée au mur. Aiko apparût quelques minutes après le garçon.


- Je ne pensait pas y arriver, mais à ce que je vois, c'est possible. Et maintenant, on fait quoi ?

Chuchota l'invocation à Aérrow, se demandant comment il allait faire pour aider Mélina. Soudain, elle eût une idée. Elle chuchota à nouveau à l'ami de son invocatrice qu'elle allait devoir la suivre, puis attendre le temps qu'elle fasse diversion et que pendant ce temps, il irait sauver la jeune fille en détresse, ce qui jusqu'à présent ne serait rien de bien sorcier. Espérant qu'il était d'accord avec elle, Aiko sorti de la ruelle et fit plusieurs détours, puis lorsqu'elle senti qu'ils étaient prêt. Aiko lui dit d'attendre, puis parti discrètement en éclaireuse. Lorsqu'elle fût prêt de Neru, elle s'éclaircit discrètement la gorge, puis mordit violemment le kidnappeur de Mélina, d'ailleurs cette dernière était morte de rire en voyant ce que son invocation avait fait. Neru tenta de lui tordre le cou, alors elle fit exprès de l'éviter, puis lui tira la langue et se mit à se diriger dans une autre direction en ayant le jeune homme aux cheveux verts à ses trousses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Sam 27 Déc 2014 - 1:03

Apparemment, le plan de Aérrow avait marché et en plus, ça leur avait fait gagner du temps. Du moins, il l'espérait. Ils arrivent près de la ruelle où se trouvait Mélina retenu par l'autre cinglé. Aérrow se cache à une interception de l'entrée de la ruelle, attendant que Aiko fasse ce qu'elle avait à faire. Quand elle éloigne Neru loin du lieu, Aérrow en profite pour se faufiler dans la ruelle. Au moins une chose qu'il appris à faire en tentant plusieurs fois de s'enfuir, bien que ça a été un échec, mais ça, c'était plus à cause de son manque d'orientation que de discrétion. Il se positionne devant Mélina et se tient le menton en haussant un sourcil, comme s'il réfléchissait, repensant au coup qu'elle lui a fait toute à l'heure. Il croise les bras en faisant la moue et en tournant la tête : "Je sais pas si je devrais te libérer après ce que tu m'as fait toute à l'heure. Ça te fait quoi d'être retenue contre ton gré et qu'on t'empêche de partir et d'aller où tu veux? Ça te donne pas l'impression qu'on te coupe tes ailes? Bien que tu n'en ais pas, mais tu me comprendras je pense".

Non pas qu'il ne voulait pas la libérer, mais il voulait lui faire croire qu'il était réticent juste pour lui faire réaliser ce qu'il a ressenti quand elle l'a empêché de partir et attaché à un arbre, chose qu'il n'avait toujours pas digéré malgré la situation. La tête toujours tournée en faisant la moue, il la regarde juste du coin de l'oeuil en attendant ce qu'elle avait à dire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Sam 27 Déc 2014 - 2:07

Mélina était soulagée de voir Aérrow. Il ne connaissait pas grand chose du monde extérieur, mais il devait sûrement savoir défaire des nœuds, ce qui n'était rien de très complexe. Lorsqu'elle entendit ce qu'il lui dit, elle eût l'air horrifiée. Comment pouvait-il lui faire une chose pareille alors qu'ils étaient amis ? Bon il avait payé sa dette tout à l'heure, mais tout de même, entre amis on doit se serrer les coudes, non ? Ne comprenant pas ce qu'il se passait dans la tête d'Aérrow, elle fit la moue en ayant l'air déçue.

"Aérrow, si je l'ai fait, c'était pour te parler parce que tu ne voulais pas m'écouter, cela n'a pas duré plus de deux minutes ! Je ne te voulais pas de mal, juste que tu m'écoutes ! Là je viens de me prendre une claque et le type veut absolument que je lui appartienne alors s'il te plait aide-moi, j'ai vraiment besoin de toi et après on fera tout ce que tu voudras juré et craché !"

Mélina lui lançait un regard presque suppliant en lui disant qu'elle avait besoin de lui. Elle espérait que sa requête, dites avec plus d'explications et de motivations lui donnerait envie de faire une bonne action. Bien évidemment, il n'était pas obligé, mais s'il avait l'envie de la libérer, elle ne dirait pas non.

[color=darkpink}"Ah et au sujet des ailes, tu te trompes. La maman de ma maman, donc ma grand-mère vient d'un monde où il est courant de naître avec des ailes, ce monde s'appelle Luvalis, je ne l'ai encore jamais visité, mais j'aimerais bien, un jour, même s'il est en ruine. Ma mère a réussi à en faire pousser dans son dos à de rares occasions, elle a dit qu'il est peut-être possible que j'en possède, mais elles ne sont pas encore apparues. J'ai un frère, il s'appelle Anarkia, mais d'après ce que dit ma mère, il est trop corrompu par les ténèbres pour en avoir. Par exemple, si toi tu étais de notre famille, il ne serait pas improbable que tu en possèdes également"[/color]

Après avoir prononcé ces paroles avec le plus grand des sérieux, Mélina devint tout d'un coup blanche comme un linge lorsqu'elle réalisa ce qu'elle venait de dire. Ses traits du visages, ses cheveux, sa lumière, son cœur fort et doté d'une grande gentillesse... Non c'était impossible, elle n'avait pas de grand-frère ! Ses parents ne lui en avaient jamais parlé, si c'était le cas, il y aurait longtemps qu'ils lui en auraient parlé ! Elle essaya de se reprendre, sinon il allait finir par s'inquiéter pour pas grand chose. Après avoir inspiré une grande bouffée d'air, elle eût l'air de s'être un peu calmée.


"Bon au final tu décides quoi ?"

Demanda la jeune fille, espérant qu'il allait changer d'avis. En attendant, elle se dit qu'il fallait qu'elle fasse des fouilles archéologiques dans la chambre de ses parents ou dans le bureau de son père, enfin s'il niait ne rien savoir, car si Aérrow ne voulait pas venir chez elle, il fallait tout de même qu'elle trouve une solution de rechange pour pouvoir en apprendre plus sur lui. Elle se dit également qu'elle allait devoir demandé à Anarkia d'interrompre son entrainement, car elle allait devoir lui emprunter son maître durant quelques minutes, car il pourrait aller vérifier les données dans l'ordinateur pour elle, enfin s'il était d'accord bien évidemment. En tout cas, ce qui était sûr et certain était que le cas d'Aérrow commençait à beaucoup l'intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Sam 27 Déc 2014 - 11:50

Suite aux explications de Mélina sur ce qu'il lui avait fait, Aérrow n'était pas convaincu car apparemment, elle ne regrettait pas du tout ce qu'il s'est passé. Au fond de lui, bien sûr, son air suppliant le faisait craquer, mais il essaie de se retenir, ne voulant pas la laisser s'en sortir si facilement et être certain qu'elle ne recommencera pas. Il la regarde et dit : "T'étais pas obligée de m'attacher à un arbre. J'ai horreur de ça car ça me rappelle toutes ces années où on m'a empêché de partir. Qu'on te frappe ou pas, quand on est libre, on n'aime pas être retenu contre son gré, c'est assez perturbant. Ça te ferait quoi toi si on te faisait ça? Ho! Mais j'oubliais, tu es exactement dans cette situation en ce moment et vu que tu veux être libérée, je suis sûre que tu n'aimes pas être retenue contre ton gré. Je me trompe? Non mais je sais pas quoi, y a d'autres moyens que de retenir des gens pour leur parler qu'en les attachant, comme les tenir par le bras, se mettre à travers leur chemin. En plus, tu savais très bien que je n'aimais pas et tu l'as fait quand même. Tu m'as fait beaucoup de peine en faisant ça et tu sembles pas t'en rendre compte. Tu m'as fait de la peine, mais aussi du mal contrairement à ce que tu penses, dans mon coeur, car je pensais pas que tu me ferais une chose pareille. Les blessures physiques, ça se soigne, les blessures du coeur, c'est beaucoup plus difficile à soigner".

Après avoir dit ce qu'il ressentait, il baisse la tête tristement. Puis, Mélina parle d'une histoire par rapport à sa famille. Aérrow croyait vraiment pas faire partie de cette famille. Il dit alors :
"Franchement, ça m'étonnerait. J'ai pas d'ailes et en plus de ça, vu que je suis plus grand que toi, tu en aurais entendu parlé d'un grand frère, surtout que tes parents ont l'air de gens biens et les gens biens ça recherche leurs enfants disparus au lieu de rester à continuer leur vie".

Mélina lui demande ensuite ce qu'il décide, Aérrow croise ses bras, montre un air impassible et dit :
"Je veux des excuses pour ce que tu as fait et que tu me promettes de ne pas recommencer et n'essaie même pas de croiser les doigts. Ensuite, je te libère".

Pauvre Mélina, elle qui s'amuse à martyriser Anarkia, son petit frère, la voilà qui se fait martyriser par son grand frère, bien qu'elle ne soit pas sûre que ce soit le cas et que Aérrow ne sache pas que ce soit le cas. Comme quoi, ils étaient vraiment de la même famille l'air de rien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Sam 27 Déc 2014 - 23:44

Mélina se demandait s'il n'était pas un peu en train de dramatisé ce qu'il c'était passé. En tout cas, à force qu'il lui racontait ce qu'il ressentait, elle commençait à se sentir mal à l'aise. Il lui dit par la suite que si elle avait eût un grand-frère elle en aurait entendu parler et que ses parents, étant des gens bien à ses yeux, ne pouvaient pas rester des années sans faire comme s'ils n'avaient jamais eût d'enfants, là elle était d'accord sur le sujet. Par contre, lorsqu'il lui dit qu'elle devait s'excuser sans croiser ses doigts, la miss lança un bref regard à ses doigts qui étaient tellement bien accrochés au mur comme sa main et son poignet, qu'elle se demandait comment est-ce qu'elle pouvait les croiser, puis elle se mit à se demander si elle acceptait la requête de Neru comment elle finirait. Préférant ne pas laisser son imagination déborder, elle baissa la tête.

"Je m... Aiko ! Oh Aiko ! Tu l'as fait disparaître ! Tu es méchant !"

Neru était revenu en tenant Aiko dans ses mains bien fermement. Cette dernière était couverte de bleus. Lorsqu'il la lâcha par terre avec violence, ce fût le coup de trop et elle s'évapora. Il venait de la détruire, ce qui fit avoir la rage au ventre à la jeune fille, car cela l'énervait qu'il l'ait détruite, même si elle savait pertinemment qu'elle pourrait revenir plus tard. Le principal intéressé fini enfin par remarqué la présence d'Aérrow.


- Tu fais quoi là ? Case-toi c'est MA nana ! Pas la tienne pigé ? Alors dégage tocard !

"Une minute !"

- Quoi ?

"On dit "casse-toi" et pas "case-toi", analphabète ! Apprend à parler au lieu de parler mal à Aérrow !"

- Oh la ferme ! Je t'ai rien demandé ! Bon j'en étais ou moi ? Ah oui ! Casse-toi tocard !

"Holà une minute !"

- Quoi encore ?!

[color=darkpink]"Bah en faites, je viens de penser à quelque chose d'important. Tu sais toute cette histoire, je peux en parler à ma mère. Pour ce qui est de l'enlèvement, elle dira que ce n'est qu'une preuve d'amour, mais que tu parles mal à mon grand-frère, elle va pas aimer..."or=green]- Quoi ? Lui ? Ton grand-frère ? Je ne l'ai jamais vu à la boutique et ta mère n'en a jamais parlé ! Et depuis quand il est coutume qu'une fille embrasse son frère ?

"Il y comprenait rien, j'ai dû lui montrer. Bon tu me détaches ? Parce que sinon il risque de tout lui raconter !"

- Il ne va rien lui raconter du tout parce que je vais le fracasser pour qu'il ne parle pas

"Oh non ! Désolée Aérrow !"


Neru semblait de plus en plus excédé au fur et à mesure qu'elle lui parlait. Par contre, elle ne pensait pas qu'il allait réagir de la sorte lorsqu'elle donna à Aérrow le rôle du grand-frère qu'elle tentait de lui donner depuis quelques minutes. Elle regarda Aérrow avec un regard désolé tandis que Neru s'en allait vers lui pour tenter de le frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Dim 28 Déc 2014 - 0:35

Aérrow attendait que Mélina fasse ses excuses. Elle semble d'ailleurs sur le point de le faire quand l'autre type arrive avec Aiko inconsciente dont il lui donne un dernier coup qui la fait disparaître sous le regard choqué de Aérrow. Ce qui fait serrer les dent de Aérrow tellement il fut en colère en voyant ça et quand il lui demande partir en le traitant de tocard ne le calme pas du tout. Il se met devant Mélina, dos à celle-ci pour faire face à ce type et dit : "Cet endroit est publique, donc j'ai aucune raison de partir et Mélina n'est pas ta propriété".

Après que Mélina interrompe la petite altercation pour faire croire qu'il est son frère, Aérrow fut surpris car il ne s'y attendait pas du tout. Par contre, son plan ne semble pas avoir marcher, ça avait même aggraver la situation car il voulait maintenant le "fracasser". Quand il s'approche, Aérrow eut le réflex de reculer, vu qu'il ne savait pas se battre. Puis, il regarde l'endroit où Aiko avait disparu et repense au fait que Mélina lui a dit qu'il l'avait giflé. Son regard s'assombrit alors, instinctivement, il sert les poings et lui donne un bon coup de poing à la figure. Son regard sombre s'écarquille ensuite il regarde son poing, surpris par ce qu'il venait de faire. D'habitude, il n'aimait pas la violence, mais là, au contraire, ça lui faisait de bien, il ressentait comme de la fierté et du soulagement comme si quelque chose de bloqué en lui s'était décoincé. Il se redresse, pointe son index vers l'autre garçon, affiche un regard sévère et, jouant le rôle que venait de lui donner Mélina, il dit :
"Ça, c'est pour avoir tué Aiko et pour avoir levé la main sur ma soeur! Dégage maintenant et la prochaine fois que je te vois, je te laisserais pas t'en sortir à si bon compte!"

Il se tourne vers Mélina en croisant ses bras et en disant :
"Alors? Ses excuses? J'attends".

Ok, comme pouvait le voir Mélina, malgré ce qui venait de se passer, pouvait voir qu'il n'avait toujours pas changé d'idée, comme quoi, il était vraiment têtue.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Dim 28 Déc 2014 - 2:29

Sans qu'ils s'y attendent, Neru se reçu un bon coup de poing à la figure, ce qui fit que Mélina eût des yeux ronds comme des soucoupes. Il savait ce battre avec ses poings ? Impressionnant ! Après il disait qu'il n'était pas un héros alors qu'il venait de dépasser ses limites pour la défendre. Neru, tout aussi surprit que Mélina. ne faisait plus autant le fier qu'avant.

- Mais pour son invocation ce n'est pas grave, elle reviendra ! Les invocations reviennent toujours ! Et puis la gifle elle l'a méritée....

"Avec John, ça fait un autre qui veut ta peau, ton tableau de chasse s'agrandit"

Neru, humilié, préféra s'en aller, se disant que cette nana allait vraiment finir par le tuer avec ses gardes du corps, mais ce n'était pas grave, un jour il l'aurait ! Il en faisait la promesse ! Une fois seul, Aérrow demanda ses excuses. Oh il y tenait vraiment ? Bon très bien elle allait les faires.


"Aérrow, je m'excuse pour tout à l'heure ! Je... Je ne voulais pas te faire de la peine, non franchement ce n'était pas mon but ! Je ne sais pas quoi faire pour me faire pardonner, mais sache que je suis prête à tout faire pour me racheter ! Oui, vraiment à tout ! Tant que je peux racheter ta confiance ainsi que ton amitié et surtout ton sourire si radieux qui me manque déjà"

En disant ces paroles, elle avait baissé la tête en ayant l'air plus que sincère. Elle la releva un peu, regardant au passage l'endroit où Aiko avait été tuée, bien qu'elle allait bientôt pouvoir la réutiliser, sa présence lui manquait déjà. Elle avait passé de longues années sans invocations et maintenant qu'elle était présente dans sa vie, elle ne pouvait plus s'en passer. Elle fini par relever la tête, attendant avec impatience la réponse de son interlocuteur. Dans la position dans laquelle elle se trouvait, il pouvait lui demander n'importe quoi, car elle n'était pas en mesure de refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Dim 28 Déc 2014 - 12:43

Quand Neru dit que Mélina avait mérité sa gifle, Aérrow fait craquer son poing en disant : "Tu veux que je t'en colle encore une?"

Le mec s'en va alors. Mélina finit par présenter ses excuses, semblant vraiment regretter ce qu'elle avait fait et voulant tout faire pour se faire pardonner. Aérrow se saisit de son épée, la lève et coupe les liens de Mélina avant de lui rendre son pinceau en disant :
"Tiens, tout ce que je veux, c'est que tu me promettes de ne plus recommencer. Bon, partons d'ici maintenant, je n'aime pas cette endroit".

Il tourne les talons et commence à quitter la ruelle. Tout en marchant, il met ses mains derrière la tête en disant :
"Avec toute cette histoire, j'ai même pas pu manger".

Puis, il tourne la tête vers Mélina en disant :
"Au fait, tu sais où je pourrais apprendre à me battre, parce que j'ai pas envie de toujours dépendre de quelqu'un d'autre si jamais je me retrouve tout seul".

Pendant ce temps, Warxéro a finit par arriver près de Xéhanort. Il avait du mal à marcher et s'appuyait sur son épée.


"Que s'est-il passé? Ne me dis pas que cette fille t'a donné du mal?"


"Ce n'est pas elle, c'est Aérrow".


"Comment?! C'est impossible!"


"Si, j'allais tuer cette fille qui l'avait aidé à s'échapper sous ses yeux quand une puissante lumière a émané de lui. Jamais je n'ai senti une puissance pareille. Cela m'a affaiblit et j'ai dû partir".


Xéhanort écarquille les yeux et dit :
"Si ce que tu dis est vrai, la keyblade ne devrait pas tarder à venir à lui".

"Une keyblade comme la votre?"


"Non, LA keyblade. Celle du domaine de la lumière, celle qui ouvre et ferme toute les portes, mêmes celles qui séparent les mondes. Je l'ai senti depuis toujours, Aérrow est destiné à devenir le nouvel élu de la keyblade à la place de Sora. C'est bien pour ça que je l'ai enlevé et que j'ai tout fait pour que ses parents ne partent pas à sa recherche et en vu de son ascendance, il y a des chances pour qu'il devienne encore plus fort que Sora".


"Dans ce cas, nous devons l'éliminer avant que ça arrive. Pour le moment, c'est un poltron, il sera facile à tuer".


"Ce n'est pas la peine, vu qu'il est avec Mélina, ce n'est qu'une question de temps pour qu'il meurt".


"Comment ça?"


"Et bien, durant une de mes expériences, je lui ai injecté un poison. Déjà, quand il sera en présence d'un membre de sa famille, il ressentira des douleurs au coeur ou à la tête qui s’accentueront plus les membres de sa famille seront nombreuses. Mais quand sa famille sera près de lui au complet, il mourra".


Warxéro affiche un sourire au coin, aimant l'idée. À peine Aérrow retrouve sa famille, il meurt, ça c'était quelque chose de chouette à son goût.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 29 Déc 2014 - 15:11

Lorsqu'il lui fit promettre de ne pas recommencer, Mélina hocha vivement la tête en signe d'approbation. Une fois libre, ils purent s'en aller. Aérrow marchait en ayant les bras croisés tandis que Mélina marchait normalemnt au même rythme que le jeune homme en ayant l'air pensive. Que penser des actes de Neru ? Que penser de ce jeune homme qui marchait à ses côtés ? Elle ne le savait pas, il fallait qu'elle en parle à Anarkia, car elle pensait qu'il pourrait l'aider à y voir plus clair. Aérrow la sorti de ses pensées en lui disant qu'avec tout ça, il n'avait rien avalé et qu'il faudrait qu'il apprenne aussi à ce battre. Mélina hocha la tête pour approuver ses dires. Puisqu'il voulait manger, autant retourner à l'endroit où ils avaient laissé le panier repas. En retournant à cet endroit, Mélina pût constater avec surprise qu'il n'y était plus.

"Bon tant pis on s'en fiche, on va racheter de quoi manger, après je pourrais essayer de t'apprendre à te battre. "

Ils continuèrent leur chemin et arrivèrent dans une boutique où il y avait plusieurs articles. Mélina en acheta quelques-uns, tout en ayant Aérrow à l'œil, car après ce qu'il c'était passé, même s'il n'y connaissait rien et risque de faire des bêtises, elle préférait l'avoir à ses côtés, car elle ne voulait pas que ça recommence comme la dernière fois. Après avoir payé, la marchandise, ils purent sortir et allèrent manger dans un coin tranquille. En voyant son argent partir à vue d'œil, Mélina se disait qu'elle avait de plus en plus besoin de trouver un job. Après avoir donné sa part à Aérrow, Mélina espérait que personne ne viendrait les déranger.

"Tu sais, j'ai réfléchis... Papy m'a parlé une fois d'un hôtel abandonné à la Ville de Traverse. Je ne sais pas s'il l'est encore, mais tu pourrais y loger gratuitement, de plus, tu pourras t'entrainer tous les jours, car des sans-coeurs apparaissent souvent dans le coin et pis tu es sûr d'être tranquille. Alors qu'est-ce que tu en dis ?"

Mélina lui fit un grand sourire après lui avoir fait cette proposition, ayant l'air d'être contente d'avoir réussi à trouver un bon compromis pour qu'ilne dorme pas dans la rue. Maintenant va savoir s'il allait accepter ou non, Mélina croqua dans son sandwich en espérant que sa mère ne râlerait pas trop, parce qu'elle voulait qu'elle mange sainement, mais bon elle n'était pas obligée de le savoir, de plus, c'était ce qu'il y avait de plus simple à manger quand on faisait un pique-nique avec un joli jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 29 Déc 2014 - 15:31

Pendant qu'ils faisaient des courses, Aérrow regarde les étranges objets dans le magasin d'un air émerveillé en se demandant ce que c'était, à quoi ça servait. Puis, Mélina finit ses courses, Aérrow la suit donc à l'extérieur du magasin. Ils s’assirent sur un banc pour manger. Aérrow regarde les sandwichs de tout les côtés car il n'en avait jamais vu. Et encore, heureusement que c'était quelque chose à manger à la main, car il ne savait pas ce qu'était un couteau et une fourchette. Il croque dedans et dit la bouche pleine : "Hmmm! Ch'est bon cha! Ch'est quoi?"

Puis, Mélina lui fait un proposition, Aérrow lève les yeux au ciel comme pour réfléchir et dit :
"Mais...il y a quelqu'un qui pourra m'apprendre à me battre là-bas? Parce que je ne sais pas me battre, les sans-coeurs vont m'écraser en un rien de temps".

Il lâche alors un soupire de fatigue et dit :
"Ho! Je sers vraiment à rien. Si je retrouve ma famille, ils vont avoir honte d'avoir un fils comme moi. Dis, y a combien de monde à explorer? Y en a beaucoup? Je sais vraiment pas par où commencer pour les chercher. Selon toi, en me voyant, je viendrais d'où?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 29 Déc 2014 - 22:37

"Des Îles du Destins"

Mélina avait dit le nome de ce monde avec tant de spontanéités qu'elle se fit peur toute seule en s'en rendant compte. Elle plaça sa main sur sa bouche en ayant des yeux ronds écarquillés. Comment se faisait-il qu'elle ait sorti ce nom de monde avec autant d'aisances alors que jusqu'à présent elle ne l'avait jamais connu ? Mélina abaissa sa main en ayant un peu honte de lui avoir répondu de la sorte.


"Oups désolée de t'avoir répondu avec tant d'ardeurs ! Les Îles du Destins, c'est le monde où j'ai grandis, maintenant je passe plus de temps à étudier à la Contrée du Départ, un autre monde où tous les jeunes élus de la Keyblade viennent s'entrainer et étudier. Dit tu possèdes une Keyblade ? Si tu en avais une, tu pourrais venir t'y entrainer... Ma question va te paraître étrange, mais as-tu déjà fait un rêve avec des vitraux et pleins d'épreuves à passer ? Un rêve où à la fin tu affrontes un immense monstre et que tu dois le battre pour te réveiller ?"

Mélina avait envie de regretter le fait de lui avoir dit qu'il y avait un endroit pour les manieurs de Keyblades, car il n'en avait pas, mais ne sachant pas s'il en avait une, elle lui avait posé la question différemment, puis se souvenant de la question que Riku_j avait posée à Anarkia l'autre jour, elle avait pensé que c'était bien de l'avoir posée à Aérrow. S'il lui répondrait positivement, elle lui expliquerait la raison de sa question, s'il lui disait qu'il ne l'avait pas encore fait, elle lui raconterait quelque chose tiré de son imagination pour ne pas lui faire de la peine.


"Oh et ce que tu manges, ça s'appelle un Sandwich. Avant, à la Ville de Traverse, des amis à mon père avaient une planque, d'après ce qu'on m'a raconté, s'ils sont encore là-bas, je pourrais leur demander qu'ils t'entrainent à ce qu'il parait ils sont très gentils, d'ailleurs on pourras voir après s'ils ne sont pas ici, car ils ont aidé à la reconstruction de quelques bâtiments de ce monde. Et puis ne soit pas si dur avec toi-même, tes parents seront sûrement très compréhensifs, ils n'auront pas honte, surtout si tu leur explique ce qu'il t'es arrivé et puis des mondes, il y en a beaucoup à explorer. En faites, avant de venir ici je voulais explorer un monde s'appelant "Le Pays Imaginaire", mais ce n'est pas grave, parce que ça m'a permit de visiter ce monde, je crois qu'il s'appelle le Jardin Radieu si je ne dis pas de bêtises"

Mélina avait beaucoup parlé, elle avait tant de choses à dire qu'elle en oubliait presque de manger. Lorsqu'elle s'en rendit compte, elle ria un peu, puis croqua à nouveau dans son sandwich, espérant ne pas l'avoir assommé avec toutes ces explications. S'ils croisaient Léon et sa bande dans le coin, cela leur éviterait de chercher trop longtemps, mais si ce n'était pas le cas, cela permettrait à Aérrow de visiter un nouveau monde où il n'avait pas encore mit les pieds, ce qui n'était pas le cas de Mélina qui y était déjà allée avec sa mère pour rendre visite au père de Neru à qui sa mère achetait quelques accessoires depuis qu'il aidait Caura dans sa boutique, mais elle n'avait jamais pût le visiter en entier, donc cela ne la dérangeait pas d'y aller, car cela lui permettrait de vivre de nouvelles aventures et de faire de nouvelles découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Lun 29 Déc 2014 - 23:58

Quand Mélina lui dit que selon elle il viendrait des Îles du Destin comme monde, Aérrow penche sa tête sur le côté avant de regarder vers le ciel d'un air rêveur, répétant le nom de ce monde doucement comme pour lui-même.

"Les...Îles du Destin?"




Étrangement, ce nom raisonne dans sa tête, un peu comme une douce musique. Dans sa tête, son imagination le projette dans ce fameux monde. Il était assis sur du sable chaud, sous un palmier avec des fruits en forme d'étoiles. Il était avec Mélina et un garçon aux cheveux blancs et ils regardaient ensemble un magnifique couché de soleil. Puis, il voit une femme aux mêmes couleurs de cheveux que lui et ressemblant à Mélina et un homme aux traits du visage similaire au sien avec des cheveux châtains ébouriffés les rejoindre. Il sort de sa rêverie quand Mélina s'adresse à nouveau à lui pour lui expliquer que les Îles du Destin est l'endroit où elle a vécu avant de faire ses études à la Contrée du Départ. Quand elle lui demande s'il avait une keyblade ou fait un rêve avec des vitraux, Aérrow regarde sa main.


"Une keyblade?"


Il secoue la tête et dit :
"Non, pas de rêve de ce genre et je ne possède pas de keyblade non plus. En réalité, avant de te rencontrer, je pensais que le Maître était le seule à en manier".

Mélina lui explique ensuite ce qu'il était en train de manger. Puis, elle parle d'amis à son père qui vivaient à la Ville de Traverse avant de reconstruire la ville de ce monde. Aérrow dit :
"Je sais pas quel est le nom de ce monde malheureusement. Dis, avant d'aller à la Ville de Traverse, on pourrait chercher les amis de ton et voir s'ils sont là, histoire qu'on ne se déplace pas pour rien".

Il finit son sandwich, se relève et commence à marcher sans attendre. Puis, sans le faire exprès, il bouscule un vieux canard élégamment vêtu.


"Ho! Mais faites attention! Les jeunes de nos n'ont plus aucun respect!"


"Désolé, monsieur, je n'ai pas fait attention. Je vais vous aider".


Aérrow aide ce vieux canard à se lever. Il fixe Aérrow intensément.


"C'est drôle, mais j'ai l'impression de t'avoir déjà vu quelque part. Comment tu t'appelles?"


"C'est la première fois que je viens ici, je m'appelle Aérrow".


"Je vois, tiens, parce que tu t'es rattrapé, voici une pièce de la part du vieux Picsou!"


Il lui lance une pièce d'or que Aérrow regarde. Pensant que ça se mangeait, il le met dans sa bouche et l'avale, mais s'étouffe avec. Picsou hurle alors :
"Sacrilège! Il a avalé une pièce d'or!"

Aérrow arrive à éjecter la pièce. Il la ramasse alors en affichant un air gêné. Picsou le gronde alors en agitant sa canne.


"Voyons, mon garçon, ce n'est pas à manger! On l'utilise pour acheter des choses qu'on a besoin ou qu'on veut!"


"Désolé, c'est un concept nouveau pour moi".


"Bon, ça va pour cette fois, mais je te revois pas recommencer! C'est précieux une pièce d'or".


"Oui, je recommencerais plus".

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 30 Déc 2014 - 14:49

Aérrow avait l'air pensif. Il lui dit par la suite qu'avant il ne savait même pas que quelqu'un d'autre pouviat posséder une Keyblade. Mince s'il n'avait pas fait de rêve, cela voulait peut-être dire qu'il ne pourrait jamais en posséder. Bon tant pis. Lorsqu'Aérrow termina son sandwich, il se leva sans l'attendre. Mélina dû vite finir le sien, mais n'eût pas le temps de le rattraper qu'il bouscula un vieux canard qui n'avait pas l'air content. Il fini tout de même par lui pardonner et lui donna une pièce qu'Aérrow avala, oh elle aurait mieux fait de lui expliquer qu'avec ça aussi on pouvait acheter des choses avec ! Heureusement il n'y eût plus de peur que de mal, car Aérrow réussi à ressortir la pièce de son gosier. Mélina se précipite à ses côtés, puis s'incline en ayant les mains serrées l'unes contre l'autres, au moins sa mère sera contente si elle l'apprend, car elle n'aura pas appris les bonne manière à sa fille pour rien.

"Excusez-le monsieur s'il vous à offensé, il ne connaît pas grand chose au monde qui l'entoure ! Je prend l'entière responsabilité de ses actes et espère pouvoir faire quelque chose qui vous contentera et... et... et vous ne seriez pas un certain Donald par hasard ? Mon père m'a parlé un peu de vous, à moins que vous ne fassiez partie de sa famille, dans ce cas je suis très honorée de faire votre connaissance. Je m'appelle Mélina"

Mélina était restée dans cette position en ayant l'air désolée et espérant qu'il leur pardonnerait, puis son visage lui disant quelque chose, elle se releva et se mit à lui parler en ayant l'air un peu moins tendue, puis termina en lui faisant un grand sourire en ayant l'air sincère. Par la suite, elle regarde Aérrow en se demandant ce qu'il lui a prit de faire l'imbécile, puis en se disant qu'il allait falloir qu'elle apprenne à ne plus contrarier les vieilles personnes, car rattraper les erreurs, selon certaines personnes âgées c'était très complexe, elle en avait d'ailleurs la preuve sous les yeux.


HS : Très bonne interprétation de Picsou, j'adore ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 30 Déc 2014 - 16:11

Mélina finit par rejoindre Aérrow et s'excuse auprès de Picsou le comportement de Aérrow, ce que ce dernier ne comprend pas car il n'avait rien fait de mal et ça s'était arrangé au final. Puis, Mélina lui pose une drôle de question, Picsou répond alors : "Ho, c'est rien. J'espère juste qu'il apprendra vite. Je ne suis pas Donald, je suis son oncle, Picsou. Mélina, tu dis? Ho! Mais tu es la fille de Sora! L'Élu de la Keyblade!"

En entendant ces deux mots, Aérrow tressaillit, les ayant déjà entendu quelque part. Oui, il s'en souvenait très bien, c'était il y a plusieurs années, juste avant que son maître l'enferme dans une cage. Il lui avait dit qu'il l'entraînerait pour que plus tard il tue Sora, l'Élu de la Keyblade, mais sentant que c'était quelque chose de pas bien, il avait refusé et c'est là que, en colère, Xéhanort l'a enfermé dans cette horrible cellule et qu'il le maltraitait. Entendre à nouveau ce nom lui faisait bizarre, ça raisonnait tout le temps dans sa tête. Tellement, qu'il n'entendait rien du tout autour de lui.


"Il se trouve que ton père m'a parlé de toi et ton voyage et m'a dit que si je te croisais et que j'avais du travail pour toi, de ne pas hésiter de t'en proposer pour que tu gagnes des sous!"


Le canard fait la moue et dit en grommelant :
"Hmmm! Il a d'ailleurs précisé de vraiment te payer et non pas t'exploiter comme je le ferais sois disant avec mes neveux Riri, Fifi et Loulou! Mais pour qui il me prend?!"

Aérrow commençait à se sentir de moins en moins bien. Il eut une vive douleur à la tête, ce qui fait qu'il pose sa main sur sa tête en serrant des dents pour ne pas crier et ne pas inquiéter Mélina, pensant que ça passerait comme toute à l'heure. Sa vue se met à brouiller, il se sent faiblir et s'évanouit. En le voyant tomber, Picsou sursaute et dit :
"Ho! Mais qu'est-ce qu'il a? On devrait l'emmener chez Merlin! Suis-moi, jeune fille!"

Il commence à avancer pour se rendre dans la maison de Merlin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mar 30 Déc 2014 - 23:33

Lorsqu'elle apprit que son père lui avait demandé de lui donner du travail, Mélina eût l'air surprise et cligna plusieurs fois des yeux en ayant un air bête, car elle ne s'attendait pas à ce que son papa lui donne un coup de main en demandant à l'un de ses amis de lui donner du travail. Lorsqu'il fit la moue et dit qu'il ne devait pas l'exploiter comme il le faisait avec ses neveux et la payer correctement, Mélina se mit à rire, car ce petit commentaire était bien digne de son père et ça l'amusait.

"Oh merci beaucoup monsieur ! Dites-moi quand je commence à travailler et j'accomplirais ce que vous dites avec le sourire !"

En disant ces mots, elle avait tourné sur elle-même en sentant soudain une grande énergie l'envahir, puis lorsqu'elle fût à nouveau face à Picsou, elle termina sa phrase en penchant légèrement sa tête sur el côté tout en lui faisant un sourire et un clin d'œil en levant son pouce comme pour faire un signe de victoire, mais elle perdit bien vite son sourire lorsqu'elle vit Aérrow s'évanouir et tomber surle sol. Picsou lui dit de l'emmener chez Merlin, alors elle dessina vite une brouette avec son pinceau magique, puis plaça le jeune homme dedans et fonça rejoindre l'oncle Picsou. Une fois arrivés chez le magicien, Mélina toqua frénétiquement à la porte de la maison où il habitait à présent. Lorsqu'elle entendit des pas se diriger vers la porte elle arrêta puis se retira.


"Désolée de vous déranger monsieur, mais c'est mon ami, enfin mon frère... enfin je le considère comme tel... Enfin... Euh... Il est pas bien ! C'est la deuxième fois qu'il a mal à la tête, pis là il vient de s'évanouir, vous pouvez faire quelque chose pour lui s'il vous plait ? S'il vous plait, il a vraiment l'air mal en point je veux pas qu'il meurt !"

Mélina avait fait disparaître la brouette et était en train de tenir Aérrow sous les aisselles en le faisant pencher la tête en avant tandis que ses pieds trainaient par terre. Bien évidemment, il avait eût de la chance qu'elle ait ce pinceau, car sinon il ne serait sûrement pas arrivé dans un état présentable chez le grand magicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 31 Déc 2014 - 0:16

Quand ils arrivent chez Merlin le vieil enchanteur leur ouvre la porte et quand Mélina leur explique la situation, Merlin dit : "Ho, mais bien sûr que je vais vous aider! Entrer donc mon enfant".

Il les fait entrer et aide Mélina à allonger Aérrow. Picsou entre en ne pouvant s'empêcher de dire :
"J'espère que vos honoraires ne sont pas chers! Ho et de toute façon, je ne verserais pas un munnie!"

"Je ne suis pas un gripsous comme vous! Je rend service gratuitement! Bon, taisez-vous maintenant et laissez-moi l'examiner!"


Merlin se met à l’ausculter en étant songeur. Il regarde Mélina et dit :
"Je ne vois rien d'anormal. Est-il resté longtemps au soleil? A-t-il mangé? Peut-être a-t-il fait de hypoglycémie".

Aérrow finit par se réveiller et rouvre les yeux. Il regarde autour de lui, se redresse et dit :
"Où suis-je?"

"Tu es chez moi, tu as fait un petit malaise, mais rien de méchant apparemment. Que s'est-il passé?"


"Heu...j'ai entendu le nom de Sora, puis, je me suis senti bizarre. Ho! Mélina! Je dois te dire quelque chose!"


Se souvenant de ce qui l'avait tracassé en remarquant Mélina, il voulu se lever, mais Merlin l'en empêche en disant :
"Doucement, mon garçon! Tu dois te reposer un peu. Je vais te passer quelques gâteaux pour te requinquer, tu dois manquer de sucre je suppose".

Merlin apporte un plateau de divers gâteau que Aérrow regarde d'un air curieux avant de les gouter, et il les apprécier plutôt. Il regarde ensuite Mélina d'un air désolé.


"Désolé de t'avoir inquiété Mélina, je n'ai pas voulu. Je dois te dire quelque chose...ton père...Sora...mon maître...Ho! Je ne sais pas par quoi commencer".


Il inspire un coup et dit :
"Mon maître serait apparemment un ennemi de ton père et il veut sa mort. D'ailleurs, quand j'étais petit, il voulait me manipuler et m'entraîner pour que je tue Sora, mais, sachant que ce n'était pas bien, je n'ai pas voulu, c'est après ça qu'il m'a enfermé dans cette cellule. Je...je t'assure que c'est la vérité et je ne veux pas le moindre mal à ton père. Mais je comprendrais que tu n'es pas confiance en moi par rapport à ça".

Il baisse la tête tristement, appréhendant la réaction de Mélina.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 31 Déc 2014 - 1:03

En entendant les paroles de Picsou, on pût voir une veine d'énervement se former au niveau de la tempe de Mélina qui se retint de lui dire ce qu'elle pensait ou de le frapper, car il était son futur employeur et elle ne pouvait pas se permettre de perdre son boulot avant même d'avoir commencé. Elle serra les poings, trouvant que la vie d'Aérrow valait plus que tout l'or des mondes et que ce n'était pas le moment d'en parler. Lorsqu'elle eût allongé Aérrow où Merlin l'avait demandé, elle s'écarta et le regarda faire en ayant l'air inquiète. Lorsque Merlin lui posa des questions, elle voulu y répondre, mais ne le pût pas parce qu'Aérrow fini par se réveiller. Mélina était soulagée.

"Merlin à raison tu dois faire les choses en douceur. Je suis heureuse de voir que tu vas bien"

Elle l'enlaça brièvement, le lâchant dès que Merlin revint puis se retira pour éviter de gêner. Dès qu'il eût mangé ses biscuits, il lui dit qu'il était désolé de l'avoir inquiétée pour rien, ce qu'elle trouva très gentil et très adorable de sa part.


"Tu n'as pas à t'excuser voyons ! Ce n'est pas grave du tout l'importance c'est que tu sois en pleine forme, bien que je dois t'avouer que c'est la première fois que j'ai eus si peur pour quelqu'un depuis que je voyage"

Suite à ses paroles, il lui avoua un terriblement secret, ce qui fit qu'elle dû mettre sa main devant sa bouche pour étouffer un cri d'effrois. Oh non ce n'était pas vrai ! Elle était en plein cauchemar ! Elle ne pouvait pas croire qu'un aussi gentil garçon que lui aurait pût être entrainé à tuer s'il n'avait pas refusé. Elle ne dit rien, puis sorti son pinceau et se mit à dessiner sur le sol. Lorsque le dessin fût terminé, il prit vie, puis Mélina le lui donna, c'était une sorte de petit coussin en forme d'étoile.


"Tient cadeau ! ça ce mange pas alors inutile d'essayer de t'étouffer avec ! Dès que tu sens que tu ne vas pas bien, que tu as mal à la tête, ou que tu est triste, gêné ou en colère, tu le serres dans tes mains, comme ça, ça te déstressera et comme ça je pourrais anticiper pour qu'il ne t'arrive plus rien. Oh et à ce type il faut vraiment que je lui parle ! Ton maître là ! Il est allé beaucoup trop loin ! Dès que je peux j'en parlerais à papa et maman comme ça ils pourront lui régler son compte ! T'en fait pas, avant j'ai un peu paniqué, mais ne t'en fait pas, je sais que tu dis la vérité parce que je te crois. En tout cas, merci beaucoup Merlin ! Oh, mais au faites, vous ne seriez pas non pus un ami de papa ? Enfin je veux dire de Sora ? Aérrow il ne sait rien de ce monde ni se battre, ni utiliser la magie... Je sais que ça serait trop demandé, mais est-ce que vous pourriez lui enseigné un peu de votre savoir s'il vous plait ? Oh et puis est-ce que la Bonne Fée est avec vous ? Il faudrait que je lui fasse examiner ma pierre d'invocation"

Aérrow pouvait voir à travers le regard de la jeune fille qu'elle n'était pas énervée contre lui, mais contre son maître, car elle trouvait que ce qu'il faisait était inadmissible. Par la suite, elle s'était adressée à Merlin en hésitant un peu, puis après elle s'était jetée à l'eau et lui avait posé la question tout en sortant sa pierre d'invocation dans sa poche en rangeant son pinceau magique à la place. Cette pierre ressemblait à une moitié de cœur de couleur rose, mais pas sur la hauteur, c'était sur la largueur, donc le dos était plat tandis que le reste était bombé. Cette pierre était un cadeau que sa mère avait reçu pour elle lorsqu'elle était encore petite. Kairi y avait placé tout un mélange en lui faisant prendre la forme d'un cœur tout en l'enterrant profondément, puis une fois recouvert de terre, elle avait prononcé une formule magique que Satan, le père de Démoniaque avait accentuée avec sa propre magie. Avec les années, la pierre était remontée à la surface et Mélina avait fini par la trouver. Il y avait peu de temps qu'Aiko avait fait son apparition dans sa vie et ne sachant pas encore ce qu'il fallait faire pour la contrôler, c'était son invocation qui faisait tout à sa place, mais comme c'était une créature étrange, elle voulait en savoir plus et puis, son père lui avait conseillé d'aller voir la Bonne Fée, donc c'était pour cette raison que Mélina voulait voir cette fameuse personne, espérant qu'elle habitait toujours avec Merlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 31 Déc 2014 - 11:11

Quand Mélina l'avait pris dans ses bras en semblant soulagée qu'il aille mieux, Aérrow avait rougit légèrement. Quand elle lui fabrique un petit coussin en forme d'étoile, heureusement qu'elle lui avait prévenu avant que ce n'était pas à manger car il allait justement essayer de le manger pour goûter. Picsou se met alors à taper du pied en disant : "Dis-donc, jeune homme, c'est une habitude de manger tout ce qu'on te donne?"

Aérrow se gratte l'arrière de la tête d'un air gêné en disant :
"Un petit peu oui, du moins, quand on me dis pas que c'est pas à manger. J'ai plutôt l'habitude qu'on me donne de quoi manger plutôt que des objets non mangeable et que la plupart des objet je ne les ai jamais vu, je ne sais pas s'ils sont à mangés ou pas. Sinon, merci Mélina, mais tu n'étais pas obligé, tu sais?"

Puis, Mélina dit vouloir parler à Maître Xéhanort et prévenir ses parents pour qu'ils s'en occupent, chose que Aérrow ne pensait pas du tout être une bonne idée. Il dit alors :
"Non! Vous ne devez surtout pas faire ça! Il est très dangereux et n'a pas le moindre scrupule et j'ai pas envie qu'il vous arrive quoi que ce soit et je te demande de m'écouter cette fois!"

Aérrow était vraiment inquiet et il espérait qu'elle ne ferait pas sa tête de mule cette fois-ci. Il se demandait finalement s'il avait bien fait de lui en parler en vu de sa réaction.


"Mais comment s'appelle ton maître exactement?"


"Xéhanort".


Merlin et Picsou sursautent en entendant ce nom qu'ils n'avaient plus entendu depuis plusieurs années. Aérrow hausse un sourcil en voyant leur réaction, se demandant quel était le problème.


"Xéhanort?! Mais c'est impossible! Il est mort il y a plusieurs années!"


"S'il est de retour, cela ne dit rien qui aille et je comprends pourquoi il veut tuer Sora!"


"Mais vous pouvez m'expliquer ce qu'il se passe là?"


"Xéhanort est l'un des pires êtres des ténèbres de toute l'histoire. Il a provoqué la dernière guerre des keyblades, a tenté de sombrer Kingdom Hearts dans les ténèbres grâce aux sept princesses de coeur, à fait sombrer Riku, le meilleur ami de Sora, dans les ténèbres, il s'en est sorti d'ailleurs, dieu merci, il a essayé de faire subir la même chose à Sora et a éliminé le dirigeant de ce monde, Ansem le Sage. Mais heureusement, Sora et ses amis ont finit par l'arrêter et le détruire".


"Du moins c'est ce qu'on pensait jusqu'à maintenant. Ho! Si seulement le roi n'avait pas sombré dans la folie, il aurait pu nous aider!"


"Le roi?"


"Le roi Mickey. Il a sombré dans la folie avant d'abandonner le trône Il y a plusieurs années. On a essayé de trouver un moyen pour le refaire devenir le bon roi généreux qu'il était, mais on n'y est pas parvenu. Même Sora n'a pas réussi".


"Bref, pour en revenir à Xéhanort, nous avons toujours Sora sous la main pour s'en occuper".


Aérrow baisse la tête.


"Et dire qu'il voulait se servir de moi...comme une arme contre Sora. Que se serait-il passé si j'avais décidé d'aller à en son sens?"


"Je suis sûre que tu ne serais jamais aller en son sens. Je sens que ton coeur est pur et remplis que de bonnes intentions".


"Mon...coeur est pur? Ça veut dire quoi?"


"Que ton coeur n'est que lumière, sans la moindre trace de ténèbres".


"Je vois, si vous le dites".


Puis, Mélina dit qu'elle le croit sur le fait qu'il ne voulait pas faire le moindre mal à son père. Puis, elle demande à Merlin s'il ne pouvait pas apprendre certaines chose à Aérrow et lui parle de sa pierre d'invocation. Merlin se caresse la barbe en disant :
"Bien sûr que Sora est un de mes amis. C'est moi-même qui l'ait initié à la magie à ses débuts. Il était doué, bien qu'il était plus doué au combat au corps à corps. Je veux bien aider ce jeune homme et pour ta pierre d'invocation, la Bonne Fée est retournée habitée dans son monde d'origine il y bien longtemps, mais elle vient quand j'ai besoin d'elle. Je vais donc lui demander de venir".

Sitôt dit, sitôt fait, la Bonne Fée apparaît en disant :
"On m'a demandé? Me voici!"

Aérrow ouvre la bouche grand béat en la voyant apparaître comme ça, n'étant pas habitué à ce genre de chose. La Bonne Fée s'approche de Mélina et regarde sa pierre en disant :
"Ho! Je vois, une pierre d'invocation. Ho! Je sens que cette pauvre créature a été blessée récemment. Je vais arranger ça".

Elle tend sa main pour faire apparaître sa baguette, mais elle n'apparaît. Elle secoue alors sa main et elle apparaît. Il lui donne un coup de baguette magique à la pierre qui se met à briller légèrement avant de redevenir normale.


"Voilà, maintenant, elle est guérie et tu pourras l'invoquer quand tu veux. Ho! Mais je sens une autre pierre d'invocation dans les environs".


Aérrow sort la pierre que lui a passé Myst et la montre.


"C'est ça?"


"Oui, tout à fait. Je vais m'occuper de ça maintenant".


Elle fait la même chose qu'à la pierre de Mélina. Puis elle dit :
"Bon, je suppose que vous n'avez plus besoin de moi à présent. Au revoir!"

Elle disparaît alors. Picsou s'approche de Mélina et dit :
"Bon, maintenant, au boulot! On a assez discutez et le temps c'est de l'argent! Suis-moi, je vais te dire ce que tu dois faire!"

Picsou sort de la maison alors. Merlin dit :
"Bon, mon garçon, je vais essayer de t'apprendre le plus de choses possible, je vais t'apprendre la magie et je vais demander à Léon et Cloud qu'ils t'apprennent à utiliser ton arme".

"Vraiment? Ils voudront?"


"Bien sûr!"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 31 Déc 2014 - 15:14

Aérrow ne voulait pas qu'elle ait parlé à son maître, ce qu'elle commençait à comprendre pourquoi en entendant Merlin raconter tout ce qu'il avait fait. C'était un être pourrit jusqu'à la moelle dont il fallait se débarrasser une fois pour toute ! Mélina apprit aussi qu'Aérrow avait un cœur pur, ce petit détail lui fit encore plus se dire qu'il était de la famille, car ils avaient tous le cœur pur, à part Anarkia, mais lui ne comptait pas puisqu'il était une pièce rapportée. La Bonne Fée fit son apparition, ce qui fit sursauter Mélina, car elle ne pensait pas qu'elle viendrait aussi vite. Elle restaura Aiko, ce qui lui fit avoir un grand sourire aux lèvres.

"Merci beaucoup du fond du cœur !"

Elle fit un petit bisou bref et furtif à sa pierre, puis la rangea dans sa poche. Après que la Bonne Fée se soit occupée de celle d'Aérrow, elle s'en alla de nouveau dans son monde d'origine. Par la suite, Picsou lui dit qu'il était temps de partir en lui disant que le temps c'était de l'argent, ce que la demoiselle n'était pas du tout en accord avec lui. Elle enlaça une dernière fois Aérrow.


"Allez Aérrow je te laisse. Je ne sais pas quand on se reverra alors bonne chance. J'ai hâte de voir les progrès que tu vas faire ! Oh et si tu as un problème tu siffles hein ?"

https://www.youtube.com/watch?v=kyKomFKd0zk

Mélina s'en alla en lui faisant un sourire. Lorsqu'elle sorti, elle resta un moment devant la fenêtre, à le contempler, puis elle ferma les yeux en sentant une vive émotion la parcourir. Elle les ouvrit, puis lui fit un signe de la main pour lui dire au revoir. Ensuite, elle s'en alla d'un pas furtif et rapide pour rejoindre l'oncle Picsou.


"Par quoi dois-je commencer patron ?"

Demanda la jeune fille en baissant la tête, l'air un peu triste d'avoir dû quitter Aérrow si vite, car elle s'y était attachée. Se souvenant de tout ce qu'ils venaient de vivre ensemble, elle fini par relever la tête en repensant au poème de sa mère tout en scrutant le ciel avec un regard songeur, se disant qu'elle n'avait pas tort, car ils vivaient sous le même ciel et du coup, même s'ils étaient séparé ce n'était pas grave, car ils finiraient par se retrouver, et qui sait, peut-être le reverrait-elle aux Îles du Destin. Elle eût l'air moins triste et eût même l'air de sourire un petit peu, se réjouissant à l'avance de le revoir très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Mer 31 Déc 2014 - 17:36

Aérrow a été un peu triste que Mélina doive partir. Mais bon, si elle reste travailler, peut-être qu'il la croisera avant son départ. Il l'espérait en tout cas. Merlin était parti pour aller chercher les fameux Léon et Cloud. Il s'assit et remarque que le lit était super mou contrairement auquel il avait dans sa cellule qui n'était que de la pierre. Il ne put s'empêcher de se mettre debout dessus et de sauter en riant comme un gamin. Pendant ce temps, Picsou s'était arrêté à son magasin, pris un skate board et le passe à Mélina.

"Tu vas d'abord faire le tour de la ville en skate histoire de me faire un peu de pub. Ensuite, tu vas revenir pour tenir le magasin de glaces que je tiens et où je vends mes glaces à l'eau de mer".


De son côté, Aérrow continuait de sauter quand Merlin réapparaît avec Léon et Cloud qui le regardent d'un air dépité. Merlin se racle la gorge, ce qui fige Aérrow en l'entendant. Il arrête donc de sauter et se retourne en affichant un sourire gêné.


"Ha! Salut!"


"Tu peux descendre de mon lit? C'est pas un trampoline!"


"Heu...oui, désolé, j'ai pas l'habitude des lits si mous!"


"Moui, Léon, Cloud, voici le fameux Aérrow".


Léon le regarde et dit :
"C'est donc lui le cas...particulier".

Cloud demande :
"Bon, Aérrow, quelle expérience tu as du combat?"

"Heu...aucune..."


Léon soupir en se tenant le dessus de son nez et en fermant les yeux.


"Et bah...ça commence bien".


"Et l'épée que tu as est là pour faire jolie?"


"C'est une amie qui me l'a donné, je ne sais pas m'en servir, mais je ne demande qu'à apprendre! Je veux pouvoir me débrouiller tout seule et défendre mes amis".


"Bon, on va voir ce qu'on peut faire".


Content qu'ils acceptent, Aérrow affiche un immense sourire, très enthousiaste.




Pendant plusieurs jours, Aérrow commence à suivre des cours à Merlin qui lui apprenait plusieurs choses au sujet du monde qui l'entoure. Il lui donnait aussi quelques cours d'histoires et lui apprenait la magies des éléments. Aérrow apprenait plutôt vite, surtout les sorts de lumières qu'il semblait maîtriser naturellement. Peut-être que finalement la lumière qui lui a permis de battre Warxéro venait vraiment de lui, qui sait? Par contre, l'entraînement avec Cloud et Léon n'était pas le plus agréable car ils n'allaient pas de main morte avec lui. Mais contrairement à Xéhanort qui le battait sans rien lui apprendre, eux ils lui donnaient des conseils pour qu'il s'améliore et à force de pratiquer, il commençait à avoir de l'expérience et de la technique. Puis, un soir, alors que Aérrow était allé en forêt pour regarder une pluie d'étoile filante, Msyt est apparue. Elle le regardait sombrement. Du coup, il s'était relevé et souriant légèrement, content de la voir.


"Myst, cela fait longtemps".


"Renonce à chercher ta famille".


Aérrow écarquille les yeux, choqué par ce qu'elle lui demande et ayant du mal à la réaliser.


"Quoi?! Non! Pourquoi tu veux que je renonce avant même que j'ai commencé?"


"Parce que Maître Xéhanort t'a injecté un poison qui prendra effet plus tu te rapprocheras de ta famille et quand tu seras près d'eux au complet, tu mourras".


Aérrow fut surpris d'entendre ça. Il tourne la tête et la baisse en serrant les poings.


"Je suis désolé Aérrow, j'essaierais de te trouver un remède, mais pour le moment, tu dois encore attendre".


"Non!"


Il regarde Myst et dit :
"J'ai attendu trop longtemps, Myst. Peu importe si j'en meurs, je veux les voir et laisser mon passé derrière moi et je sais comment pour commencer".

Il prend son épée, prend ses cheveux et se les coupe sous le regard surpris de Myst qui ne comprenait pas son attitude. Il laisses ses cheveux se faire emporter par le vent et dit :
"Maintenant, plus rien ne me rappellera toutes ces années où j'ai été enfermé".

Sans lui laisser le temps de ne rien dire, il s'en va et retourne en ville où il croise Aérith qui remarque qu'il s'était coupé les cheveux, mais très mal, donc elle lui a proposé de s'en occuper. Il a accepté et s'est rendu dans la maison de Merlin qui s'était absenté. Pour s'amuser, elle avait tenté plusieurs coiffure loufoques. Au départ, ça avait amusé Aérrow, mais au bout d'un moment, il faisait la moue, du coup elle lui fait sa vraie coupe qui dégageait bien son visage et qui lui plaisait beaucoup. Cela lui faisait vite oublier cette histoire de poison. Puis, le lendemain, il est parti en ville à la recherche de Mélina pour voir comment elle allait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 1 Jan 2015 - 2:42

Mélina lui avait dit qu'elle ferait tout avec le sourire, ce qui n'était pas facile tous les jours, mais elle gardait son slogan en mémoire et le mettait souvent en pratique. Après tout, elle ne voulait pas décevoir son employeur, qui malgré le fait qu'il avait dit qu'il se comporterait bien avec elle, l'exploitait un peu, voir même beaucoup de temps en temps. Aujourd'hui, il lui avait dit d'aller faire les courses, alors il lui avait donné une liste de commission et lui avait donné un minimum d'argent en lui disant qu'elle n'avait qu'à faire des affaires et se débrouiller pour obtenir des articles à très bas prix. Mélina avait prit un sac, qu'il lui avait gentiment prêté en lui disant que si elle l'abimait ça serait retenu sur sa paie, bien évidemment, ça va de soit que les affaires du vieux canard soient intactes à l'arrivée et au retour. Ne lui ayant pas donné de temps limites, mais en lui disant de ne pas trop trainer non plus, Mélina s'en était allée. A force de marcher, elle avait fini par arriver en ville tout en chantant un air bien entrainant.

https://www.youtube.com/watch?v=CX9btuSpzB4&feature=related

Mélina continua de chanter pour se donner du courage, car elle avait peur d'échouer, car durant tout ce temps elle avait fait quelques bourdes, qui pour des personnes normales auraient passés, mais pour l'oncle Picsou s'était tellement intolérable qu'il avait menacé de la mettre à la porte plus d'une fois. Cette fois-ci, c'était sa dernière chance, si elle se plantait, il la foutrait dehors et ne la payerait pas cette semaine, ce qui ne l'avait pas étonné. D'un côté ça l'embêtait de se faire mettre à la porte parce qu'elle avait besoin d'argents et d'un autre côté, elle trouvait que c'était bien parce qu'elle pourrait enfin lui dire ce qu'elle pensait sans trembler ni serrer les dents. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle passa à côté d'Aérrow sans remarquer sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 1 Jan 2015 - 3:01

Aérrow était en train de chercher partout Mélina en espérant qu'elle n'était pas encore partie, surtout sans lui avoir dit au revoir. Mais vu qu'il ne se rappelait plus où était la boutique de Picsou, il ne la trouve pas. De plus, à cause de son très mauvais sens de l'orientation, il finit par se perdre dans cette ville. Voilà qui le désespérait un peu. Au bout d'un moment, il s'arrête en disant : "Bah, mince, il me semble être déjà passé par là. Me dites pas que je me suis encore perdu? Rho! Cette ville est un vrai labyrinthe".

Contrairement à ce que pense Aérrow, la ville était loin d'être un labyrinthe. Mais vu qu'il avait un mauvais sens de l'orientation, forcément, c'était son impression et il risquait d'avoir souvent cette impression. Mais le hasard fait que Mélina passe juste au quartier où il s'est arrêté. Par contre, quand elle ne fait pas attention à lui, il fut surpris, ne s'y attendant pas et ça lui faisait un peu de la peine, pensant qu'elle avait dû l'oublier et que Warxéro avait raison, qu'une fille comme elle ne pouvait pas s'intéresser à un idiot comme lui. Espérant tout de même se tromper, il se reprend et lui court après.


"Mélina! Attends-moi! Tu ne m'as pas vu?!"


Il ne pense pas un instant que sa nouvelle coiffure aurait pu influencer son comportement car elle ne l'aurait pas reconnu. Après tout, il ne savait pas que ce genre de changement physique pouvait causer un problème de reconnaissance chez ses proches.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 1 Jan 2015 - 17:09

Mélina continuait sa route lorsqu'elle entendit une voix qui lui était familière, une voix qu'elle semblait avoir déjà entendue. Elle stoppa sa marche et se retourna pour voir avec surpris que c'était Aérrow qui tentait de lui parler vainement. Lorsqu'elle le vit, son regard s'illumina. Elle lâcha le panier, puis courût vers lui pour lui faire un gros câlin en ayant l'air plus qu'heureuse de le voir. Et oui, il lui en fallait bien plus pour oublier quelqu'un.

"Oh Aérrow je suis si contente de te revoir ! Désolée de t'être passé à côté sans te voir, je suis un peu stressée à cause de mon employeur, mais maintenant ça va mieux"

Elle ria en fermant les yeux tout en lui faisant un grand sourire, puis elle ouvrit à nouveau ses yeux et pût remarquer qu'il avait coupé ses cheveux. Elle le lâcha pour porter ses mains à ses cheveux en ayant l'air à la fois étonnée et à la fois un peu triste.


"Oh Aérrow tu as coupé tes beaux cheveux ! Ils te gênaient durant l'entrainement ? Bon ce n'est pas grave, quoi que tu fasses comme coupe tu restes très mignon ! Dit ! Dit ! Ils t'ont apprit quoi les amis de papa ? Tu sais te battre à présent ?"

Mélina avait très vite reprit du poil de la bête et lui avait fait un grand sourire aux lèvres tout en ayant l'air impatience de connaître tout ce qu'il avait apprit. S'il savait, désormais il n'aurait plus besoin d'elle et cette vérité lui fit un peu mal à entendre, car elle aimait bien s'en occuper, mais elle ne laissa pas ses émotions prendre le desssus, puis s'en alla reprendre le panier et le regarda sous tous les angles et fût rassurée lorsqu'elle vit qu'il avait tenu le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Jeu 1 Jan 2015 - 20:23

Quand Mélina le prend dans ses bras, Aérrow rougit légèrement. Il faut dire qu'il n'avait pas encore l'habitude de ce genre de contact, sans oublier qu'il la trouvait plutôt jolie comme fille, ce qui n'arrangeait rien. Puis, Mélina remarque qu'il s'était coupé les cheveux et ça semblait la gêner un peu, Aérrow, lui, au contraire, ça lui avait fait du bien car il se sentait plus léger comme ça. Il affiche un sourire gêné en se frottant l'arrière de la tête et dit : "Tu as beau dire que je suis mignon, mais tu sembles quand même déçue. Je ne me suis pas coupé les cheveux par rapport à l'entraînement, je l'ai fait pour quelque chose de plus personnel. Tu vois? Ces cheveux longs représentaient plus toute les années où j'ai pas pu sortir, et par conséquent, j'ai pas pu me les couper. Maintenant, j'ai vraiment l'impression de passer à autre chose".

Puis, elle lui pose des questions sur ce qu'elle a appris. Il dit en souriant et en riant :
"Bah...Ils m'ont appris à me faire des bleus et je suis vraiment doué dans le domaine! Hahaha!"

Il se calme et dit :
"Sérieusement, oui, ils m'ont appris à me battre. Bon, c'est plus basique, mais je pense pouvoir me défendre contre les sans-coeurs maintenant. Tu as l'air occupée, tu veux que je t'aide en quoi que ce soit?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 2 Jan 2015 - 15:54

Mélina fût un peu surprise par ses propos, et bien, il avait changé, il avait l'air d'avoir un peu plus de répartie et avait l'air de comprendre un peu mieux les sentiments des autres, comme quoi la vie en société ça lui avait réussi. Il lui dit alors qu'il avait apprit à se faire des bleus, ce qi fit sourire la jeune fille, puis il lui demanda ce qu'il pouvait faire pour l'aider.

"Tu peux m'accompagner, je dois faire ds courses pour Picsou, mes dernières..."

Elle n'avait pas du tout l'air triste en disant ces paroles, elle avait l'air de savoir ce qu'elle se voulait. Elle l'emena donc faire des courses. Lorsqu'ils eurent terminés, ils se rendirent à la boutique de Picsou où se dernier l'y attendait de pied ferme ou plutôt de patte ferme puisuq'il était un canard. Dès qu'il la vit arriver, il eût l'air exaspéré.

- Le temps c'est de l'argent, je te l'ai déjà dit !

"Oui, mais vous aviez dit que je pouvais prendre mon temps... Oh et puis de toute façon pourquoi je perd mon temps ? Vous n'êtes qu'un vieux râleur aigrit, avare et avec pas beaucoup de valeurs morales ! Faut pas vous étonnez si peu vous apprécie !"

En entendant ces paroles, Picsou s'énerva, puis lui donna plusieurs coups avec sa canne. Lorsqu'il eût terminé, la jeune fille s'en alla se réfugier derrière Arréow en ayant l'air traumatisée tandis que Picsou eût l'air de se calmer en étant surprit de voir Aérrow qu'il venait enfin de reconnaître.


HS : Donald c'est souvent pris des coups de cannes, donc je crois ne rien inventé Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 2 Jan 2015 - 16:44

Après qu'ils aient fait les courses et qu'ils soient allés au magasin de Picsou, celui-ci gronde Mélina et la frappe même. N'appréciant pas la façon dont il la traite, il se met devant en disant : "Ça suffit maintenant! Vous n'avez pas le droit de la traiter comme ça! Vous vous croyez où là? Au moyen âge?"

"C'est mon employée et je fais ce que je veux!"


Aérrow réfléchit à un moyen de le calmer pour que ça aille mieux pour Mélina, puis, il eut une idée, sourit et dit :
"Je me demande ce que dira Sora si il apprend que vous venez de frapper sa fille. Il risque de pas apprécier du tout. Il risque même casser la réputation de votre magasin et là, vous perdrez sûrement beaucoup d'argent. Vous l'avez dit vous-même, c'est précieux une pièce d'or, si en perdez une, c'est terrible, mais si vous en perdez plusieurs, qu'est-ce que ça vous fera?"

Picsou écarquille les yeux et saute sur place en l'entendant, puis il se met à genoux et dit :
"Non! Non! Pitié! Ne lui dites rien! Je ferais ce que vous voudrez, mais lui dites rien!"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 2 Jan 2015 - 21:48

Mélina avait un grand sourire aux lèvres en voyant la réaction de Picsou lorsqu'Aérrow lui fit du chantage. Il ferait donc tout ce qu'ils voudraient pourq ue Sora ne sache rien... Hm ça c'était des paroles qu'il ne fallait pas dire à la jeune fille. Elle se mit alors aux côtés du jeune homme en ayant une idée derrière la tête.

"Bien pour commencer, vous allez me payer la somme que vous avez convenue avec papa et pas la moitié, ensuite vous me faite une lettre comme quoi j'ai bien travaillé, ce qui est le cas, mais que malheureusement vous ne pouvez pas me garder parce que le travail n'est pas à la hauteur de mes qualités, non je ne pousse pas le bouchon trop loin, surtout après ce que vous m'avez fait subir ces dernières semaines ! Oh et puis, vu que vous êtes dans un jour de générosité, vous allez faire un petit don à Aérrow pour le récompensez de ses efforts fournis durant ces dernières semaines ! Oh monsieur, ce n'est pas de l'arnaque c'est un bon compromis, car comme on dit les bon comptes font les bons amis ihihih"

Picsou avait l'air très réticent à céder aux caprices de cet enfant qu'il avait eue durant quelques semaines pour remplir les tâches les plus simples comme les plus difficiles qu'il lui proposait, mais bon la jeune fille étant bien décidée à avoir ce qu'elle désirait, elle lui fit se rappeler que c'était leur silence qu'il était en train d'acheter. Il fini par s'en aller, puis revint plus tard avec un gros sac rempli de pièces d'or et un, un peu moins rempli qu'il donna à Aérrow. En voyant tout ce qu'elle avait gagné, Mélina eût un sourire jusqu'aux oreilles. Elle prit par la suite son employeur dans ses bras.

"Oh merci ! Merci beaucoup ! Grâce à vous, je n'aurais plus beaucoup à économiser pour m'acheter mon vaisseau Gummi !"

Elle lui fit un bisou puis le lâcha en ayant l'air très heureuse. Comme on dit l'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue, de plus, lorsqu'elle reviendrait à la maison pour faire son rapport, son papa sera très fier d'elle.

"Et toi Aérrow tu as quelque chose à lui demander ? Sinon tu as été chez quel coiffeur pour tes cheveux ? Parce que les miens ont besoin d'être coupés"

Aérrow devait sûrement se demander ce qu'elle voulait acheter, ce dont elle lui en parlerait plus tard s'il lui posait la question. Elle attendait qu'Aérrow dise à Picsou ce qu'il attendait de lui, se disant qu'elle pourrait quand même dépenser un peu pour le coiffeur et pour s'acheter une nouvelle paire de fringues, parce que la robe à sa mère était bien jolie, mais elle commençait à faire un peu vieux jeu, il lui fallait de l'originalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérrow
Membre
Nouvel Élu de la Keyblade
MembreNouvel Élu de la Keyblade
avatar

Masculin Cancer Rat
Messages : 69
Date de naissance : 26/06/1996
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 21

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Ven 2 Jan 2015 - 23:53

Aérrow ne pensait pas que Mélina allait profiter de la situation à ce point. De plus, elle demande même à ce qu'il verse aussi de l'argent à lui, ce qui le gêna assez car il n'avait rien fait de particulier. Pauvre vieux Picsou quand même, Mélina n'y était pas allée de main morte avec lui. Quand Mélina lui demande s'il avait lui aussi quelque chose à lui demander. Aérrow dit alors : "Heu...non non, je veux rien. D'ailleurs, c'était pas nécessaire que tu lui demandes de l'argent pour moi".

"Je peux le récupérer alors!"


"Non, si j'ai appris aussi une chose c'est que donner c'est donner, reprendre c'est voler".


"Grrr! Je préférais encore quand t'étais ignare et que tu mangeais tout ce que tu trouvais!"


Aérrow ignore son commentaire et répond à la deuxième question de Mélina. Le garçon aux cheveux rouges répond alors :
"Et bien, je ne sais pas ce qu'est une coiffeuse, mais je ne suis pas allée chez une. En fait, je me suis coupée moi-même les cheveux à l'arrache avec mon épée, puis, j'ai croisé à Aérith qui trouvait que ma coupe ressemblait à rien alors elle l'a arrangé. Mais pourquoi tu veux te couper les cheveux? Les filles ça a les cheveux longs, pas courts, non? En plus, ça t'irait pas les cheveux courts. Enfin, je veux dire par là que tu es très jolie comme tu es".

Quand il lui a dit que ça lui irait pas les cheveux courts, il avait eu l'impression d'avoir fait une gaffe et avait peur de l'avoir vexé, du coup, il avait essayé de se rattrapé en disant comme quoi elle était jolie, ce qu'il pensait vraiment d'ailleurs. Il se met d'ailleurs à rougir en se tortillant les doigts en disant ça. Picsou les regarde et dit :
"Bon, les tourtereaux! Puisque vous n'avez plus rien à faire ici! Sortez de mon magasin!"

Aérrow sursaute quand il utilise le terme tourtereaux. L'ayant entendu une fois dans la rue, il avait demandé à Merlin ce que cela voulait dire, ce qui fait qu'il savait ce que ça signifiait. Il rougit encore plus et dit un bafouillant un peu :
"Heu...qu...quoi? Nous...nous deux? Pas du tout, c'est pas ce que vous croyez!"

"M'en fiche! Partez! J'ai du travail!"


Aérrow sort alors en disant à Mélina :
"Tu vas faire quoi maintenant?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Administratrice
Élue de la Keyblade
Pink Magician
AdministratriceÉlue de la KeybladePink Magician
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 205
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   Sam 3 Jan 2015 - 12:58

Wow elel avait du talent Aerith, parce que ça lui allait super bien comme coupe. Lorsqu'il lui dit son avis sur ses cheveux, Mélina rougit un peu tout en ayant l'air contente que sa coupe de cheveux lui plaise. Par la suite, lorsqu'Aérrow dit que reprendre c'est volé, Mélina faillit s'étouffer tellement elle riait en voyant le pauvre Picsou être malmené mentalement par ce jeune impertinent, impertinence qui lui plaisait beaucoup d'ailleurs. Elle fini par arrêter de rire, puis ne dit plus rien jusqu'à ce que Picsou leur fit un commentaire, ce qui la fit rougir, puis après être sorti, Aérrow lui posa une bonne question.

"Je sais pas trop, p'être un peu de shoping, pis après faudra que je fasse une escale pour aller voir mon papa, parce qu'il a insisté pour que je vienne lui montrer que je suis toujours en vie et en un seul morceau, pis après je vais vraiment aller au Pays Imaginaire, tu voudras venir avec moi ?"

Mélina était peut-être un peu répétitive avec son monde, mais elle voulait tellement le visiter qu'elle n'avait que ce nom à la bouche, car elle pensait que c'était un monde fait pour elle et surtout pour son imagination débordante et attendant patiemment d'être utilisée. Se rappelant qu'il lui avait posé une question tout à l'heure, elle lui répondit.

"Au faites, une coiffeuse ou un coiffeur c'est une personne qui tient une boutique et qui s'occupe de tes cheveux, mais qui en a fait son métier. En faites, je ne veux pas me les couper court comme les tient, juste un peu, parce que les pointes commencent à être abimée et puis, j'ai beau me les reteindre à chaque fois en utilisant mon pinceau, la teinture fini toujours par s'en aller, donc il m'en faudrait une vrai, une qui tient bien. Attend je vais te montrer pourquoi je dois tout le temps refaire ma coloration"

Elle prit son pinceau, puis se concentra et utilisa une technique d'Ondine sur ses cheveux, comme quoi, c'était pratique de connaître quelqu'un qui avait des pouvoirs aquatique et un pinceau qui pouvait copier les techniques des autres pour qu'elle puisse les utiliser lorsqu'elle en avait besoin. Lorsque l'eau eût disparut, Aérrow pût voir qu'à plusieurs endroits de sa tête, ses cheveux étaient roux comme les siens, un détail qui devrait sûrement lui faire se poser des questions, tandis qu'à d'autres endroits, ils étaient rose.


"Tu comprend mieux à présent pourquoi je dois passer chez une professionnelle ?"

Elle lui sourit, espérant qu'il ne la trouverait pas trop moche, parce qu'en faites, étant une jeune fille, elle avait peur de ne pas plaire à cause de ses cheveux, ce qui était normal parce que le roux et le rose mélangé de cette façon, ce n'était pas très joli à voir, donc elle cachait comme elle pouvait cette anomalie. Sa mère lui avait dit que c'était normal, lui disant souvent pour plaisanter que c'était un petit défaut de fabrication, ce qui ne plaisait pas vraiment à la jeune fille qui ne voulait pas faire mauvaise impression devant ses amis et autres connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le goût de la liberté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le goût de la liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG New Generation :: RPG - Domaine de la Lumière :: Le Jardin Radieux-
Sauter vers: