Kingdom Hearts RPG New Generation

15 ans après, l'aventure continue...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Nomugo] Don't worry, be happy !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus F. Himeji
Admin
Prince Rebelle de l'Espoir
AdminPrince Rebelle de l'Espoir
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 19
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27

MessageSujet: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Sam 3 Oct 2015 - 22:46

Dans le château, il y avait de l'animation, et pourtant, il était encore très tôt. Tarô tentait de donner une douche à son fils, car il jugeait qu'il était temps qu'il en prenne une, mais le gamin n'aimant pas l'eau, il fallait tout le temps lui courir après pour qu'il se lave et malheureusement, ce n'était pas qu'une expression, car dès qu'il entendait le mot "douche", le petit ce mettait à fuir. S'étant donc retrouvé en caleçon et suspendu au rideau, Tarô faisait le point dans sa poche pour éviter de tuer son fils. Si ça aurait été Chiery qui le lui aurait demandé, il aurait un peu râlé, puis y serait allé à contrecoeur, mais vu que son père s'y prenait mal, il était tout à fait normal que Marc réagisse aussi mal. Heureusement pour le futur roi que ce n'était pas Reimu qui le lui avait demandé, car au moindre petit râlement, il aurait fini dans la baignoire avec un coup de pied au derrière.

- Fils ! Descend immédiatement de ce rideau !

"NON !!!"

- Très bien, tu 'aura voulu !

Après avoir entendu l'ordre de son père, Marcus y répondit vivement, ce qui eût l'air d'énerver son père, alors il se concentra, puis utilisa ses pouvoirs, qu'il maîtrisait parfaiement à présent. Soudain, le gamin se senti expulsé du rideau, alors il fit otut en son pouvoir pour se retenir, ce qui lui fit agiter les bras dans le vide, ce qui lui donna un air idiot. Tarô le réceptionna, puis l'entraina jusqu'à la salle de bain, et lorsque le sale gosse y fût, il lui enleva de force son dernier habit, puis le força à entrer dans la douche, puis fit couler l'eau et le laissa se débrouiller avec le robinet. Lorsqu'il le vit apprécier, il se tapa le plat de son front avec sa main, avant de quitter la pièce, fermant ainsi la porte après son passage. Il s'en alla ensuite trouver Chiery et soupirant, il lui fit un bisou sur la joue en lui disant que le rôle de père n'était pas simple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôkina Himeji
Membre
Élue de la Keyblade
Princesse de l'Harmonie
MembreÉlue de la KeybladePrincesse de l'Harmonie
avatar

Féminin Cancer Dragon
Messages : 19
Date de naissance : 18/07/2000
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 17
Monde d'Origine : Royaume de Nomugo
Camp : Crépuscule
Invocation(s) : Honô- Petit fennec de feu qui l'accompagne depuis sa naissance
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Âge du personnage: 12 ans
Arme(s): Keyblade : Sweet Cloud
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Sam 3 Oct 2015 - 23:25

Ce matin, en se levant, Yôkina avait une mine affreuse. Elle avait encore fait son fameux cauchemar. Et tandis qu'elle trimballait son petit corps de princesse à travers les couloirs du château pour se diriger vers la salle à manger, Honô avançait à ses côtés, très inquiète pour sa maîtresse. Elle ressentait les émotions de la Neko et cela la dérangeait de la voir dans cet état sans qu'elle ne puisse rien faire pour la petite...
Quand elle fut attablée, la Princesse n'arrêtait pas de bailler en regardant ce qu'il y avait de bon à manger pour ce matin. Elle était triste de ne voir personne installée à la table pour déguster le petit-déjeuner avec elle... Son petit fennec s'autorisa de s'assoir sur la chaise voisine à la fillette et lui fit un grand sourire avant de faire apparaître une toute petite flamme au bout de son oreille pour faire sourire la jeune fille, et cela fonctionna brillamment, car un fin sourire se dessina sur les lèvres de Yôkina.
Cette dernière finit par prendre un verre de lait avec une petite pomme rouge, mangea et but le tout dans le plus grand des silences, avant de quitter la salle pour aller se changer.

Elle alla dans sa chambre, qui avait été celle de sa mère et sa tante avant elle, et se précipita vers son placard. Néanmoins, étant trop fatiguée, elle ne vit pas sa grosse peluche en tortue et son pied cogna, ce qui fit qu'elle se gamela bêtement, elle exprima un feulement, tandis que Petit-Four avait posé l'une de ses pattes sur le bras de la demoiselle pour tenter de la consoler.
Une fois de nouveau sur pieds, elle ouvrit son meuble et prit une petite robe bleue pâle et des petites ballerines de même couleur avant de se diriger vers la salle de bain à laquelle on ne pouvait accéder que depuis la chambre, ce qui faisait que c'était sa salle de bain et celle de personne d'autre. Elle prit une douche, malgré le fait qu'elle s'était déjà lavée la veille au soir, cela lui permettait d'oublier les images qu'elle avait revécu pour la énième fois...
En sortant de la douche, elle se regarda pendant quelques secondes dans la glace, regardant cette longue cicatrice qui parcourait le long de son dos avant de se vêtir de son habit, de se coiffer les cheveux et de les attacher en couettes à l'aide de rubans avant de sortir dans le couloir, après avoir ranger son pyjama.

Au bout d'un moment, elle entendit beaucoup de raffut venant de l'un des couloirs du château, elle arriva pile au moment où Marcus chuta dans le vide avant de se retrouver dans les bras de leur père qui devait sans doute l'emmener pour qu'il aille se laver. Yôkina baissa les yeux en soupirant, au passage, elle croisa le regard embrasé de Honô ce qui lui redonna légèrement le sourire. Elle s'accroupit pour prendre son petit compagnon de toujours et caressa son beau pelage doré avant de reprendre sa marche.

Chiery était sagement assise dans le salon du château. Il s'agissait d'une nouvelle pièce que la Reine avait tenu à faire construire car il n'y en avait jamais eu une auparavant. Cette idée enchanta sa grand-mère qui ajouta que cela permettrait à la petite famille de se réunir entre eux ailleurs que dans la salle à manger, Makoto était du même avis, tandis que Reimu pensait que ce salon était totalement inutile et surtout conçu pour les personnes fainéantes qui préféraient rester assises dans le canapé plutôt que de faire ce qu'elles avaient à faire.
La jeune femme était seule dans le salon, et jouait du piano et elle s'arrêta lorsqu'elle entendit son mari entrer dans la pièce. Elle tourna la tête vers lui avec un sourire triste sur le visage. A la vu de la tête de son roi, elle avait parfaitement comprit qu'il avait dû encore crier sur Marcus pour l'obliger à aller se laver.
Après qu'il lui ait posé une bise sur sa joue tout en disant que le rôle de père n'était pas simple, Chiery se leva et le prit dans ses bras pour le réconforter. Elle n'aimait pas le voir dans cet état, et encore moins qu'il pense à cela. Il avait juste besoin d'un coup de patte ! Il pouvait toujours demander de l'aide à Makoto pour savoir comment il s'était occupé de ses deux filles, ou même à Ishimaru et Ruby qui semblaient bien s'occuper de leurs enfants ! Tarô pouvait avoir de l'aide de n'importe qui.
Chiery lâcha légèrement l'étreinte pour voir son mari dans les yeux et lui fit un grand sourie :


"Ne t'en fais pas ! Tu as juste besoin de quelques conseils ! Je suis certaine que tu y arriveras, il faut juste que tu demandes... Je sais que tu es en capable !"

Suite à ces paroles, elle déposa ses lèvres sur celles de son roi.

Quelques secondes plus tard, Yôkina fit son entrée dans le salon. Elle traînait ses pieds et lorsqu'elle fut tout proche du canapé, elle tomba dessus, se sentant à bout de force, tenant toujours Honô dans ses bras. Sa mère s'approcha d'elle, ayant l'air très inquiète. Elle s'agenouilla pour regarder sa fille dans les yeux et demanda :


"Encore ce cauchemar ?"

La petite leva les yeux vers Chiery avant de hocher simplement de la tête, ne trouvant même pas la force de parler. La Reine la prit dans ses bras et la Princesse se mit à pleurer silencieusement.

_________________

"Une vie, c'est précieux... Mais ça l'est encore plus lorsque la famille est là pour faire en sorte que chaque jour soit unique... Mon Destin n'est pas encore certain, mais je crois en l'avenir et surtout en eux !"
The Yôkina's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sora-noelle.skyrock.com
Marcus F. Himeji
Admin
Prince Rebelle de l'Espoir
AdminPrince Rebelle de l'Espoir
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 19
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Dim 4 Oct 2015 - 0:15

Lorsque Chiery se leva et le prit dans ses bras en lui disant qu'il pouvait demander de l'aide et qu'il était capable de bien élever ses enfants, il se senti plus fort. Oui, c'était sûr qu'avec un remontant pareil, il y arriverait ! Lorsque Yôkina entra dans la pièce en ayant pas l'air d'aller bien, Tarô eût l'air inquiet, mais il comprit vite que c'était encore à cause de ce mauvais rêve et lorsqu'il la vit pleurer, il alluma la télévision, car oui, s'ils avaient un salon, ils avaient également droit à un téléviseur, puis zappa et tomba sur une émission qu'elle aimait.

- Yôkina, mon amour, regarde par-là, c'est rigolo !

Dit-il en espérant avoir l'attention de sa petite fille chérie. De l'autre côté, Marc-san eût enfin terminé sa couche. Une fois propre, il s'ébroua, puis se sécha, et alla chercher des vêtements dans sa chambre, qui était aussi reliée à la salle de bain. Une fois qu'il eût choisit et enfilé ses habits, il se jeta sur son lit, s'y allongeant, avant de prendre son téléphone portable, pour envoyer un message aux fils de Takamina et Shizuka.

- - Hey salut les geeks, vous êtes réveillés ? Vous avez envie qu'on ait faire un tour au marché aujourd'hui ?


Voilà ce qu'il avait envoyé à ses deux cousins, puis il s'était relevé et avait prit son portable, le mettant dans sa poche, avant de se rendre au salon, ayant déjà prit le petit-déjeuner, où comme à son habitude, il avait mangé comme un goinfre, ce qui n'était pas le cas des autres repas, où il mangeait très peu. En faites, il n'en avait pas l'air comme ça, mais Marc adorait ses cousins, de plus, il pensait qu'avec le beau temps qu'il faisait aujourd'hui, ils ne devaient pas rester enfermés. Tout de même, il pensait être la seule personne pouvant arriver à faire sortir la tête du fils d'Ishimaru de son téléphone portable et enlever le casque du fils de Ruby sans qu'il ne gueule, comme quoi, il était un beau emmerdeur, mais un emmerdeur qui voualit rendre service à sa famille Une fois dans le salon, il eût des yeux grands étonnés en voyant l'état de Yôkina, se demandant ce qu'elle avait, avant de comprendre.


[color=grey]"Yôkina !!! Pardon ! Pardon ! J'étais pas là pour toi ! Je m'en veux ! je suis un mauvais grand-frère ! Ce soir je dors avec toi et comme ça, tu feras plus de cauchemars !!!"[/coor]

S'exclama violement le jeune chat, après s'être précipité pour entourer sa sœur de ses bras en lui faisant un bisou à chacun des mots qu'il prononçait, ce qui fit rire Tarô. C'était un sale gosse, mais au moins, il prenait soin de sa petite-sœur, et puis, c'était une bonne punition pour avoir été aussi rebelle ce matin. Tout de même, il avait eût peur pour le vase remplis de belles fleurs que sa mère leur avait offert dernièrement, car à son arrivée, le gamin avait faillit le faire tomber, mais ça, il ne s'en était pas rendu compte, car quand il sentait sa sœur en danger, plus rien d'autre n'avait de l'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôkina Himeji
Membre
Élue de la Keyblade
Princesse de l'Harmonie
MembreÉlue de la KeybladePrincesse de l'Harmonie
avatar

Féminin Cancer Dragon
Messages : 19
Date de naissance : 18/07/2000
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 17
Monde d'Origine : Royaume de Nomugo
Camp : Crépuscule
Invocation(s) : Honô- Petit fennec de feu qui l'accompagne depuis sa naissance
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Âge du personnage: 12 ans
Arme(s): Keyblade : Sweet Cloud
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Dim 4 Oct 2015 - 1:08

Yôkina détestait inquiéter sa famille mais parfois, elle ne pouvait pas cacher le fait qu'elle ne se sente pas bien et qu'elle n'avait qu'une envie : dormir profondément en espérant ne pas revoir cet horrible cauchemar qui ne voulait pas la quitter. Elle aurait tellement voulu faire marche arrière, croire aux paroles des témoins qui racontaient ce qu'ils avaient vu par rapport au groupe qui l'avait kidnappée, et ne pas sortir seule... Elle était la petite dernière de toute la famille des Himeji et des Tonelico alors il était facile de se prendre à elle. Tout le monde s'inquiétait pour elle dès qu'il lui arrivait quelque chose de grave, à part Reimu sans doute. D'ailleurs, la demoiselle ne comprenait pas pourquoi sa grand-mère la détestait et ressentait la même chose à l'égard de ses cousins, cousines et son frère... Il lui semblait que ses parents connaissaient la raison mais ne voulaient pas lui dire...
La Princesse, étant toujours dans les bras de sa mère, regarda son père allumer la télévision du salon avant de se mettre à changer les chaînes jusqu'à ce qu'il tombe sur la bonne, avec une des émissions que sa fille aimait. Cela lui fit apparaître un tout petit sourire, ne pouvant en faire plus, étant trop épuisée. Néanmoins, cela lui réchauffa beaucoup son cœur.
Honô se mit à tourner autour de Tarô pour montrer sa joie, car souvent, la petite fennec, ressentant les émotions de sa maîtresse, les exprimait à sa place lorsque cette dernière ne le pouvait pas, comme actuellement.

Yôkina était bien tentée de s'endormir dans les bras de sa mère, mais elle eut peur de revoir ces visages avec leur sourire malsain, la tirant hors de sa cage avec la chaîne qui lui avait mit autour de son cou. C'était pour cette raison que la Neko, à présent, détestait avoir un collier, lui faisant trop rappeler ce mois douloureux. Sans doute allait-elle garder ces cicatrices physique et morale jusqu'à la fin de sa vie ? Peut-être...

Chiery finit par lâcher sa fille pour qu'elle puisse se reposer sur le canapé tout en regardant ce qui passait à la télé après lui avoir lancé un sourire réconfortant. Pauvre petite ! Voilà ce que pensait la jeune femme pour la Princesse. Dans son enfance, elle avait dû affronter beaucoup d'évènements cruels, mais pas un tel que celui de son petit trésor !
De plus, la Reine s'en voulait amèrement de ne pas avoir prévenu la petite du danger du véritable visage des mondes... Certes, Nomugo était une terre de paix où il n'y avait aucune personne de mauvaise intention -sauf exception de personnes venant d'un Monde extérieur- mais elle aurait pu lui dire que ce n'était pas la même chose partout et qu'il fallait se méfier des inconnus...

A un moment, Yôkina ria un tout petit peu en regardant la télévision avant de se mettre à tousser violemment.
Elle fut surprise lorsqu'elle vit son grand frère son entrée dans le salon et ouvrit légèrement un peu plus ses yeux quand il fonça vers elle pour la prendre dans ses bras. Marcus se reprocha d'être un mauvais frère et lui proposa de dormir avec elle cette nuit pour qu'elle ne fasse pas de nouveau son terrible cauchemar. Honô était revenu auprès des deux et s'installa sur une des épaules du Prince avec un grand sourire aux lèvres.

A chaque fois que quelqu'un la voyait dans cet état, on comprenait rapidement que cela avait un rapport avec cet épisode terrible, sauf Reimu encore une fois, qui se disait que sa petite-fille avait été sotte de s'être montrée si naïve. D'ailleurs, elle reprochait souvent à Chiery et Tarô d'être de mauvais parents pour eux, et elle n'hésitait pas à le leur rappeler à chaque fois que Marc faisait une bêtise et lorsque Yôki ne se sentait pas bien. Heureusement, elle était la seule à penser tel quel, les autres les soutenant mutuellement, comprenant que ce n'était pas facile d'être à la fois les dirigeant d'un royaume et parents, car cela impliquait de surveiller beaucoup plus de monde que d'un simple couple vivant tranquillement avec ses enfants. Même Makoto n'avait pas réussi à assumer et son rôle de roi et son rôle de père, et il s'en voulait encore terriblement aujourd'hui.

La Princesse ne sentit plus sa joue droite à force de recevoir un petit bisou de la part de son grand frère. Chiery sourit avant de dire gentiment à son fils :

"Doucement, Marcus ! Elle est épuisée, il vaut mieux la laisser se reposer... Tu as quelque chose de prévu mon cœur ?"

Lui dit-elle de sa douce voix maternelle. Elle sous-entendait par-là que le jeune Neko pouvait faire ce qui lui plaisait aujourd'hui, tant qu'il ne faisait pas de bêtise et qu'il ne piquait pas de crise, comme quand il était petit, ce qu'il avait fait en refusant d'aller se laver.
En tout cas, Marc reçut deux messages de la part de ses cousins. Ce fut bien évidemment Kôrudo qui répondit en premier, ayant constamment sa tête plongée dans son smartphone. Comme il maîtrisait parfaitement l'univers du téléphone, il répondait souvent en langage SMS ce qui pouvait parfois être compliqué à traduire à moins de beaucoup parler avec lui via textos :

~G pa dormi d'la nui. OK pour le marche.
Si un professeur de lettres voyait cela... Il en ferait une crise cardiaque. En bref, l'adolescent avait tout simplement écrit :
~J'ai pas dormi de la nuit. OK pour le marché.
Écrit comme tel était plus appréciable. C'était justement ce que reprochait souvent les parents du jeune homme car, à force d'écrire des messages dans ce vulgaire message, il ne savait plus faire des rédactions sans faire de petites erreurs. A présent, on pouvait lire sur ses copies qu'il y avait minimum dix fautes par ligne.

Deux minutes plus tard, ce fut Torisage qui répondit :
~Je veux bien, mais on passera par le magasin de CD !

Yôkina se redressa du canapé et regarda ce que faisait son frère. Lorsqu'elle lut le premier message qu'il avait envoyé, ses oreilles se dressèrent sur sa tête. Elle tourna la tête vers Marcus et fit les yeux doux de chaton en demandant de sa petite voix d'enfant encore aigüe :


"Je peux venir avec toi ? Je veux aller me promener dehors avec Petit-Four..."

Oui, elle avait besoin de prendre l'air pour retrouver un peu d'énergie, pour sentir le vent frais caresser ses cheveux, surtout qu'elle avait l'impression que ses joues étaient brûlantes.

_________________

"Une vie, c'est précieux... Mais ça l'est encore plus lorsque la famille est là pour faire en sorte que chaque jour soit unique... Mon Destin n'est pas encore certain, mais je crois en l'avenir et surtout en eux !"
The Yôkina's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sora-noelle.skyrock.com
Marcus F. Himeji
Admin
Prince Rebelle de l'Espoir
AdminPrince Rebelle de l'Espoir
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 19
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Dim 4 Oct 2015 - 2:19

Quant Hono tourna autours de Tarô, ce dernier se baissa et lui fit une caresse, trouvant qu'ils avaient fait un bon choix en offrant cette jolie petite créature à sa fille lors de sa naissance. Lorsqu'il entendit ce que sa mère lui demandait de faire, Marcus scruta sa sœur avec un regard désolé, puis ne sachant que faire, il s'assit sur le canapé, à côté de sa sœur, et ce fût à cet instant que son téléphone sonna, signe qu'il avait reçu des réponses à ses sms. Lorsqu'il ouvrit ses textos, un grand sourire illumina son visage de diablotin.

"Oui maman, j'ai quelque chose de prévu !"

Répondit-il en ayant l'air tout excité, mais sa joie ce fit vite envolée lorsqu'il entendit sa petite-sœur lui demander si elle pouvait venir avec lui. Oh non ! Qu'allait dire ses cousins ? Il avait l'impression de leur faire une mauvaise blague en prenant Yôki avec lui. Il se leva alors, se mettant à faire les cent pas dans la pièces.

- Pourquoi ne réponds-tu pas à ta sœur fils ? Tu fais encore tout pour faire ton intéressant, tu es pénible !

"Je ne fais pas mon intéressant, je réfléchis ! Je pèse le pour et le contre ! C'est très important ça, pour un futur roi !"

- Sa majesté cogite sur des responsabilités bien futiles.

"Futile toi-même !"

- Futile veut dire que cela n'a pas beaucoup d'importance...

"Ah bon ? Ok, merci papa ! Bon ok, tu peux venir avec moi Yoyo ! Je préviens juste les cousins, pas qu'ils soient surpris"

Lorsque son père lui posa la question, il ne pu s'empêcher de lui répondre d'une manière un peu moqueuse, car il n'avai pas aimé comment son père lui avait parlé, car il avait l'impression qu'il se fichait de sa figure et cela ne faisait que continuer, alors il haussa légèrement le ton, ce qui fit rire son père, qui comprit très vite qu'il ne savait pas ce que voulait dire ce mot. Se sentant humilié, Marcus baissa la tête et les oreilles, avant de s'asseoir à nouveau pour écrire un nouveau texto à ses cousins. Lorsque ce fût fait, il scruta longuement la jeune princesse.


"Dit t'es sûr que tu va arriver à tenir le coup ? Faut que j'emporte un paquet de médoc avec moi ? Si y a un truc qui te plait, tu me le dira hein ?"

- - Si vous allez au marché, n'oubliez pas d'acheter du pain, je ne suis pas certain qu'il y en ait assez pour ce soir. Marcus, tu as intérêt à bien surveiller Yôkina...

"C'est bon papa, arrête tu me soul ! Je sais très bien qu'il faut que je garde un œil sur ma sœur ! Il va rien lui arriver ! Bon du pain, ok c'est noté !"

- Tu as fais une liste de course ?

"Oui, je ne veux rien oublier ! Tient regarde !"

- Alors... Hm... Euh... Tu es bien certain de savoir le Français ?

"Mais oui ! Tout ça c'est ce que je dois prendre pour les plantes du jardin, désolé, j'ai écris en latin, normal que tu n'y comprennes rien !"

- Le... Le latin ? Et tu sais juste deux-trois mots ou plus ?

"Je sais couramment le parler, bien qu'il n'est pas très utile pour draguer les minette. Je sais aussi pratique l'Anglais, le Japonais et l'Italien, mais je mélange des fois certains mots et j'ai encore beaucoup de mal avec le Chinoiset l'Allemand, il y a beaucoup de subtilités que je n'ai pas encore réussi à saisir. Oh papa ! Papa ça va ?"

- Mon fils est un génie et je ne le savais même pas !

"Bon, si ça vous dérangez pas, le génie et la sœur du génie ont besoin de prendre l'air..."

- Oh oui, pardon ! Allez-y !

Marcus s'inquiétait pour sa petite-sœur, mais ce n'était rien comparé à son père, qui lui fit les recommandations habituelles, ce qu'il avait bien fait de dire, même si cela agaçait le jeunot, car dès qu'il verrait une qui lui plairait, il essayerait de la draguer et en oublierait Yôkina, c'était d'ailleurs pour l'une des raisons qu'il avait été un peu refroidit par le fait que la petite chatte voulait l'accompagner, mais bon, il ne pouvait jamais lui dire non. Quand son père lui demanda de lui rapporter du pain, il sorti une liste et le marqua dessus. Son père, étant étonné par le geste de son fils, lui demanda de lui donner sa liste, étant curieux de voir ce qu'il avait bien pu noté.

Lorsqu'il commença à lire, il se rendit compte qu'il n'y comprenait rien, ce demandant alors pourquoi, ce fût donc pour cette raison qu'il demanda à son fils, qui lui répondit avec un grand sourire, ayant l'air très fier de lui, ce qui impressionna son père, qui faillit faire un malaise. On ne dirait pas comme ça, mais Marc était un très bon élève et l'était encore davantage si le sujet l'intéressait où lui permettrait de draguer plus facilement des jeunes félines, ce qui fait qu'il s'était accroché pour pouvoir se taper la discussion avec bon nombre de demoiselles.

Lorsque son père revint à lui, il lui dit qu'il était un génie, ce qui le fit légèrement rougir, ne s'attendant pas à ce qu'il lui dise des compliments, ce qui était rare venant de sa part, ce qui fait qu'il aima encore plus qu'il ne devait aimer ces simples mots. Ne voulant pas attraper la grosse tête, il reprit sa liste que lui tendait Tarô, puis attendit que Yôkina soit prête avant de partir. Une fois que les deux jeunes furent parti, Tarô, étant toujours impressionné, redit que son fils était un génie, puis s'en rendant compte, il se mit à rire, se trouvant légèrement stupide, mais dans l'ensemble, il était heureux que son fils sache parler autant de langues, comme ça, cela lui serait bien plus facile pour diriger son futur royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôkina Himeji
Membre
Élue de la Keyblade
Princesse de l'Harmonie
MembreÉlue de la KeybladePrincesse de l'Harmonie
avatar

Féminin Cancer Dragon
Messages : 19
Date de naissance : 18/07/2000
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 17
Monde d'Origine : Royaume de Nomugo
Camp : Crépuscule
Invocation(s) : Honô- Petit fennec de feu qui l'accompagne depuis sa naissance
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Âge du personnage: 12 ans
Arme(s): Keyblade : Sweet Cloud
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Dim 4 Oct 2015 - 3:36

Yôkina ne le prendrais pas mal si son grand frère ne voulait pas qu'elle vienne. Elle se baladerait de son côté, avec Honô pour la protéger en cas de soucis... Mais malgré le fait qu'elle se disait qu'elle avait son petit fennec sur qui compter, elle ne put s'empêcher de frissonnant, pensant bien qu'elle ne voudrait plus jamais sortir du château seule, même si elle n'était qu'à quelques petits mètres de chez elle et qu'elle pouvait facilement rentrer à la maison.

La petite femelle revint auprès de sa maîtresse qui la posa sur ses genoux pour se mettre à caresser de nouveau son doux pelage. Heureusement que la Neko pouvait compter sur la présence réchauffante son animal de toujours.

La Princesse se demanda par la suite si elle pourrait voir Emi... Bien que cela ne fasse que trois jours qu'elles ne s'étaient pas vues, sa cousine commençait à lui manquer de plus en plus. Elle avait besoin de lui parler, de se confier à elle...


Tandis qu'elle continuait de caresser Honô, la demoiselle leva la tête en suivant le mouvement de Marcus qui semblait réfléchir, ce qui fut prouvé de par le fait qu'il faisait les cents pas.

Chiery leva les yeux au plafond lorsque Marcus tenta de répondre à son père. Elle secoua ensuite sa tête tout en soupirant avec un léger sourire sur le visage.

Finalement, Yôkina eut le droit de venir avec son frère, ce qui la fit sourire. Il ajouta au passage qu'il prévenait Kôrudo et Torisage qu'elle serait présente. En pensant au premier cousin, la fillette imagina sa tête en la voyant, et cela la fit légèrement rire, car il était vrai qu'elle aimait bien l'embêter quelques fois, parce qu'il en faisait de même ! C'était donnant-donnant ! Ensuite, elle espérait que Emi soit présente elle aussi... Sans doute Tori lui aurait montré son message, ou petite curieuse qu'elle était, elle aurait lu et aurait aussi demandé à son petit frère si elle pouvait venir.


Lorsque la Reine de Nomugo vit son fils s'assoir avec son petit air dépité, elle passa sa main dans sa chevelure pour l'ébouriffer un peu tout en lui lançant un gentil sourire. La jeune femme tenait à ce que ses enfants soient heureux et se sentent bien dans le château, elle ne voulait pas qu'ils aient l'impression d'être rejeté de la famille et expulser de la maison, chose qu'elle avait vécu à cause de sa mère... Et Chiery ne désirait aucunement que ses petits "bouts de choux" vivent la même chose qu'elle.


Yôkina avait centré son attention sur Honô qui s'amusait avec une petite pelote de laine, en la faisant roulé sur le sol, avant de sauter dessus pour la jeter au loin et recommencer ce geste plusieurs fois... La demoiselle mourait d'envie de prendre ce petit objet qui pouvait attirer l'attention de n'importe quel chat. Ses oreilles ne cessaient de remuer. Elle avait du mal à résister à l'appel du jouet. Néanmoins, cela lui faisait plaisir de voir son petit fennec adoré s'amuser avec comme quand elle était petite.

La Princesse fut sortie de ses rêveries lorsqu'elle sentit le regard pesant de son frère sur elle. Elle tourna donc la tête vers lui se demandant bien pour quelle raison il la fixait ainsi... Il lui posa, au bout d'un petit moment, trois questions dont deux concernaient sa santé alors que l'autre était plus une information, une proposition plus exactement. La jeune fille réfléchit. Elle avait déjà prit ses médicaments par rapport à son asthme. Ce produit avec un goût infecte qui lui donnait plus envie de vomir que si elle avait mangé de l'herbe à chat !

Yôkina prit une voix déterminé et miaula :

"Je tiendrais le coup ! Non, tu n'en auras pas besoin, j'ai déjà prit tous mes médicaments ce matin au petit-déjeuner ! D'accord, je te le dirais !"

Elle afficha un grand sourire après avoir répondu à toutes les questions de son frère. Leur père demanda d'acheter du pain au passage, quand ils seraient au marché, avant de rappeler à son fils qu'il devait bien veiller sur Yôki, ce qui vexa légèrement l'intéressée. Enfin, vexer était un grand mot, elle faisait juste un peu sa capricieuse, car elle avait l'impression d'être un poids mort sur qui ont devait surveiller sans cesse, sinon, elle se ferait enlever. Mais bon, elle savait que c'était parce qu'ils étaient très inquiets pour elle, et qu'ils voulaient juste qu'elle ne soit pas kidnappée de nouveau, parce qu'ils tenaient à elle...

Elle écouta ensuite la discussion entre Tarô et Marcus sans lâcher un mot, échangeant parfois un regard avec sa mère qui lui faisait toujours un beau sourire.

Leur père semblait très surpris de savoir que son fils connaissait autant de langues. Yôkina se mit à compter celles qu'elles connaissaient : le Français, le Japonais, l'Anglais et un peu le Russe... Bref, mieux valait qu'elle ne se retrouve pas dans un Monde étranger où on parlait Italien, par exemple, car elle serait totalement perdue !
Finalement, la discussion prit fin lorsque le Roi de Nomugo qualifia Marc de "génie". L'expression faciale qu'il exprima fit rire sa femme qui était quelque peu surprise qu'il ne sache tout cela que maintenant. Il fallait sérieusement que le père et le fils entretiennent une meilleure relation pour être dans une parfaite ambiance familiale. Elle y veillerait personnellement...


Yôkina se leva du canapé, tout en gardant Honô dans ses bras et suivit son grand frère jusqu'à l'extérieur du château où elle prit une grande bouffée d'air, ce qui lui rendit légèrement quelques couleurs sur son visage qui était bien pâle depuis qu'elle était réveillée. Elle voulait se changer les idées, et cela semblait fonctionner, à peine avait-elle posé une patte dehors. Elle regarda son frère, lui fit un grand sourire et se mit à courir, en portant toujours son petit fennec d'amour. Elle ne s'arrêta que lorsqu'elle fut à la frontière de la ville. De plus, il y avait déjà Kôrudo qui était plongé dans son téléphone. Il leva tout de même les yeux de l'écran quand il entendit les petits pas de sa cousine et aussi sa respiration plutôt bruyante à cause de l'asthme. Elle s'était un peu plus épuisée que d'habitude à cause du fait qu'elle avait Honô dans ses bras. Elle décida de poser cette dernière au sol avant de dire :

"Bonjour Kô ! Comment vas-tu ?
-Bien... Par contre toi, t'as une sale mine...
-Oh... Euh... C'est pas important !"

Le cousin ne chercha pas en savoir plus et sourit lorsqu'il vit Marcus arriver.


"Mec, j'ai rencontré une fille. C'est une vraie bombe ! J'ai réussi à avoir son numéro, tu le veux ?"

Yôkina avait presque envie de demander au jeune homme pourquoi il ne voulait pas le garder pour lui, avant de le soupçonner d'avoir une petite-amie, mais elle décida de se taire, surtout qu'elle se concentrait pour récupérer son souffle le plus rapidement possible.

_________________

"Une vie, c'est précieux... Mais ça l'est encore plus lorsque la famille est là pour faire en sorte que chaque jour soit unique... Mon Destin n'est pas encore certain, mais je crois en l'avenir et surtout en eux !"
The Yôkina's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sora-noelle.skyrock.com
Marcus F. Himeji
Admin
Prince Rebelle de l'Espoir
AdminPrince Rebelle de l'Espoir
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 19
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Lun 5 Oct 2015 - 0:43

Bon, vu qu'en l'occurrence tout allait bien, ils pouvaient partir. Une fois dehors, Tarô les scruta, se tournant vers la fenêtre du salon pour les avoir encore à l'œil, avant qu'ils ne soient plus dans son champ de vision. Lorsqu'il ne les vit plus, il s'assit sur le canapé, ayant l'air totalement abattu, comme quoi, l'enthousiaste était très vite parti.

- Franchement ma reine, est-ce vraiment l'enfant que j'ai serré dans mes bras étant bébé ? Comment cela se fait-ils qu'ils aient tant grandis ? Je suis prêt d'eux, mais je me sens tellement éloigné, surtout de Marcus, il me déteste, je le vois bien dans son regard, et ça me fait beaucoup de peines...

Après avoir dit ces paroles, il se mit à pleurer comme un gamin, ce qui montrait bien que le tout ce qu'il ce passait autours de lui le dépassait, même avec toute l'aide du monde, il se rendait bien compte qu'être parent et roi n'était pas chose aisée, surtout que Reimu lui mettait beaucoup de pression à ce sujet. Pendant ce temps, quelque chose semblait avoir détourné l'attention du futur roi, ce qui fait qu'il donna de l'avance à sa petite-sœur. Lorsqu'il la vit plus loin, il se mit à courir à sa suite. Lorsqu'il fût à la hauteur de son cousin et qu'il entendit Yôkina reprendre sa rspiration avec un peu de peine, il lui mit une patte sur son épaule.


"Hey doucement Yôki ! Yosh cousin ! Oh ? Déjà ? Quel charmeur tu fais ! Merci, je veux bien le num s'il te plait, j'espère au moins que ta donzelle est jolie et qu'elle aime la puissance ! Ahahah ! ça fait plaisir de te voir !"

Après avoir posé cette question à la jeune chatte, il enleva sa patte et fit un grand sourire à son cousin. Lorsqu'il lui dit qu'il espérait qu'elle aimait la puissance, il avait serré un peu ses poings pour faire ressortir ses muscles, s'amusant à faire la star, avant de rire. A vrai dire, il n'y avait pas qu'à la jeune princesse que l'air frais lui faisait du bien, son frère aussi en avait grandement besoin et il le montrait bien, puisqu'il était plus détendu et souriant qu'au château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôkina Himeji
Membre
Élue de la Keyblade
Princesse de l'Harmonie
MembreÉlue de la KeybladePrincesse de l'Harmonie
avatar

Féminin Cancer Dragon
Messages : 19
Date de naissance : 18/07/2000
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 17
Monde d'Origine : Royaume de Nomugo
Camp : Crépuscule
Invocation(s) : Honô- Petit fennec de feu qui l'accompagne depuis sa naissance
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Âge du personnage: 12 ans
Arme(s): Keyblade : Sweet Cloud
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Mar 6 Oct 2015 - 21:01

Chiery se rassit sur son tabouret de piano après avoir regardé ses enfants quitter la salle avec un sourire sur le visage. Mais elle se leva rapidement quand elle entendit Tarô s'effondrer sur le canapé. Elle s'approcha de lui avec la mine inquiète. Et lorsqu'elle le vit pleurer et entendit ses paroles, elle fut extrêmement touchée par la détresse de son mari. Elle s'assit à son tour sur le long fauteuil familial et le prit dans ses bras. Elle détestait plus que tout voir sa famille triste. Elle serra son roi de toujours de plus en plus fort pour montrer qu'elle était et serait toujours là pour lui, qu'elle le soutiendrait toujours dans chaque geste et parole qu'il ferait. Après avoir lâché une larme, elle murmura :


"Mais non voyons ! Ne dis pas de sottise, mon adoré ! Marcus t'aime ! Il veut juste être un peu plus libre, et s'il te tient tête, c'est tout simplement l'adolescence ! Et je sais de quoi je parle en tenant tête à ma propre mère !"


En disant cela, elle espérait rassurer son bien-aimé, tout en souriant, en se souvenant de
toutes les crises d'hystérie que Reimu avait eu à cause d'elle, mais aussi Takamina n'avait pas arrangé la situation en faisant de même.

Yôkina hocha vivement de la tête lorsque son frère lui indiqua d'y aller plus doucement. Cela l'embêtait fortement d'être asthmatique tout de même... Prendre sans arrêt tous ces médicaments qui ne semblaient avoir aucun effet sur elle, à part la désagréable impression qu'elle allait vomir tout ce qu'elle avait avalé quelques instants plus tôt... De plus, à force des jours, cela devenait de plus en en plus agaçant... 
Aussi, elle voulait partir à l'aventure, mais si elle s'épuisait à la moindre petite course et qu'elle était à la limite de la crise, elle ne pourrait pas faire grand chose ! Sans compter les crises d'angoisse qui l'empêchaient souvent de reprendre sa respiration. Il ne manquerait plus qu'elle soit allergique au pollen et poussière, et là, ce serait le pompon ! La cerise sur le gâteau même  Elle n'avait vraiment pas de chance d'avoir peu d'endurance !
Pourtant, combien de fois avait-elle rêvé de pouvoir courir sans s'arrêter une seule fois, jusqu'à ce que ses pauvres jambes soient meurtries et ne puissent plus la porter ? Elle ne pouvait même plus compter ! Elle enviait toutes ces personnes qui pouvaient se laisser aller dans une folle course sans aucun problème respiratoire et que leur seul réel obstacle était la puissance de leurs jambes !

Elle regardait sur le côté, observant les marchés qui s'ouvraient peu à peu. Certains dégageant une odeur alléchante tels que les petits gâteaux des pâtisseries qui refroidissaient sous le vent, apportant le doux parfum sucré des mets jusqu'à la petite Neko. 
Avec tout ceci en tête, elle oubliait peu à peu son cauchemar, ce qui lui changeait grandement les idées ! Honô tournoya gaiement autour d'elle, ce qui lui arracha un petit sourire. Elle se mit à genoux pour caresser son fennec adoré tout en écoutant la discussion entre son frère et son cousin.
Ce dernier ria lorsque Marcus fit son intéressant en montrant sa musculation. Il réussit à articuler malgré son fou rire :

"Je pense surtout qu'elle aura peur de ton incroyable égocentrisme !"


Et il ria de plus belle, quelque peu fier de sa réplique. Il lui envoya ensuite un message contenant le numéro de la demoiselle avec qui il avait parlé pendant toute une journée il y a quelques jours de cela.
Yôkina se redressa, regarda Kôrudo avec un étrange sourire, et miaula :


"Mais toi, tu as une petite-amie, non ?
-Et il arrive quand Tori ? J'aime pas attendre trop longtemps..."

Voilà comment le jeune homme évita de répondre à la question de la petite Princesse qui baissa la tête et les oreilles, déçue, se sentant aussi ignorée. Pourquoi tenait-il tant à rester mystérieux ? Il n'y avait rien à cacher lorsqu'on était amoureux... Il en avait honte ou il ne voulait tout simplement pas le dire pour que sa famille ne s'en mêle pas ? D'ailleurs, est-ce que Taiyô était au courant de tout cela ? Qu'elle détenait la vérité mais qu'elle ne parlait pas, ne voulant pas trahir la parole qu'elle avait donné à son frère ? Après tout, ils étaient jumeaux et devaient donc être liés, tout comme Takamina et Chiery...


La jeune fille regarda sur le côté et vit Torisage, accompagné d'Emi, arriver. Elle miaula de joie en remarquant sa cousine et meilleure amie. Elle était finalement venue comme la demoiselle rose l'avait imaginé ! Elle fonça pour se jeter dans ses bras, tellement elle était heureuse de la revoir après ces trois jours de séparation.

"Emi ! Ça fait depuis des siècles que je ne t'ai pas vue ! Tu m'as trop manqué !
-A moi aussi, Yô !


Et pendant que les deux jeune filles faisaient leurs "retrouvailles", Torisage s'approcha des deux autres garçons avec un petit sourire timide. Il s'en voulait que sa grande sœur soit venue avec lui, alors que Marcus avait prévu une journée entre garçons... Bon, il savait que Yôkina venait, mais il n'avait pas voulu déranger ses cousins avec elle, petite bombe d'énergie qu'elle était, bien digne de sa mère ! Cette petite maline avait réussi à lire les messages de son petit frère, malgré le fait que ce dernier ait tout fait pour éviter qu'elle les voit... Il devait sans doute mal s'y prendre !

"Désolé d'avoir emmené Emi... Elle a voulu venir quand elle a apprit que Yôkina serait là...
-Pas grave ! On connait les filles ! Dès qu'elles ont un truc en tête, rien ne peut les arrêter !"

Pour une sortie entre gars, c'était raté ! Ils devaient donc se balader avec les deux demoiselles qui ne semblaient pas prêtes de se lâcher, au vu de l'étreinte qu'elles faisaient depuis la première seconde où elles se sont revues !

_________________

"Une vie, c'est précieux... Mais ça l'est encore plus lorsque la famille est là pour faire en sorte que chaque jour soit unique... Mon Destin n'est pas encore certain, mais je crois en l'avenir et surtout en eux !"
The Yôkina's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sora-noelle.skyrock.com
Marcus F. Himeji
Admin
Prince Rebelle de l'Espoir
AdminPrince Rebelle de l'Espoir
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 19
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Mer 7 Oct 2015 - 0:34

Tarô fini par se calmer, puis ne dit plus rien durant quelques minutes, se sentant bien dans les bras de sa femme, ce qui lui donnait l'impression d'être un grand enfant ayant besoin de la présence réconfortante d'une personne de confiance, ce qui lui fit avoir un mince sourire aux lèvres.. Il se redressa et serra à son tour sa femme dans ses bras, avant de l'embrasser.

- Merci d'être là pour moi mon ange. Désolé de passer pour un crétin, je dois avouer que je suis dépassé par les évènements, et puis, je dois t'avouer que ce n'est qu'à présent que je vois enfin à quoi ressemble une crise d'adolescence...

- C'est quand tu dis ce genre de chose que les remords me reviennent en permanence !

- Mère ? Depuis où vous sortez ?

- Je suis un chat, rappelle-le-toi mon petit ! Je venais justement voir comment allaient mes petits-enfants préférés, mais ils sont déjà parti, et à voir votre tête, vous avez encore eût l'air d'en baver avec le petit matou qui se croit tout permit ! Dans ce genre de cas, je rejoins Reimu, un petit tour dans la cave, de temps en temps, ça devrait le calmer !

- Mère ! Nous ne sommes plus à Catlyco, les mœurs et l'éducation ont changés !
-
- Continue à t'offusquer fils, mais en attendant, il n'y a que madame qui arrive à en faire façon

En disant qu'il ne savait pas ce qu'était une crise d'adolescence, il faisait référence au fait qu'à l'âge de Marcus, lui se prenait des coups et n'avait pas son mot à dire. En entendant cela, Rita qui passait dire bonjour à la famille, dit ce qu'elle pensait en se laissant tomber sur un siège, se sentant tout d'un coup très lourde à cause du poids des responsabilités, car après tout, c'était de sa faute s'il avait vécu toute cette horreur. A cause de sa venue, Tarô sursauta, et lâcha sa belle pour se tourner vers sa génitrice, et en entendant sa question, elle se mit à sourire.

Par la suite, comprenant ce qu'il c'était passé, elle soupira et dit son avis, ce qui ne plu pas à son fils, qui trouvait que la méthode d'apprentissage qu'elle lui conseillait était ignoble, mais cette dernière, n'ayant pas le dernier mot facile, dit son avis en lâchant une réplique qui n'éait pas discutable, car il s'était avéré plus d'une fois que Marcus filait droit lorsque Reimu lui donnait un ordre. De son côté, ce dernier eût l'air satisfait lorsque sa petite-sœur hocha la tête, lui faisant ainsi comprendre qu'elle allait faire attention, ce qui valait mieux pour elle et pour lui, ne voulant pas avoir sa mort su rla conscience.

Quand Kôrudo se mit à rire, Marcus fit une légère moue, se demandant vraiment si ce que son cousin venait de lui dire était véridique. Il lui sourit lorsqu'il lui donna le numéro de portable de la fille qu'il avait vue. Il remercia son cousin, puis s'empressa d'envoyer un texto à la jolie inconnue, lui expliquant qui il était, comment il avait eût son numéro, si elle allait bien et surtout, si elle avait envie de faire sa connaissance, car si elle ne le désirerait pas, il la laisserait tranquille. Suite à cela, il entendit la petite neko poser la question qu'elle posait tout le temps à son cousin, et ce dernier faisait toujours exprès d'esquiver la réponse.


"S'il esquive tout le temps la questions, c'est peut-être qu'il en a pas..."

En disant ces paroles, il avait voulu faire sous-entendre un message, espérant que Kôrudo comprendrait et lui répondrait, pensant qu'il ne devait pas aimer les femmes, mais les hommes, à moins qu'il ne se trompe. Lorsqu'arriva enfin les derniers arrivants, les deux filles firent des grandes retrouvailles, comme si elles ne s'étaient plus vues depuis trois mois, tandis que Torisage se confondit en excuses.


"Ouais, c'était inévitable ! Bon bah en attendant qu'elles aient terminés, je vais vous montrer ma nouvelle technique de drague, et p'être qu'après on pourra partir acheter des cds et du pain, parce que le père veux qu'on en achète. En parlant de vieux, ils vont comment vos parents ? Pas trop de problèmes avec ?"

Après avoir obtenu la réponse à ses questions, il s'écarta un peu, puis il remarqua une jolie minette, les cheveux blonds et les yeux clairs, tient d'ailleurs, ce n'était pas la première fois qu'il la voyait celle-là ! Elle était très jolie et il n'avait encore jamais osé lui parler, ce qui faisait de lui un crétin. Elle avait un livre en main et du coup, ne regardait pas où elle marchait, elle passa à côté de lui, alors qu'il tentait de lui adresser a parole, ce qui, certainement, dû faire rire ses cousins. Par contre, il vit qu'elle partait vers un endroit où elle risquait de se faire mal, alors il parti à sa poursuite, et se prenant un caillou, il tomba à terre, ce qui fit sursauter la demoiselle, qui se retourna en fermant vivement son livre.


- Oh cela va ?

"Aie... Euh... Oui, cela va toujours mieux lorsqu'un ange vous adresse la parole après avoir passé à ses yeux pour un abruti..."

- Ahahah, tu es drôle ! J'ai encore envie de rire, appelle-moi quand tu veux !

~"Wow, alors là.. Merci ! A bientôt jolie demoiselle ! Wow vous avez vu ? Et j'ai même pas fait exprès ! Cette nana c'est une putain de bombasse, mais bon, elle lisait, donc ça veut dire qu'elle en a aussi dans la tête ou c'est juste un livre de conte ? C'est dommage, je n'ai pas eût l etemps de voir ce qu'elle lisait la blondinette !"

La miss le trouvait rigolo, ce qui était un bon point, alors une fois qu'il fût debout, elle lui donna son numéro de téléphone portable, qu'il s'empressa d'enregistrer, avant de la fixer jusqu'à ce qu'elle quitte son champ de vision. Une fois qu'elle fût loin, il revint vers sa famille, tout content, bien qu'il se faisait une réflexion à voix haute, ce qui fait qu'ils le prendraient sûrement pour un fou, mais ce n'était pas grave, il en avait l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôkina Himeji
Membre
Élue de la Keyblade
Princesse de l'Harmonie
MembreÉlue de la KeybladePrincesse de l'Harmonie
avatar

Féminin Cancer Dragon
Messages : 19
Date de naissance : 18/07/2000
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 17
Monde d'Origine : Royaume de Nomugo
Camp : Crépuscule
Invocation(s) : Honô- Petit fennec de feu qui l'accompagne depuis sa naissance
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Âge du personnage: 12 ans
Arme(s): Keyblade : Sweet Cloud
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Jeu 8 Oct 2015 - 21:47

Chiery était heureuse de voir qu’elle avait réussi à calmer les pleurs de son adoré avec ses mots. Elle préférait le voir joyeux, avec un beau sourire sur son visage que triste, s’apitoyant sur son sort alors qu’il faisait de son mieux pour gérer la situation. Elle lui fit un beau sourire après qu’il l’ait embrassée. Elle secoua légèrement sa tête à la remarque de son époux. Il ne devait pas voir la vie du mauvais côté, s’il faisait des efforts pour montrer à Marcus qu’il n’était pas là que pour le gronder lorsqu’il faisait une bêtise, les deux s’entendraient beaucoup plus. La Reine fut tout autant surprise que son mari de voir sa belle-mère débarquer dans la pièce. Cette dernière se laissa tomber sur un fauteuil tout en expliquant qu’elle était venue voir ses petits-enfants avant de faire une remarque par rapport à l’expression faciale du couple comme quoi ils avaient des soucis avec Marcus. Elle parla ensuite d’une méthode pour éduquer le jeune Neko, ce qui fit grimacer Chiery. Elle non plus n’aimait pas les pratiques de sa propre mère et se disait qu’il était mieux pour lui de l’enseigner dans l’Amour, de lui donner quelques règles à respecter, lui rappeler quelques fois ses responsabilités mais de lui laisser tout de même certaines libertés afin qu’il puisse vivre comme il désirait. Elle-même avait ressentit ce genre d’émotion durant son enfance, bien qu’à ce moment-là, elle pensait que sa Jumelle était la future Reine et non elle. Combien de fois avait-elle imaginé une vie simple avec sa sœur ? Des milliers de fois sans doute. Mais elle s’était toujours promise que ses enfants vivraient dans le bonheur familial et qu’ils pourraient faire ce qui leur semblait juste. Elle décida de changer le sujet de discussion, pensant que c’était plutôt à elle et Tarô de s’occuper de ce genre de chose plutôt que les grand-mères !


"Bonjour à vous, Belle-Maman ! Avez-vous bien dormi cette nuit ?"

Elle espérait qu’elle n’avait pas été réveillée par les cris de Yôkina, car si cette dernière avait fait son fameux cauchemar, elle faisait souvent beaucoup de bruits, et comme leur chambre étaient assez proches, il se pouvait que la petite Princesse ait réveillé sa grand-mère sans le vouloir.


Du côté de l’intéressée, elle ne désirait pas lâcher sa cousine, mais elle le fit tout de même, se disant qu’elle embêtait ses cousins à force d’enlacer sa meilleure amie qui lui avait réellement manqué. Elle mit donc fin au câlin, à contrecœur, mais gardait toujours son sourire, trop heureuse de la revoir. Il ne manquait plus que Taiyô pour que toute la dernière génération soit au complète, mais elle n’était pas avec son Jumeau… Sans doute était-elle occupée à faire autre chose, ou ne voulait-elle pas sortir à cause de certains devoirs qu’elle désirait faire, étant une élève très studieuse. Voire même, faisait-elle encore autre chose ? Qu’est-ce que Yôkina en savait ?
 
Lorsque Marcus demanda à ses cousins comment ça se passait avec leurs parents, Kôrudo leva ses yeux de son téléphone portable avant de soupirer.

"Tu parles ! Mon père me saoule avec les rédac's et ma mère pense que je suis encore un gamin et elle refuse que je sorte la nuit pour traîner avec des potes... Mais bon, je le fais toujours en catimini mais c'est chiant..."


En effet, le jeune homme avait souvent le droit à des disputes avec Ishimaru lorsqu'il s'agissait de devoirs. La plupart du temps, il lui disait qu'il devait arrêter d'envoyer des messages avec un langage grossier qui lui avait donné de mauvaises habitudes question orthographe et il ne savait plus bien écrire à présent. Ensuite, il était vrai que Shizuka surprotégeait ses enfants, sans doute ayant trop peur de les perdre, mais les deux étaient des adolescents à présent et ils pouvaient être plus autonomes qu'auparavant, de plus, c'était en les empêchant de faire ce qu'ils désiraient faire qu'ils ne s'épanouissaient pas... Enfin, cela ne semblait pas déplaire Taiyô au grand contraire de son Jumeau qui désirait une plus grande liberté...
Torisage prit timidement la parole :


"Pour moi, ça va... Ils sont gentils avec moi... Ils se préoccupent plus de l'éducation d'Emi que de la mienne parce qu'ils trouvent que je suis plus mature qu'elle et que je suis plus responsable..."


Le jeune Neko obéissait souvent à ses parents et faisait toujours ce qu'on lui demandait sans rechigner ou faire de caprice, contrairement à sa grande sœur qui préférait s'enfuir dans son monde et lire de bons livres.



Les deux cousins regardèrent ensuite Marcus qui fit une étrange prestation en chutant aux pieds d'une demoiselle qui semblait l'attirer. Cela fit mourir de rire Kôrudo qui repensait aux paroles du futur Roi quelques secondes auparavant. Alors, c'était sa nouvelle technique de séduction, ça ? Tori eut plus peur pour le jeune Neko se demandant s'il s'était fait mal mais il avait d'aller bien ce qui le soulagea.

Kôrudo était en larmes tellement il riait et il les essuya lorsque Marc revint vers eux et se calma légèrement, reprenant parfois son fou rire à quelques instants.



"C'est donc ça, ta nouvelle technique de séduction ? Ha ha ha ha ! S'il faut faire ça à chaque meuf que tu vois et qui te plaît je le ferais pas perso ! Juste pas possible d'atterrir à ses pieds comme pour les baiser !"


Yôkina avait écouté la conversation et elle leva un sourcil lorsque son frère fit un commentaire, qui la titillait quelque peu, par rapport au fait que la jeune inconnue lisait un livre. Elle miaula alors :


"Et en quoi c'est si dérangeant qu'elle soit cultivée ? Je te pensais pas comme ça, Nii-Chan !"


Elle fit la moue avant de croiser les bras et de tourner le dos au Prince. Elle faisait son petit caprice d'enfant, mais dans le fond, elle avait raison de penser à cela... Elle se disait que les femmes n'étaient pas que là pour faire plaisir aux hommes et qu'elles devaient s'occuper des tâches ménagères et aussi des enfants. En tout cas, si elle trouvait l'Amour, elle ferait bien comprendre à celui qui l'aime qu'elle n'était pas son esclave !



Emi posa sa main sur l'épaule de sa cousine qui redressa sa tête pour la regarder dans les yeux. La demoiselle aux cheveux châtain lui lança un beau sourire avant de dire :


"Oh il devait sûrement plaisanter ! Pas vrai ?
-Ah vous les femmes ! Dès qu'il se passe un truc que vous n'aimez pas, vous faites toujours tout un patacaisse !
-Et alors ? Parce que vous croyez que vous êtes mieux, vous les hommes ?
-Commence pas Yô ! Tu sais que tu vas perdre à ce jeu !
-Quel jeu ? Mais je suis on ne peut plus sérieuse ! Moi j'ai compris qu'il y avait des hommes cruels qui sont prêts à tout pour avoir ce qu'ils veulent !"


Kôrudo comprit que sa jeune cousine faisait référence à ce terrible mois alors il décida de ne pas répliquer, préférant ne pas la blesser, il se concentra de nouveau sur son téléphone.

Yôkina avait tellement haussé le ton qu'elle en était essoufflée. Elle reprenait donc sa respiration tout en fixant son cousin droit dans les yeux mais arrêta de le regarder quand elle sut qu'il ne dirait rien de plus.

Torisage se sentait mal-à-l'aise avec cette petite dispute, il regardait les deux intéressés chacun leur tour, avant de se décider à dire :


"Hum... Et si on allait faire nos courses ?..."


Cela permit de changer de sujet de conversation et détendrait sans doute l'atmosphère qu'avait créé les deux Neko.

_________________

"Une vie, c'est précieux... Mais ça l'est encore plus lorsque la famille est là pour faire en sorte que chaque jour soit unique... Mon Destin n'est pas encore certain, mais je crois en l'avenir et surtout en eux !"
The Yôkina's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sora-noelle.skyrock.com
Marcus F. Himeji
Admin
Prince Rebelle de l'Espoir
AdminPrince Rebelle de l'Espoir
avatar

Féminin Bélier Cheval
Messages : 19
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Jeu 8 Oct 2015 - 23:43

Rita avait bien remarqué qu'elle avait mit un coup de patte dans la fourmilière, car la reine ne semblait pas apprécier ces paroles, ce qui n'eût pas l'air de la déranger, elle se permit même de sourire, ce qui agaça légèrement Tarô, qui avait l'impression que tout le monde s'était ligué contre lui pour tenter de pourrir sa journée, heureusement que sa femme-chérie était présente, sinon il serait retourné ce coucher. Oui, ce n'était pas digne d'un roi, certes, mais au moins, il ne risquerait pas de déranger quiconque en agissant de la sorte.

- Bien dormir est subjectif, malgré mon grand âge qui ne se remarque pas, je fais toujours des cauchemars, enfin cela est le cas lorsque vous n'êtes pas dans mon lit cher ami. Venez donc dire bonjour.

- Qui est-ce ?

- Bonjour à vous deux puissantes majestés ! Je m'appelle Edouard, je ne suis qu'un ami de passage pour Rita Jane.

- Que nenni mon ami, tu l'es bien plus et tu le sais très bien


- Mais euh... Et depuis quand vous, vous côtoyez ?

- Depuis deux ans et il viendra vivre au château lorsqu'il aura enfin terminé de divorcé avec sa femme

- Deux ans ! Et vous n'avez rien dit ! Tu entends ça Chiery ? Et moi qui pensait que mère était célibataire, quel plaisantais je fais ! Il faudra que l'on organise une fête en votre honneur !Qu'en-penses-tu ange ?

Lorsqu'il vit le neko, qui ressemblait beaucoup à son père sur les photos que sa mère lui avait montrées, ce qui du coup, l'avait presque fait s'évanouir. Sa présence lui faisait songer à une réincarnation, et pourtant, il semblait être une personne bien à part. Lorsque sa mère lui fit part de ses sentiments à l'égard du neko, Tarô se mit à se poser des questions, qu'il n'hésita pas à poser à haute voix et par chance, il obtint des réponses, ce qui fit qu'il eût tout d'un coup un grand sourire aux lèvres, riant un peu, ayant l'air plus qu'heureux pour sa mère. Du côté de Marcus, lorsqu'il revint et qu'il entendit les commentaires de son cousin, il fit une légère moue.

"Mais non ! Ce n'était pas ça ! J'me suis gamélé en voulant l'empêcher de tomber ! Roh là, là ! Attend de voir quand je te montrerais ma véritable technique et là, tu seras obligé d'être admiratif !"

Il fini par lui faire un sourire, à la fin de sa phrase, lui montrant qu'il ne lui en voulait pas de s'être moqué de lui et qu'il était prêt à recommencer à draguer, car il était motivé. Lorsque sa sœur lui fit une remarque déplacée. il ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes, ne comprenant pas pourquoi elle lui faisait une accusation de la sorte, alors que tout ce qu'il ne comprenait pas, était le fait qu'elle lise un livre qu'il n'avait peut-être pas lu


"Franchement, là je suis un peu déçu ! C'est pas qu'elle lise qui me dérange, c'est le fait qu'elle lise peut-être un livre que j'ai pas lu, car si elle avait lu un livre que je connaissais, on aurait pu en parler ! Pff t'y comprends rien à la drague toi !"

Suite à cela, la discussion déborda, alors il plaça ses deux bras au-dessus de sa tête, se préparant à recevoir un coup, mais n'en venant pas, il se senti un peu bête, car il était resté dans cette position durant tout le temps de la discussion, n'osant pas se mouiller pour ne pas faire de la peine à quiconque. Lorsque ce fût terminé, il abaissa ses bras, puis soupira d'un soupir assez lourd, hochant la tête en ayant l'air assez d'accord avec les propos de Tori.

"Il a raison, on devrait y aller, et désolé Yoyo, je pensais pas que la discussion partirait en cacahouète ! On sais tous que tu sais bien plus que nous au sujet de la vie, et on est tous désolé de t'avoir fait de la peine, si on peut faire quoi que ce soit pour te rendre le sourire et éviter que tu ne fasse la tête..."

Marcus était sincère, mais franchement, il se demandait si ces paroles auraient de l'impact sur sa soeurette adorée. Se rappelant par la suite de ce qu'avait dit les jeunes gens au sujet de leur parents, il se rendit compte qu'il avait complètement oublié la question et les réponses. Bon, dans l'ensemble, ça avait l'air de bien se passer, ce qui était plutôt cool pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôkina Himeji
Membre
Élue de la Keyblade
Princesse de l'Harmonie
MembreÉlue de la KeybladePrincesse de l'Harmonie
avatar

Féminin Cancer Dragon
Messages : 19
Date de naissance : 18/07/2000
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 17
Monde d'Origine : Royaume de Nomugo
Camp : Crépuscule
Invocation(s) : Honô- Petit fennec de feu qui l'accompagne depuis sa naissance
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Âge du personnage: 12 ans
Arme(s): Keyblade : Sweet Cloud
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   Sam 10 Oct 2015 - 0:45

Chiery écouta la réponse de sa belle-mère en ayant de la compassion pour elle... Décidément, les cauchemars étaient beaucoup trop présents dans la famille ! Des cauchemars venant de réalité, ou étant inspiré de la réalité... Elle soupira discrètement. Elle fut ensuite étonnée lorsque la femme parla de quelqu'un en s'adressant à lui en disant qu'elle n'en faisait plus lorsqu'il était avec elle pour l'accompagner les nuits. Il y eut ensuite une petite discussion dans laquelle la Reine de Nomugo ne prit pas part... Elle était étonnée de savoir que Rita était en couple avec ce Neko depuis deux ans alors que personne ne le savait... Pourquoi avaient-ils gardé le secret pendant tout ce temps ? Elle ne chercha pas à le savoir et grimaça un peu en entendant que la grand-mère de ses enfants désirait que son compagnon vive avec elle dans le château. Il fallait voir cela avec Reimu qui n'avait pas encore céder la propriété du château à sa fille malgré le fait qu'elle soit Reine, et cela dérangeant fortement cette dernière car elle savait à quel point sa mère commençait à être agacée de toutes ces histoires et aurait sans doute souhaité autre chose pour les Himeji...

Chiery avait bien vu que sa mère détestait ses enfants et elle ne faisait rien pour le cacher avec tous ces regards sévères et cruels qu'elle lançait aux deux alors qu'ils ne faisaient rien de spécial pour la contrarier... Pour elle, ils n'étaient qu'une erreur de la Nature et qu'ils n'auraient jamais dû voir le jour, ce qui blessait fortement Vanilla qui aurait tellement voulu que l'ancienne Reine ait un meilleur caractère afin que Marcus et Yôkina profitent de deux grand-mères aimables et non pas seulement une...


Chiery sourit légèrement à la proposition de son mari et dit à Rita et Edouard :

"Je suis très heureuse pour vous cependant... Rita, vous allez devoir convaincre ma mère de laisser Edouard s'installer dans le château... Vous savez comment elle est..."

L'intéressée fit d'ailleurs son entrée dans la pièce. Alors qu'elle était dans le couloir, elle avait entendu la conversation et s'était arrêtée pour l'écouter, ce fut pour cette raison qu'elle décida d'intervenir. Et ça, sa fille l'avait bien comprit car elle ne rentrait jamais dans le salon sauf lorsqu'il s'agissait d'une question importante...

La Reine de Nomugo décida de se montrer polie envers sa mère, bien qu'elle était légèrement irritée par le comportement agaçant de cette dernière :



"Oh ! Bonjour, Mère ! Comment allez-vous ?
-Je peux dire que je pourrais aller mieux..."

Elle fixa pendant quelques secondes la belle famille de sa fille avant de s'assoir sur un petit fauteuil en poussant un long soupire. Ce qu'elle ne ferait pas pour retourner dans le passé et éviter la rencontre de Chiery et Tarô ! Oui, elle était vraiment cruelle de penser à cela, mais personne ne pouvait rien y faire, même pas Makoto ou Yukari...


Yôkina croisa les bras et tourna le dos à tout le groupe, ne voulant pas leur montrer qu'elle se sentait de nouveau fatiguée et au bord des larmes. Elle en avait assez de toujours penser à ce mois terrible... Elle aimerait tellement l'oublier pour de bon, mais cette longue cicatrice dans le dos et toutes ces images qu'elle voyait jour et nuit semblaient être prêts à la hanter à jamais...

Elle tourna légèrement la tête, avec une mine triste, vers son frère lorsqu'il s'adressa à elle, et baissa ensuite les yeux. Elle s'efforça ensuite de sourire pour montrer qu'elle allait mieux bien que ce soit tout à fait faux... Elle s'approcha de nouveau du groupe et prit Honô dans ses bras qui était aux pieds d'Emi. Une fois cela fait, elle miaula doucement :

"Ne t'inquiète pas, Nii-Chan... Je vais mieux..."

Mouais... Elle n'était pas très convaincante et elle le savait parfaitement.
Le groupe commença finalement leur balade dans les rues. Au passage ils arrivèrent à la boulangerie pour prendre le pain.

Yôkina entra à l'intérieur de la boutique et se mit à observer les différents produits du rayon... Elle était fascinée par toutes ces pâtisseries aux curieuses formes et à l'odeur alléchante... Elle avait envie de goûter à chacun d'entre eux ! Bien qu'elle savait parfaitement qu'elle ne pouvait se permettre de seulement croquer dans un dessert avant de passer à un autre sans le finir !

Un client entra dans la boulangerie, et la jeune Princesse tourna la tête au son de la petite clochette de la porte, et lorsqu'elle vit l'homme, elle ouvrit de grands yeux et semblait être paralysée ! Cet inconnu lui rappelait physiquement l'un de ses agresseurs ! Elle se retint de hurler de peur dans toute la boutique et plaça sa main sur sa bouche, se mordant au passage son indexe, qui en saigna tellement elle y allait fort !
Une fois le pain acheté, la jeune demoiselle se pressa de sortir et était encore terrorisée...

Kôrudo, n'ayant pas remarqué l'état de sa cousine, leva les yeux de son téléphone et demanda :

"Prochaine étape ?"

_________________

"Une vie, c'est précieux... Mais ça l'est encore plus lorsque la famille est là pour faire en sorte que chaque jour soit unique... Mon Destin n'est pas encore certain, mais je crois en l'avenir et surtout en eux !"
The Yôkina's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sora-noelle.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nomugo] Don't worry, be happy !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nomugo] Don't worry, be happy !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» 04. Let's move like Jagger ! Uh... Who ?
» don't worry, be happy Δ r o b b i e
» Don't worry, be happy ( Jamaïque )
» Don't worry, be happy!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG New Generation :: RPG - Autres :: Other World-
Sauter vers: